Chroniques Archives - Page 125 sur 146 - Le Canal Auditif

Les EP d’octobre

LISA LEBLANC – HIGHWAYS, HEARTACHES AND TIME WELL WASTED

a2485628065_10La cow-girl préférée du Québec «is back and kicking». Lisa LeBlanc fait paraître un premier maxi en anglais après avoir tourné un peu partout dans l’est du Canada et en Europe. LeBlanc offre six pièces solides, bien écrites, fignolées avec précision et intelligence. C’est encore un mélange de country et de folk qu’on retrouve sur Highways, Heartaches And Time Well Wasted, et ce, souvent coloré de banjo. Parfois, elle y infuse du rock comme sur Gold Diggin’ Hoedown ou l’excellent premier extrait You Look Like Trouble (But I Guess I Do Too). On a même droit à une version anglo de Kraft Dinner. Encore une fois, Lisa LeBlanc vise en plein dans le mile et si j’étais vous, je vous conseillerais humblement d’en profiter pendant qu’elle n’est pas encore une star internationale parce que les voisins du sud vont finir par se rendre compte qu’elle rock…

www.lisaleblanc.ca/fr/


 

OUGHT – ONCE MORE WITH FEELING…

e7bb8fdaOught a connu toute une année. Depuis la sortie de More Than Any Other Day, le jeune quatuor n’a pas chômé enfilant spectacle après spectacle. Le groupe a tout de même profité d’une pause en juin pour enregistrer de nouvelles versions d’anciennes pièces: la rêveuse Pill et l’excellent New Calm Pt.2 ainsi qu’une petite nouvelle très expérimentale intitulée New Calm Pt.3. Pour compléter le maxi, les jeunes hommes y ont ajouté l’accrocheuse Waiting issue des sessions d’enregistrements de leur album paru plus tôt cette année. Un maxi qui réjouira ceux qui ont accroché sur le son rafraîchissant de More Than Any Other Day.

oughtontheinternet.tumblr.com/


 

JESSE MAC CORMACK – CRUSH

a0173270751_10Le chanteur de MAK est de retour avec un nouveau maxi solo. Il avait fait paraître Music For The Soul en janvier dernier et voici qu’on a droit à Crush. Si les deux maxis jouaient dans des eaux minimalistes, les compositions sur Crush se révèlent plus solides. À certains moments, on peut tisser des liens vers The Barr Brothers malgré que Mac Cormack est un peu plus «groovy» dans son blues. Les pièces sont définitivement coulées dans un folk qui contient une généreuse dose d’âme. Le genre de musique poignante et accrocheuse à la fois. Que ce soit No Other ou Too Far Into, Mac Cormack nous offre de beaux moments musicaux.

jessemaccormack.bandcamp.com/


 

RENARD BLANC – LES PENDULES À LEURRES

a1562414642_10Renard Blanc c’est trois gars: Jacob Gladu (basse et synthétiseurs), Alexandre Crépeau (batterie) et Vincent Lepage (voix et guitare). Ils créent un rock progressif aux ambiances chaudes et enveloppantes. On peut tisser un lien avec Mauves (avec qui ils seront en spectacle lors du Coup de coeur francophone) naviguant dans le même genre, mais avec un côté aérien plus poussé au niveau de la voix. Le trio offre des pièces bien appréciables sur ce deuxième maxi. Ils avaient précédemment fait paraître Arsarneq en janvier. On craque pas mal pour la rythmée DynaMonocorde. Un maxi à écouter si vous avez tripé Mauves.

whitefoxcollective.bandcamp.com/music


 

RELIEFS – HORS PAIR

a3397763988_10Après un premier maxi lancé en juin passé, Reliefs revient à la charge avec un deuxième intitulé Hors Pair. Le trio nous offre toujours cette musique instrumentale évocatrice bien qu’on a droit à une tournure un peu plus rock cette fois-ci. Les trois pièces possèdent toutes une distorsion mise à l’avant-plan et s’assoient moins sur les grooves de la basse de Maxime Sollier. Surtout sur les deux premières, L’appât et Des Carrières, qui évoque la rue du même nom dans l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie. Pavot, qui ferme la marche, est sans doute celle qui rappelle le plus le son de Sans Mer.

