Chroniques Archives - Page 125 sur 138 - Le Canal Auditif

Les EP de juin

TECHNICAL KIDMAN – A STRANGER VOICE

a4270511241_10Non, ce n’est pas un groupe hommage à l’actrice australienne Nicole Kidman. Technical Kidman, c’est de l’électro intelligent, bruyant, mais pas trop, qui sonne comme une bombe prête à exploser. Le trio montréalais faisait paraître leur nouveau maxi le 17 juin dernier sur l’étiquette de Brooklyn No Weapon. Un trois titres très intéressant qui fera plaisir aux amateurs de musique alternative. Ceux qui ont fait la première partie de Suuns à deux reprises offrent un maxi qui est des plus prometteurs. On salive déjà à l’idée d’un album!

technicalkidman.bandcamp.com/


 

LE TROUBLE – REALITY STRIKES

cover1-e1351100003931Le Trouble, c’est un peu comme le côté dansant d’Arcade Fire, mais tout le temps. Le groupe a fait paraître son maxi en toute fin d’année et se prépare maintenant à courir les festivals. Reality Strikes a même attiré l’attention au sud de la frontière alors que le magazine Noisey (Vice) a parlé du groupe. Si vous aimez l’Arcade Fire des débuts, vous allez adorer Le Trouble et son garage groovy. Real Talk (Part 2) est un très bon exemple de ce que le quatuor est capable.
 

www.facebook.com/letrouble


 

QUEEN KA – DÉPARAILLÉS

a4087193805_10Au mois de mars dernier, je vous avais parlé de l’excellent maxi Les Éclats de Queen Ka. Si comme moi, la parole d’Elkahna Talbi vous est tombée dans l’oreille, vous serez content d’apprendre que celle-ci fait paraître un deuxième maxi! Cette fois-ci, elle collabore avec de nouveaux artistes pour mettre en musique sa poésie: Marie-Jo Thério, Yann Perreau et Dj Champion prêtent leurs services. L’éveil (collaboration avec Jorane et pièce maîtresse de Déparaillés) goûte le mystère et nous offre des envols magnifiques. Un autre maxi qui vaut le détour pour Queen Ka.

queenka.ca/


 

PETER HENRY PHILLIPS – PETER HENRY PHILLIPS

a4035681771_10D’abord découvert du grand public pour son travail avec DJ Champion, Pierre-Philippe Côté (Pilou pour les intimes) multiplie les projets. Au cours des dernières années, nous avons pu découvrir son talent de réalisateur avec Hisser Haut de David Giguère ainsi que La foire et l’ordre de Philippe Brach. Voici qu’il présente son projet anglophone baptisé Peter Henry Phillips. Deux de ces pièces se retrouvent sur la bande sonore du film Le règne de la beauté de Denys Arcand dont Côté signe la réalisation. Un maxi de trois chansons folk qui offre de bons moments, dont la très belle Bloom.

peterhenryphillips.bandcamp.com/releases


 

SHAUIT – SHAUIT EP

a3093446063_10Un reggae man innu? Oui, mon ami! Ce n’est pas parce que tu grandis dans le froid québécois que tu ne sais pas chanter sur les rythmes chauds du sud. Shauit est un artiste issu de la communauté de Maliotenam près de Sept-Îles, qui chante en français et en innu sur des rythmes aux saveurs dancehall reggae. Le résultat est particulièrement intéressant. On se rend compte (même si on ne comprend absolument rien) à quel point la langue innue se prête bien à l’exercice. Kie Tshinuau est particulièrement réussie et vous donnera envie de danser en vous déhanchant abondamment.

shauit.weebly.com/


 

THRPY – THRPY

a1237504897_10On va se le dire, au Québec, la scène punk garage et autre substitut, se porte très bien. À mon plus grand plaisir! Voici un autre groupe plein d’agressivité et de mélodies à vous mettre dans les oreilles. Thrpy est l’union de François Gagnon (guitare, voix), Chris Poirier (guitare, voix), Sonia Doucet (batterie) et Isabelle Ouimet (basse) et à l’occasion Jonathan Bigras de Poni et des Guenilles (claviers). Du punk garage qui déménage et donne envie de «headbanger» dans son salon. Rose funérailles et sa mélodie intoxicante fait partie des beaux moments de la galette.

thrpy.bandcamp.com/releases


 

