Chroniques

Top albums 2020

20. Hum — Inlet

« Après My Bloody ValentineSlowdive ou American Football, il faut ajouter le nom de Hum à la liste des groupes des années 90 à avoir réussi leur retour ces dernières années sans perdre de leur pertinence. »

Bruno Coulombe

Lire la critique

19. Jimmy Hunt — Le silence

« Jimmy Hunt a été directement à l’essentiel pour Le silence. Un chemin très différent que celui de Maladie d’amour. Et dans cet environnement décharné, il est toujours aussi rayonnant de talent et de poésie. Jimmy Hunt a une façon d’identifier l’universel dans le quotidien qui n’est pas donné à tous. »

LP Labrèche

Lire la critique

18. Charli XCX — how i’m feeling now

« Charli XCX accouche d’un album fait sur mesure pour nos temps présents, mais qui pourra servir aussi de témoignage du moment particulier que l’humanité aura vécu. Dans cette extension du sentiment de survie qui nous dépasse et se vit collectivement, Charli XCX démontre qu’elle est bel et bien en vie! »

LP Labrèche

Lire la critique

17. Marie-Pierre Arthur — Des feux pour voir

marie pier arthur des feux pour voir

« Des feux pour voir propose un recueil de huit chansons à la croisée des chemins entre folk, rock et pop, truffées d’ingénieux claviers; des chansons qui s’éloignent de la facture musicale des albums précédents avec d’audacieux arrangements, des cassures de rythmes parfois, mais toujours avec ses mélodies prenantes.  »

Claude Côté

Lire la critique

16. Louis-Jean Cormier — Quand la nuit tombe

« …en troquant sa six cordes pour les 88 touches d’un piano, il a élargi son carré de sable pour intégrer des éléments jazz et électro à son langage, sans perdre de vue son approche pop. »

Bruno Coulombe

Lire la critique

15. Sufjan Stevens — The Ascension

« …il nous présente son 8e album qui laisse de côté l’intimité quasi acoustique de Carrie & Lowell pour revenir à un son plus imposant à la Age of Adz. Les glitchs, les effets électroniques, les envolées musicales font de nouveau la loi sur un album pendant lequel Sufjan Stevens semble faire un constat sur l’Amérique contemporaine. »

LP Labrèche

Lire la critique

14. Helena Deland — Someone New

helena deland someone new

« Après une série de EP lancée depuis 2016, Helena Deland plonge enfin dans l’aventure du format longue durée avec Someone New, un disque intime et empreint d’une grande sensibilité, porté par des orchestrations folk rock parfaitement en phase avec le propos. »

Bruno Coulombe

Lire la critique

13. Fontaines D.C. — A Hero’s Death

« À peine plus d’un an après l’excellent Dogrel, le groupe post-punk irlandais Fontaines D.C. remet ça avec A Hero’s Death, un deuxième album plus sombre et morose, qui évoque Joy Division dans le ton comme dans l’esprit (cette pochette qui rappelle même celle de Closer). Le résultat s’avère un peu moins explosif, mais néanmoins très réussi. »

Bruno Coulombe

Lire la critique

12. Moses Sumney — Græ

« La charge émotionnelle de grae ne nous est pas jetée en plein visage, mais nous pénètre la peau comme ce rayon de soleil tiède qui perce un ciel grisâtre d’avril et qui, par sa délicatesse, est d’autant plus emballant. »

Maxime Bourbonnais

Lire la critique

11. Protomartyr — Ultimate Success Today

« Protomartyr est un groupe dangereusement lucide et patient, qui mise sur la pertinence à longue échéance pour fédérer de plus en plus d’adeptes. Un ovni sur une planète de plus en plus confuse… »

Stéphane Deslauriers

Lire la critique

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5