Actualités

Meilleurs albums de la décennie 2010-19 selon LCA

60. Philippe B — Variations fantômes (2011)

« Sans aucun doute, un disque majeur et résolument contemporain qui, à mon avis, fera époque dans l’histoire de la musique francophone d’Amérique. »

Stéphane Deslauriers

Lire la critique

59. Beyoncé — Lemonade (2016)

« Lemonade est un album qui vaut toute votre attention. De la pop grand public de cette qualité, il s’en fait très peu. Beyoncé ne reste pas sur place, mais elle ose, elle travaille, elle essaie et elle réussit. »

LP Labrèche

Lire la critique

58. Frank Ocean — Blonde

« En fait, il n’y a tout simplement pas de faiblesses sur l’album tout comme Channel OrangeBlond est vraiment un digne successeur. On parlera encore longtemps d’Ocean qui apporte une nouvelle voix au R&B et à la soul. »

— LP Labrèche

Lire la critique

57. Suuns — Images du Futur (2013)

« Ça suffit pour nous convaincre que Suuns sait très bien ce qu’il fait et que l’impression d’angoisse accablante et grise qu’il maîtrise n’est pas qu’un accident heureux. »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

56. Kendrick Lamar — Good Kid m.A.A.d City (2012)

« Good Kid, m.A.A.d city est un excellent album de rap qui promet un avenir brillant au membre de Black Hippy. Un opus où l’intelligence des textes rejoint l’inventivité musicale. »

LP Labrèche

Lire la critique

55. SOPHIE — OIL OF EVERY PEARL’S UN-INSIDES (2018)

« Cet album… est savamment bâti et rythmé pour faire preuve d’unité et de cohérence. Il y a des clins d’œil à la dance-pop la plus accrocheuse des années 80 et 90, mais ces clins d’œil baignent dans des sons qui auraient été impensables il y a à peine 10 ans, et qui classent SOPHIE au niveau de virtuoses contemporains… »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

54. Nick Cave and the Bad Seeds — Push the Sky Away (2013)

« Dorénavant, lorsque l’on fera référence à Nick Cave And The Bad Seeds, il faudra compter sur ce Push The Sky Away comme étant l’un des représentants indispensables de tout le corpus chansonnier de la formation. »

Stéphane Deslauriers

Lire la critique

53. Jimmy Hunt — Maladie d’amour

« Le résultat, à l’image du titre l’album, aurait pu verser dans la mièvrerie, mais Hunt évite les pièges et s’en sort avec un Maladie d’amour solide, efficace et légèrement dream pop par moments. »

LP Labrèche

Lire la critique

52. Beach House — Teen Dream (2010)

Ah, la fameuse année 2010! Encore une fois, voici un album important d’une formation qui a marqué la décennie. Le duo de dream pop propose ici les bases de ce qui alimentera leurs créations pendant les prochaines années.

51. Swans — The Seer (2012)

« Michael Gira est un sadique. Pas constamment, certes; sa période Angels Of Lights a été loin d’être aussi agressive que son oeuvre avec la première incarnation de Swans. Toutefois, si l’inspiration le mène vers une musique impitoyablement lourde, il emprunte sans hésiter le rôle du bourreau. Et son public, un peu maso lui-même, encaisse les coups avec plaisir. »

Mathieu Robitaille

Lire la critique

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.