DISPARAGER – TIMELESS AGELESS

Le quatuor Brooklynois Disparager a écouté beaucoup de Tool et d’Isis dans leur vie. L’influence de ces monuments du métal progressif américain paraît sur Timeless Ageless, leur premier maxi. Formé de Chris AhKao (guitare et voix), Jason Kim (guitare), Peter Meluso (batterie) et Sri Rao (basse), le groupe offre un maxi lourd à souhait qui mélange les genres et qui montre l’étendue des influences du groupe. Non sans humour, At Least I Still Have Bon Iver commence sur une guitare acoustique pour ensuite sombrer dans une mélodie lourde qui rappelle le défunt groupe Isis par sa lourdeur. Un band à suivre si vous aimez le lourd.

www.disparagermusic.com/

Les 3 Étoiles: semaine 9

LCA_Les3etoiles
 
 
 

PHILIPPE BRACH – LE MATIN DES RAISONS

Le nouvel extrait de La foire et l’ordre est appuyé par un vidéoclip qui comporte les excellents éléments suivants:

– Un couple qui fait avidement l’amour.
– Une Ève Landry défigurée avec une mitraillette qui finit par frencher Brach.
– Un Philippe Brach en jaquette.
– Une fille qui renvoie son déjeuner à côté d’une tortue.

Avez-vous vraiment besoin d’une autre raison de l’écouter? Ah oui, pis la toune est bonne aussi.


 

ZOLA JESUS – DANGEROUS DAYS

La chanteuse de pop alternative américaine Zola Jesus a fait savoir cette semaine qu’un nouvel album arriverait sur les tablettes début octobre. Pour faire patienter les fans, elle fait paraître le premier simple intitulé Dangerous Days. Ce sera d’ailleurs le premier album de la jeune femme sous l’étiquette Mute Records alors qu’elle était précédemment avec Sacred Bones. Qu’en pensez-vous?


 

COLD SPECKS – ABSISTO

Cold Specks est un groupe mené par la chanteuse canadienne Al Spx et qui avait été remarqué en 2012 avait son album précédent: I Predict A Graceful Expulsion. Signé sur Arts & Crafts, voici que le premier extrait du prochain album fait surface. Absisto s’avère prometteur pour l’album à paraître titré Neuroplasticity.

Top 10: chansons festives québécoises

fleur_lys_coroMardi prochain, ce sera la Fête nationale des Québécois… ou du moins, ce qu’il en reste! Je serai clair avec vous chers lecteurs, je suis un indépendantiste progressiste ouvert sur le monde et je crois que le Québec doit être maître de son destin. Mon nationalisme est inclusif et je ne ressens aucun sentiment hostile face à nos compatriotes canadiens. Ceci dit, je n’éprouve aucune forme d’appartenance particulière au Canada. Clairement, je ne sais pas ce que c’est que «d’être canadien»… Désolé, je ne voudrais pas offusquer qui que ce soit, mais je préfère la franchise à l’hypocrisie!

Puisqu’une forte majorité de mes compatriotes ont fermé la porte de manière quasi définitive quant à l’éventualité d’un Québec indépendant (et il faut respecter ce choix), il est bien ardu pour moi d’être totalement enthousiaste à célébrer la prochaine édition de la Fête nationale. Ceci dit, c’est avec une grande déférence pour les artistes de chez nous que les collaborateurs du Canal Auditif aimeraient présenter dix chansons du répertoire festif québécois.

NB: Fait à noter que Lisa LeBlanc est une artiste acadienne… mais on peut dire d’elle qu’elle est devenu une véritable québécoise d’adoption!
 

1. Malajube – Montréal -40c


 

2. Jean Leloup – 1990


 

3. Robert Charlebois – Les ailes d’un ange


 

4. Loco Locass – Libérez-nous des Libéraux


 

5. Les Cowboys Fringants – En berne


 

Pages : 1 2

Les 3 Étoiles: semaine 8

LCA_Les3etoiles
 
 
 

HÔTEL MORPHÉE – LE DERNIER JOUR

Hôtel Morphée arrive avec un nouvel album, Rêve américain, le 9 septembre prochain. En attendant, la bande nous offre un premier vidéoclip pour la chanson Le dernier jour; franchement plus rythmé avec une basse bien présente et groovy. Je ne sais pas pour vous, mais ça titille ma curiosité!


 

LES GUERRES D’L’AMOUR – WARZ OF LOVE!

