Actualités

Meilleurs albums de la décennie 2010-19 selon LCA

30. Tame Impala — Innerspeaker (2010)

Ce premier album de Tame Impala a eu l’effet d’une bombe. C’est avec celui-ci qu’on a pour la première fois goûté au génie créateur de Kevin Parker. On sait à quel point le groupe a marqué la décennie par la suite.

29. Liars — WIXIW (2012)

« L’album n’aura peut-être pas le même effet pour ceux qui n’ont jamais entendu Liars, mais pour les initiés, c’est une autre balle courbe qui arrive en plein centre du marbre. C’est à la fois son album le plus téméraire et le plus accessible à ce jour. »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

28. Death Grips — The Money Store (2012)

« C’est un rare album où il n’y a pas de moments faibles. Les treize pièces s’enchaînent à un rythme fulgurant et coulent sans accros; il faut y reconnaître le génie de Morin et Hill. »

LP Labrèche

Lire la critique

27. Nick Cave and the Bad Seeds — Ghosteen (2019)

« Il ne faudra pas pleurer si le personnage flamboyant qu’incarnait Nick Cave ne ressuscite jamais. Ce type-là a été remplacé par un homme brisé par le deuil qui se reconstruit dans la beauté absolue. C’est comme si le mur de verre qui le séparait de son public avait éclaté pour le faire revenir parmi les mortels à nouveau, dans toute sa fragilité et dans toute son humanité. »

Charles Laplante

Lire la critique

26. Daughters — You Won’t Get What You Want (2018)

« On avait toutes les raisons de croire que cet album n’arriverait jamais, que Daughters ne tiendrait pas le coup, et qu’on serait déçu si le groupe arrivait à le compléter malgré tout, mais on voulait intensément un nouvel album, et on voulait qu’il soit bon. Et on a exactement ce qu’on voulait. »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

25. Kaytranada — 99.9% (2016)

« Il faut dire que Kaytranada produit frénétiquement depuis quelques années et que ça semble toujours bouillir entre ses deux oreilles. Tant mieux! Le producteur nous offre des pièces de qualités qui méritent une grande visibilité. »

LP Labrèche

Lire la critique

24. Radiohead — A Moon Shaped Pool (2016)

« Radiohead est encore un groupe exceptionnel et unique. Ce qu’il arrive à bâtir comme ambiances avec son acolyte Nigel Godrich est d’un niveau de qualité et d’intégrité dont tout groupe ne pourrait que rêver. »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

23. Kanye West — My Beautiful Dark Twisted Fantasy (2010)

Kanye West nous a fait vivre des hauts et des bas au courant de la dernière décennie. C’est tout de même avec le monstre musical qu’est My Beautiful Dark Twisted Fantasy paru en 2010 qu’il a frappé le plus fort. Le côté mythomane de West ici fait ressortir le meilleur de lui et lui donne les moyens d’arriver au bout de ses rêves. Pour notre plus grand plaisir auditif.

22. Deafheaven — Sunbather (2013)

« Au final, il est difficile de ne pas s’émerveiller devant Deafheaven qui catapulte un album plus qu’intéressant, aux mélodies bruyantes qui se tracent un chemin rapidement jusqu’à votre cerveau et qui viennent y planter fanion. »

LP Labrèche

Lire la critique

21. St. Vincent — Strange Mercy (2011)

« La prouesse de cette création réside dans le fait que St.Vincent nous propose une randonnée tortueuse à travers le pop, le rock et l’électronique, dans des charpentes musicales uniques, sans jamais perdre de vu, la destination finale. »

Stéphane Deslauriers

Lire la critique

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.