Actualités

gamiq 2020

Les résultats du GAMIQ 2020

Présenté gratuitement sur le web uniquement en cette année de pandémie, le gala qui récompense le milieu indépendant de la musique se tenait le dimanche 6 décembre à 20h.

C’est Sunny Duval et son groupe qui était à l’honneur à titre de groupe maison pour cette édition 2020. Un gros changement pour l’année : le trophée hommage devient le Piggy en l’honneur de feu Denis « Piggy » D’Amour de Voivod.

Les Deuxluxes sont repartis avec le titre d’artiste de l’année alors que P’tit Belliveau est reparti avec la révélation de l’année. C’est Souldia qui est reparti avec le prix du public. On aimerait évidemment remercier tout le monde pour ce deuxième prix GAMIQ. Ça nous fait plaisir. Vraiment.

Parmi les prestations, nous avons vu Philémon Cimon et Kanen qui ont interprétés M. L’PREMIER MINISTRE. Le groupe punk Les mains sales s’est aussi bien sorti d’affaires avec sa performance. Beat Sexü s’est armé d’une boule miroir pour Seulement si tu veux. On a eu du country doux avec le duo Véranda. Bravo aux Martyrs de Marde qui ont trouvé le moyen de faire une performance franchement intéressante avec le groupe d’un bord et le chanteur dans son char comme les conpirationnistes clichés. On peut en dire tout autant de la perfo relevée et pogo-tienne de Navet Confit!

Le premier prix Piggy a été donné au groupe métal Anonymus.

Artiste de l’année

  • Les Deuxluxes

Révélation de l’année

  • P’tit Belliveau

Choix du public

Album rock de l’année

EP rock de l’année

Album indie-rock de l’année

EP indie-rock de l’année

Album folk de l’année

Ep Folk de l’année

Album rap / hip-hop de l’année

EP rap / hip-hop de l’année

Album pop de l’année

EP pop de l’année

Album élecro de l’année

Ep électro de l’année

  • Al X Hybridus — Exoplanète
  • Beige-à-cœur — Moonshine Gagnants
  • M.M. Crone — High Stakes
  • Maxime Vallières — Islands
  • MR. 82 — MR. 82

Album punk de l’année

Album métal de l’année

  • Anonymus — La bestia Gagnants
  • Obey the Brave — Balance
  • Sandveiss — Saboteur
  • Scare — Not Dead Yet, Probably…
  • Souphl — Commérages
  • Warsenal — Feast Your Eyes

Album post-punk / post-rock de l’année

Album expérimental de l’année

Album de musique du monde de l’année

Album trad de l’année

  • Bon Débarras — Reparies
  • É.T.É. — Les quatre roses Gagnants
  • Les Diable à Cinq — Debout!
  • Les Filles du Roy — Terre en vue
  • Mélisande (Électrotrad) — Les Myriades

Album jazz de l’année

  • Gigi French — La Boue
  • L’Oumigmag — Habitant
  • La Verdine — La Belle époque
  • Pulsart Trio — Élévation
  • The Liquor Store — Nightdrive Gagnants

Album country de l’année

  • Cindy Bédard — Après l’orage
  • Dave Puhacz — Dave Puhacz à la Grosse Rose
  • Massicotte — Comment ça file à Valleyfile
  • Véranda — Yodel Bleu Gagnants
  • Véronique Labbé — Une minute

Album hors-Québec de l’année

Festival de l’année

Salle de spectacle de l’année

Radio de l’année

Média numérique de l’année

Maison de disque de l’année

Gérance de l’année

Relations de presse et promotions de l’année

Vidéoclip de l’année

  • CorridorTopographe