Quoi? Les Guerres d’l’Amour savent partager l’amour dans les deux solitudes? Oui, mon ami! La bande, qui a fait paraître l’excellent Unisexe un peu plus tôt cette année, survient avec cette nouvelle pièce dans la langue de Shakespeare. Ça sent le soleil à plein nez et voilà de quoi égayer vos premiers jours d’été.


 

JON HOPKINS – WE DISAPPEAR FT LULU JAMES

Finalement, Jon Hopkins présente un vidéoclip pour l’excellente We Disappear sur laquelle Lulu James prête sa voix. Cette pièce se retrouve sur la version de luxe de Immunity paru l’année dernière. C’est vaporeux, accrocheur et doux à l’oreille.

Nomeansno – Wrong

4167876P2VLCette semaine ma chronique sera un peu particulière. Je ne vous ferai pas de suggestion musicale. Oh que non. À la place, je vais vous demander de faire un devoir. Exactement comme lorsque vous étiez un écolier du primaire. Non, on ne chigne pas et vous faites ce que je dis. Idéalement, ce devoir devrait être fait lorsque vous aurez une cinquantaine de minutes devant vous afin de mieux l’apprécier. N’ayez crainte, vous ne saurez que m’en remercier. Il s’agit donc de suivre les étapes suivantes:

Si vous ne possédez pas l’incontournable album intitulé Wrong du groupe punk Nomeansno (que ce soit en vinyle ou en CD) débutez avec l’étape 1. Si vous le possédez déjà (vous l’avez peut-être même en format cassette, car cet album date de 1989) rendez vous à l’étape 6.

1) Enfilez du linge au plus sacrant et rendez-vous chez votre disquaire préféré. Soyez prudent si vous y allez en voiture. Il y a sûrement un flic qui cherche à faire son quota de contraventions.

2) Rendez-vous dans la section la plus rock du disquaire et prenez le disque en question dans vos mains. Vous avez le droit de trouver la pochette ordinaire!

3) Payez le montant exigé. Ça vaut la peine, je vous le dis.

4) Retournez à la maison. Encore une fois, si vous êtes en voiture, soyez prudent. Le même flic termine son quart de travail dans plus ou moins une heure et il doit absolument donner une contravention. Bien que l’envie ne manque pas, ce n’est pas le temps de rouler sur une lumière jaune.

5) Déballez le disque.

6) Insérez le disque dans le lecteur approprié et appuyez sur le bouton «play».

7) Positionnez le volume au niveau désiré. (Petit conseil venant de quelqu’un qui a écouté cet album plusieurs centaines de fois: ajuster le volume assez fort constitue une brillante idée)

8) Se laisser transporter par les premières notes et mesures de l’album.

9) Montez le volume à l’extraordinaire piste baptisée Big Dick (Piste 7).

10) Commencez à trouver que la Brute du Rock avait eu une excellente idée de suggérer cet album.

11) Montez à nouveau le volume à la piste numéro 9 nommée Rags And Bones. Je le sais, ça commence à être fort, mais cela n’est pas bien grave. À vrai dire, c’est bien tant mieux ainsi.

12) Augmentez le volume au plus haut niveau que votre amplificateur le permet pour le morceau suivant qui s’appelle Oh No! Bruno! (Piste 10).

13) À ce stade-ci, vous devrez probablement négocier habilement avec le flic qui sonne à la porte depuis déjà 4 ou 5 minutes sans que vous ne l’entendiez. Tout cela parce que votre voisinage se plaint de la musique trop forte chez vous.

14) Baissez le volume de 30 % parce que de toute façon, vous n’aurez pas le choix. Les flics sont de mauvais poil.

15) Terminez l’écoute du disque confortablement assis. Idéalement, en lisant les paroles apparaissant dans la pochette. Elles valent la peine d’être lues. Il est important aussi de remarquer la qualité de jeu du batteur et du bassiste; de très grands musiciens.

NB: Si vous ne possédez pas d’autre album de ce trio provenant de l’Ouest canadien, Victoria plus précisément, retournez à l’étape numéro 1 et recommencez de nouveau. (Petit conseil: le flic est sérieusement en beau joual vert. Redoublez donc de prudence.)

Nomeansno
Wrong
Alternative Tentacles Records.
50 minutes
Paru en 1989

1. It’s Catching Up
2. The Tower
3. Brainless Wonder
4. Tired Of Waiting
5. Stocktaking
6. The End Of All Things
7. Big Dick
8. Two Lips, Two Lungs And One Tongue
9. Rags And Bones
10. Oh No! Bruno!
11. All Lies
12. Life In Hell
13. I Am Wrong