www.facebook.com/RELIEFSmtl


 

DOUBLE DATE WITH DEATH – ACROSS THE SEA

a2181221897_10Un nouveau venu fait son entrée sur la scène garage montréalaise. Le trio Double Date With Death arrive avec un son lo-fi, une distorsion garage et des mélodies punk rock à revendre. Ce premier maxi de Vincent, Julien et Mathieu offre plusieurs bonnes pièces qui vont se loger dans le cortex cérébral surtout si le tympan est bien ouvert au rock hautement mélodique. Ride te donnera envie de brasser ton coco sur les rythmes gras et te shaker le popotin, une boisson maltée à la main. Black Cat te fera plutôt battre la mesure du pied pour accompagner Mathieu tandis que Man & The Sea, avec son rythme blues, te donnera envie de ressortir ta Brylcreem et ton peigne.

www.facebook.com/DoubleDateWithDeath


 

ELIZA – A QUIT SMOKING SOUNDTRACK

a2233062718_10Ils se définissent eux-mêmes comme du «prog casquette» et on comprend un peu pourquoi à l’écoute du deuxième maxi du quatuor. C’est sans doute parce qu’un petit quelque chose dans les mélodies nous rappelle Mac Demarco. Par contre, oubliez la folie de Demarco, on est dans quelque chose de plus sérieux chez Eliza. Sur A Quit Smoking Soundtrack, le groupe démontre qu’il sait tisser de bonnes mélodies dont sur la pièce-titre qui compte sur l’apport de Jonathan Peters. Sans être un air Fire/Works-ien comme tel, on en flaire la trace. On voit le chemin parcouru au cours des deux dernières années par le groupe lorsqu’on compare la Beth de Chocolate Box et celle du nouveau maxi. Plus concise, plus précise, celle-ci en sort grandie.

www.facebook.com/elizamusic


 

MOSS LIME – JULY FIRST

a2577290596_10Les soeurs Charlotte Bonamour et Hélène Barbier (Lilloises de naissance) déménagent à Montréal et se joignent à la torontoise Caitlin Pinder-Doede… et Moss Lime est né. Les trois demoiselles choisissent qui jouera quoi, se louent un local de répète et écrivent des chansons. Elles les jouent pour un public et… The Marlees et Gashrat veulent jouer avec eux. Elles se retrouvent à jouer à POP Montréal, mais Charlotte quitte pour regagner le vieux continent. Décidé à ne pas laisser mourir de sa belle mort le groupe, le trio enregistre chez Peter Woodford (Freelove Fenner) avec les moyens du bord. Un cinq titres délicieux qui nous offre même une adaptation de Calabria 2007… titré Calabria 2014. Prions que ce ne soit pas la fin, mais bien le début de l’aventure Moss Lime.

fixturerecords.bandcamp.com/album/july-first


 

HUDSON MOHAWKE – CHIMES

Citizens Playing at China Dead Sea Tourist ResortLa succès de TNGHT a changé la vie de ses deux membres, Lunice et Mohawke. Depuis, les deux producteurs sont apparus sur bien des titres prestigieux. Hudson Mohawke compte à son actif des productions pour la maison GOOD Music ainsi que pour Kanye West, Drake et Pusha-T. Le jeune écossais fait paraître un nouveau maxi sous l’étiquette Warp intitulé Chimes. Composé de trois titres et un remix, le mini-album donnera de quoi patienter en attendant que TNGHT revienne à la charge ou que Mohawke fasse paraître un nouvel album en solo. En fait, il y a réellement deux pièces à se mettre sous la dent: Chimes, une pièce de trap où on trouve tout ce qu’on aime de Mohawke et King Kong Beaver qui amène des sonorités fraîches sur la table. Si le maxi n’est pas très fourni, il se rattrape au moins en qualité.

hudsonmohawke.com/


 

