Actualités

Les résultats du gala de l’ADISQ 2019

Le 41e gala de l’ADISQ avait lieu le 27 octobre. Qui est reparti avec un statuette? Voici les résultats du gala.

Le 41e gala était animé encore cette année par l’humoriste Louis-Josée Houde. C’est Loud qui jeté les premières notes de ce 41e gala avec Sarahmée, Souldia, FouKi et Koriass qui est rentrée avec une tonne d’énergie. une preuve que le hip-hop est maintenant bien ancré dans les mœurs de l’ADISQ. Loud est reparti avec la satuette de de l’interprète de l’année. Est-ce qu’on parlera de son habillement comme on a fait grand cas de celui de Safia Nolin?

Louis-José Houde a ouvert le gala sur une joke de Mario Pelchat et en rappelant que c’est un gala de paillette et de champagne tiède. Que c’est pour avoir du plaisir! Il nous a aussi rappelé la mort de MusiquePlus et le vrai nom de Babu! David-Sébastien Bernier. Cœur de Pirate s’est aussi déguisé en cliché de rap des années 90 pour présenter la catégorie rap qui a été remportée par Alaclair Ensemble pour Le sens des paroles. Cœur de Pirate en a profité pour se sauver avec l’album pop de l’année et interprète féminine de l’année.

En prestation, Marie-Mai a chanté Trahison sur ma peau dans une mise en scène qui rappelait Lady Gaga, Sia et Madonna dans un seul numéro. Nous avons eu aussi une performance d’Ariane Moffatt et Les Louanges en duo qui ont fait un mashup de plusieurs chansons de leurs répertoires respectifs. Elisapie et Alexandra Stréliski ont aussi joint leurs forces pour un duo touchant. D’ailleurs, Alexandra Stréliski est repartie avec deux statuettes, celles de Auteure ou compositrice de l’année et Révélation de l’année.

Fait inusité, la foule composée d’artistes a chanté Coton ouaté alors que Bleu Jeans Bleu a remporté la statuette de groupe de l’année.

Les Trois Accords ont chanté la sympathique Ouvre tes yeux Simon. Ginette Reno a aussi montée sur scène pour chanter avec une chorale en plus de se sauver avec la statuette pour album adulte contemporain de l’année.

Des messages à passer

Florent Vollant y est allé d’un discours passionné en faveur de l’ouverture à l’art autochtone. Il était accompagné sur scène par tous les nommés de la catégorie pour dire haut et fort que ceci n’était qu’un début. Pierre Lapointe (qui animait le premier gala) a fait un discours qui rappelle qu’il a fait seulement 500$ pour Je déteste ma vie qui a été écouté 1 millions de fois. Il a appellé à ce que les compagnies qui profitent des recettes de la musique paient des impôts ici pour qu’on puisse réinvestir dans le milieu.

Voici les résultats complets:

Album de l’année — Adulte contemporain

Album de l’année — Folk

Album de l’année — Pop

Album de l’année — Rap

Artiste autochtone de l’année

Révélation de l’année

Spectacle de l’année — Auteur-compositeur-interprète

Auteur(e) ou Compositeur(rice) de l’année

Groupe ou duo de l’année

Interprète féminine de l’année

Interprète masculin de l’année

Chanson de l’année

  • Léo Gagné — 2Frères (Amélie Larocque)
  • Tu trouveras la paix (pour Renée Claude) — Artistes Variés (Stéphane Venne)
  • Des p’tits bouts de toi — Roxane Bruneau (Roxane Bruneau) Gagnante
  • Fous n’importe où — Charlotte Cardin (Daniel Bélanger)
  • Dans la nuit (avec Loud) — Cœur de Pirate (Béatrice Martin, Simon Cliche / Béatrice Martin)
  • Tout le monde — Corneille (Corneille, Sofia de Medeiros / Corneille)
  • Fallait y aller — Loud (Loud / Ruffsound, Banx & Ranx, Ajust & Realmind)
  • La tempête — Marc Dupré (Marc Dupré, John Nathaniel, Amélie Larocque)
  • Pitou — Les Louanges (Vincent Roberge / Vincent Roberge, Félix Petit)
  • Ouvre tes yeux Simon! — Les Trois Accords (Simon Proulx / Les Trois Accords)

Pour les résultats du premier gala, c’est par ici.

3 commentaires

  1. Pilote Michel, le 2019-10-28 à 05:08

    Assez déçu de votre jugement face à Eric Lapointe vous êtes aussi minable que le reste de la population qui l’on jugé et pendu avant audience présentement personne ne sais ce qui est arrivé ce soir la quand je vois des personnes mélangés vie personnelle et professionnelle je peux dire que vous ne vallée pas plus que la personne que vpus pointé du doigts

    • Louis-Philippe Labrèche, le 2019-10-28 à 11:51

      Bonjour Michel, nous n’avons pas écrit sur les déboires d’Éric Lapointe. Je crois que vous vous trompez de cible ou de média. Bien à vous.

  2. Marielle Beaulieu, le 2019-10-28 à 11:16

    Pourquoi être revenu sur ce qui c’est passé l’année dernière ? C’est du non-respect pour M. Pelchat. Très déçu.
    Je pourrais en écrire plus long, mais je vais me retenir.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.