Critiques

Coeur de Pirate

En cas de tempête, ce jardin sera fermé

  • Dare To Care Records
  • 2018
  • 32 minutes
8,5
Le meilleur de lca

On a beaucoup entendu parler de Cœur de Pirate depuis la sortie de Roses en 2015. Il y a eu l’épisode queer, Laura Jane Grace, sa carte blanche au Festival d’été de Québec, son mariage puis son divorce, une panne de créativité nimbée d’alcool.

Maintenant que son très joliment titré nouvel album est dans les bacs par contre, on n’a plus besoin de parler de tout ça et on peut enfin se consacrer sur la musique de Béatrice Martin. Une bonne affaire parce qu’En cas de tempête, ce jardin sera fermé est un très convaincant retour pour la blonde pianiste.

Parlant de piano, c’est dans un intéressant clin d’œil à son premier album que s’ouvre ce nouveau disque. Somnambule est une poignante valse piano et voix sur laquelle Cœur de Pirate met la table avec ses textes écorchés, mais doucement résignés avec sa voix fragile, mais étonnamment envoutante. Quelle belle entrée en matière.

Sur les titres suivants, Prémonition et Je veux rentrer, on est en territoire déjà exploré sur Blonde et Roses. Martin y ficelle de belles montées mélodiques avec des refrains accrocheurs, mais qui demeurent fantomatiques, fidèles à l’univers de l’auteure-compositrice-interprète.

Sur ces titres, même si l’on reconnait les instrumentations plus foisonnantes retrouvées sur les deux précédents efforts, le piano y est pourtant en avant plan, comme il l’est sur la majorité des titres. On y retrouve avec bonheur le jeu si distinctif de Cœur de Pirate, avec son doigté léger.

Combustible et Amour d’un soir amènent d’intéressants, mais subtils éléments de rythmes, qui donnent un côté plus organique, sexy même, à ces morceaux. Malheureusement, ça n’opère pas de la même manière sur Dans la nuit, la pièce qui inclut une collaboration — plaquée — avec la saveur du mois : Loud. Dommage, parce le style du rappeur pourrait coller à l’univers de Cœur de Pirate. Par contre, ici, on a vraiment l’impression qu’on a assemblé le tout en postproduction.

Carte Blanche est une autre jolie pièce aux paroles aigres-douces : « Je sais que je ne te changerai pas, tes conquêtes resteront entre nos draps ». On a déjà entendu Martin chanter une telle formule, mais on la retrouve avec un sourire niais, presque content que ses amours déçus l’inspirent encore. En prime, cette chanson est agrémentée d’un bien foutu solo de piano électrique.

On retrouvera cette recherche de nouvelles sonorités côté claviers sur le morceau suivant, Malade, probablement le meilleur de l’exercice. Cœur de Pirate nous entraîne dans une brumeuse balade dans laquelle l’émotion est à la fois diffuse, mais vibrante. Le solo de guitare évoquant les sonorités de Wicked Game de Chris Isaak offre une résolution satisfaisante à cette tension contenue.

C’est finalement ce qui réussit le mieux globalement à cet En cas de tempête, ce jardin sera fermé. Cœur de Pirate, avec son quatrième album, parvient à diversifier la manière avec laquelle elle libère ou retient cette émotion, toujours aussi vive et brûlante que celle qui a alimenté l’écriture de C’était salement romantique, par exemple. L’instrumentation ajoute au propos et à l’intensité tandis que la voix de Martin est toujours plus claire et affirmée sur chaque nouveau disque qu’elle fait paraître.

Cœur de Pirate est une grande artiste. Elle le prouve avec grande beauté encore une fois.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.