PANDA BEAR – MR NOAH

panda-bear-mr-noahOn a eu droit à une bonne nouvelle cette semaine. Noah Benjamin Lennox revient avec un cinquième album en janvier prochain. Intitulé Panda Bear Meets The Grim Repear, ce sera une des rares sorties excitantes en janvier. En attendant, pour nous faire patienter, le cofondateur d’Animal Collective a fait paraître un maxi de quatre pièces, dont une pièce qui se retrouvera sur l’album de janvier titré Mr Noah. En plus du simple à la mélodie contagieuse, Panda Bear propose une aérienne Faces In The Crowd, une rythmée Untying The Knot et une féerique This Side of Paradise. Ça promet pour le mois de janvier!

www.pbvsgr.com/


 

Les 3 Étoiles: semaine 26

LCA_Les3etoiles
 
 
 

PARKAY QUARTS – UNCAST SHADOW OF A SOUTHERN MYTH

Parquet Courts est tout feu tout flamme depuis plus de deux ans maintenant. Le groupe avait fait paraître l’excellent Sunbathing Animal plus tôt cette année, mais apparemment cela n’avait pas suffi à vider complètement leur presto créatif. Voici donc que le groupe arrive avec un nouvel album sous un nom légèrement modifié: Parkay Quarts. Content Nausea sortira le 11 novembre prochain et en attendant vous pouvez en avoir un avant-goût avec la folkisante Uncast Shadow Of A Southern Myth.


 

DAS MÖRTAL – LA PUSSY

Le 30 novembre prochain, Das Mörtal, jeune protégé de Lisbon Lux Records, fera paraître un maxi intitulé Never Forgotten. Cristóbal Cortes fait dans le «sci-wave» électro armé d’un gros rythme martelé avec aplomb sur lequel les sonorités de laser s’entrecroisent et s’entrechoquent. La Pussy vous donnera un avant-goût de ce qui vous attend sur le maxi. Si vous aviez envie de vous dandiner les fesses, vous serez servi avec ce premier morceau!


 

THE DEAD WEATHER – BUZZKILL(ER)

Vous vous souvenez du groupe qui comptait dans ses rangs Alison Mosshart (The Kills) et Jack White? Oui? The Dead Weather est de retour et offre une première pièce qui sera disponible mardi prochain. Depuis quelques mois déjà, on sait que la formation avait repris du service et qu’elle comptait faire paraître un nouvel album en 2015. En attendant, vous pouvez avoir un avant-goût grâce à cette première pièce qui contient une bonne dose de guitare et une bonne dose d’attitude dans la voix de Mosshart.

https://www.youtube.com/watch?v=yI9pirG_Lx0
 

Les 3 Étoiles: semaine 25

LCA_Les3etoiles
 
 
 

SLEATER-KINNEY – BURY OUR FRIENDS

Le trio tout féminin, Sleater-Kinney, avait jeté une douche d’eau froide aux fans en stoppant leurs activités en 2006. Rien ne laissait présager une réunion ou un nouvel album même si le groupe n’avait pas officiellement rompu. Chaque membre est parti faire ses projets, Carrie Brownstein devenant l’une des vedettes de Portlandia. Le moulin à rumeur s’est remis en marche lorsque le trio a rejoint Pearl Jam, Scott McCaughey et Peter Buck pour interpréter Rocking In The Free World de Neil Young en novembre 2013. Finalement, c’est de la bouche de Sub Pop qu’est venue la nouvelle cette semaine. Sleater-Kinney revient avec un nouvel album en janvier intitulé No Cities To Love et pour nous faire patienter voici Bury Our Friends.


 

JAMES BLAKE – BUILDING IT STILL

Ça fait plus d’une fois que James Blake profite d’une résidence à la BBC 1 pour faire entendre des nouvelles pièces. Building It Still est de loin sa plus accomplie et donne un aperçu de la direction que le jeune anglais semble vouloir prendre. Il faut dire que ces nouveaux extraits sont majoritairement instrumentaux. On retrouve l’artiste dans une version plus dansante sur Building It Still. C’est légèrement moins obscur que ce qui apparaissait sur Overgrown.


