Chroniques

Raconte-moi ton disque : Soran — EP

Soran a participé à l’émission La Voix en 2016. Après s’être plié au jeu de la compétition télévisuelle est arrivé le temps de choisir comment il allait attaquer sa carrière solo. Il a préféré signer avec Audiogram qui lui a permis de travailler sur ses compositions en solo avant de rentrer en studio avec Connor Seidel pour terminer la production. Mais cette envie de co-réaliser toutes les chansons et de faire l’ensemble de l’œuvre avant de la tester à Seidel.

Dans le processus, Soran s’est rendu compte que les stars de la pop écrivent rarement leurs chansons. Il était hors de question pour lui d’aller dans la même direction. Si une chanson n’allait pas être de son goût, ce serait de sa faute et celle de personne d’autre. Il a donc pris deux ans pour comprendre et maîtriser certains outils d’enregistrements avant de passer à l’acte. Le jeune homme a piqué notre curiosité, mais a complètement charmé lorsqu’il parle de son processus créatif. Retour des plus authentiques sur son premier EP.

Lalala

Même si elle évoque Justin Timberlake, Soran nous avoue candidement que la seule pièce de l’Américain qu’il est capable de nommer est Mirrors. Il n’en écoute tout simplement pas. Pour Lalala, il a enregistré la guitare dans son sous-sol et elle est transposée trois demi-tons plus bas. C’est une chanson née d’une infidélité de Soran et de l’anxiété qui en découlait. De cette situation est né en fait une réflexion : qu’il était infidèle envers lui-même d’où la phrase : « there’s nothing I can do » et les « la la la » sont en quelque sorte l’innocence de la jeunesse qui nous glisse entre les doigts lorsqu’on vieillit.

Julia

Julia n’est pas n’importe qui. C’est la meilleure amie d’une fréquentation, mais rapidement un kick s’est installé. « J’ai toujours été très malaisant avec elle, j’avais de la misère à lui dire allo. » Mais après une discussion, il s’est rendu compte qu’elle n’était pas la personne qu’il pensait. Un soir en revenant passablement éméché, il a écrit environ mille mots sur elle. C’est ce qui a donné naissance à la chanson. Est-ce qu’elle l’a entendu? Bien sûr! Sa réaction? Elle s’en fout royalement! Comme le dit si bien Soran : « toutes les chansons de mon Ep parlent de moi qui me fait rejeter. » C’est aussi une de ses premières compositions à vie, il l’a écrite vers l’âge de 16 ans.

Wrong

Une chanson sur son ex qui avait toujours un chum au moment où leur fréquentation a commencé. Une chanson sur le fantasme de ce qui nous est interdit. Après une soirée de sortie, à 4 h du matin, il a créé une ligne de basse, commencé à écrire la chanson et lorsqu’il a rejoint son lit à 9 h, la chanson était terminée. Il affectionne particulièrement les bruits de bouches en décrescendo qu’il a enregistré ce soir-là, puis échantillonné et gardé jusqu’au mix final. Il s’agit aussi de la première fois que Soran joue une batterie en vrai sur un album. Après que Connor ait convaincu Soran de laisser aller les échantillons pour l’instrument, il a préparé un kit de batterie pour le jeune homme et l’a obligé à jouer lui-même la partition.

Time to Time

Encore une fois, nous saluons Julia qui a été le point de départ de cette chanson. Dans une soirée chez des amis, ils étaient assis pour regarder un film d’horreur (il croit que c’est Conjuration) et elle a dit la phrase : « J’ai peur d’avoir peur ». Cette phrase a été le déclic et Soran s’est enfermé dans une chambre pour l’écrire… et n’a finalement pas du tout regardé le film. Time to Time a connu quelques vies et sa première version était du trap. Mais heureusement, il a décidé de la retravailler. C’est aussi une chanson qui a permis d’évacuer une certaine frustration qui émanait de la situation.

Not in Love W Me

Lorsqu’il était en relation non sérieuse avec Emma (voir chanson suivante), elle lui a dit : « Moi je ne suis pas en amour avec des gens, mais avec des moments ». N’en fallait pas plus pour exciter la créativité de Soran qui a composé et écrit la chanson en 6 h. La version finale est pratiquement identique à la première version, à quelques petits détails près.

Emma

Une sorte d’ex. Soran précise que tous pensent que ce n’est pas son vrai nom. Eh bien, ce l’est. Lors de leur troisième rencontre, elle lui a demandé s’il allait écrire une chanson sur elle. En revenant chez lui, il a écrit la chanson devant elle. C’est même elle qui joue le kick sur l’album. Il précise que c’était « fucking malaisant » d’écrire une chanson sur quelqu’un pendant que la personne est là.

Candide Soran? Oui, on pourrait le dire ainsi. Authentique jusqu’au bout certainement. Ce jeune homme éloquent et foncièrement honnête s’est prêté au jeu allègrement. Cela a permis une belle rencontre humaine.

Vous avez envie de voir Soran en spectacle? Ça tombe bien, il sera de passage au Théâtre du Vieux-Terrebonne le samedi 8 décembre 2018 à 20h.

*Cet article a été écrit en collaboration avec la SODECT.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.