 

BLACK TIGER SEX MACHINE X APASHE – THE GRAVE (FT. GABRIELLA HOOK)

D’un côté Black Tiger Sex Machine, un trio électro montréalais, de l’autre, Apashe, un producteur belge qui réside maintenant à Montréal et entre les deux, il y a la chanteuse Gabriella Hook qui prête sa voix à The Grave. Une pièce à la fois lourde et dansante et surtout accrocheuse à souhait. On est surpris du petit côté ultra pop de Hook qui se prend pour Gwen Stefani l’instant d’une pièce. D’ailleurs, la pièce connaît un certain succès sur le circuit électro. De quoi faire danser les convives à une prochaine soirée.


 

Top 10 «covers»

140223-gallery-13-595-1393188570Quoi de plus difficile que de choisir parmi les nombreux remakes de chansons que renferme l’histoire de la musique populaire? Un véritable casse-tête! Dans ces moments, il vaut mieux trancher avec le cœur et l’instinct qu’avec le cerveau humain, car les décisions deviennent alors impossibles à prendre.

Après avoir consulté nos chers collaborateurs et après avoir colligé les différentes listes, nous avons dû statuer sur la liste des dix meilleurs «covers» des confrères du Canal Auditif. Pour nous, un bon «cover», c’est quand la nouvelle mouture est supérieure à la version originale. C’est aussi quand un artiste réussit à s’approprier la chanson d’un autre créateur pour en faire une variante complètement personnelle et authentique. C’est en tenant compte de ces subjectifs critères que nous avons dressé la liste des 10 meilleurs «covers» des collaborateurs du Canal Auditif. Bon visionnement!

1. Nirvana – Where Did You Sleep Last Night (Leadbelly)

https://www.youtube.com/watch?v=9pb8iLS18wo
 

2. Johnny Cash – Hurt (Nine Inch Nails)


 

3. Deftones – The Chauffeur (Duran Duran)


 

4. Cat Power – Satisfaction (I Can’t Get No) (The Rolling Stones)

https://www.youtube.com/watch?v=W97TF9PCKWg
 

5. Scout Niblett – Scrubs (TLC)


 

6. Cake – I Will Survive (Gloria Gaynor)


 

7. Ryan Adams – Wonderwall (Oasis)


 

8. A Perfect Circle – Imagine (John Lennon)


 

9. Gary Jules – Mad World (Tears For Fears)


 

10. Groovy Aardvark – Le P’tit Bonheur


 

Les 3 Étoiles: semaine 24

LCA_Les3etoiles
 
 
 

THE URBAN INDIANS – LE SOLEIL EST UNE ORANGE

Le groupe The Urban Indians chantait jusqu’ici exclusivement «in english». Cependant, au cours des derniers mois, ils ont fait un petit détour par le Festival International de la Chanson de Granby et voilà qu’ils nous présentent une première pièce dans la langue de Molière. Affectionnant l’indie folk planant, fortement influencé par les Jimmy Hunt de ce monde, la formation s’attelle à l’écriture de leur prochain album. En attendant, le quatuor donne un avant-goût de ce qui s’en vient avec Le soleil est une orange.


 

VIET CONG – CONTINENTAL SHELF

Au cours des dernières semaines, la formation canadienne Viet Cong a fait parler d’elle pour les bonnes raisons. Un peu plus tôt cette année, le quatuor de Calgary a fait paraître un maxi sous l’étiquette canadienne Flemish Eye et voici qu’on apprend qu’un long jeu est à paraître en janvier. La formation post-punk a du même coup annoncé sa signature avec la prestigieuse maison indépendante Jagjaguwar. Viet Cong est formé de deux anciens membres du groupe Women: Matt Flegel et Mike Wallace. On a déjà hâte en janvier!


 

LAETITIA SADIER – RELEASE FROM THE CENTER OF YOUR HEART (EN FRANÇAIS)

Tu connais Stereolab? Laetitia Sadier en est la charmante chanteuse et elle a fait paraître un nouvel opus solo, il y a de cela quelques semaines. Voici qu’elle vient de lancer un clip pour la chanson Release From The Center Of Your Heart, mais dans une version en français. On ne devine même pas qu’il s’agit d’une deuxième version de cette pièce de pop vaporeuse. Les cuivres chauds alliés aux rythmes cannabisants ont tout pour séduire.