Valery Vaughn Archives - Le Canal Auditif

Les 3 étoiles du 03 novembre 2017

Valery Vaughn – Pablo Picard

Le duo Valery Vaughn composé de Victor Tremblay-Desrosiers et Vincent Huard-Tremblay lance un premier extrait d’un album qui paraîtra au printemps prochain. Le groupe a aussi repêché Olivier Langevin (Galaxie, Gros Mené) à la guitare et c’est un match parfait. La formation qu’on avait découverte dans le cadre des Francouvertes l’an dernier semble sur la bonne voie!


 
 

Boskorgï – Acid Nightmare w/ Jei Bandit

On change de registre pour se diriger du côté de Boskorgï, un duo piloté par Antoine Bordeleau et Thomas B. Martin. Le premier est aussi journaliste au Voir, le second, illustrateur de pochettes maintes fois primées. Bref, c’est atypique, mais ça fonctionne. Le duo avait fait paraître un EP, un peu plus tôt cette année. Voici qu’il lance un extrait avec Jei Bandit derrière le micro. Ça fait énormément penser aux débuts de Gorillaz.


 

Ought – These 3 Things

Le groupe montréalais Ought lance un premier extrait d’un album à paraître le 16 février prochain. Ils prennent un virage pour le moins surprenant. En tout cas, sur These 3 Things, les guitares discordantes sont entièrement évacuées pour un post-punk assez froid qui se rapproche beaucoup plus du new wave. Est-ce que vous achetez la nouvelle proposition?

Coup de Coeur Francophone 2017 : la programmation complète

Ça s’en vient déjà. Dès le 2 novembre prochain, ce sera reparti pour 11 jours de plaisir auditif au Coup de Cœur Francophone. Nous connaissons maintenant la programmation complète, en voici quelques éléments dignes de mention!

Tout frais, tout show

Il y aura plusieurs lancements dans le cadre de CCF cette année, dont le plus attendu, celui de Philippe Brach le 6 novembre au Club Soda. Mais ce n’est pas tout. La Bronze, Loud, La Famille Ouellet, Tendre, Étienne Fletcher, Mara Tremblay, Coco Terreur et Totem Tabou lanceront aussi des albums dans le cadre du festival. Disons que ça ne manque pas de nouveauté pour le mélomane qui ne veut rien manquer de neuf. Ça nous rappelle qu’il reste encore beaucoup d’albums à paraître d’ici la fin de 2017!

Des grosses pointures

L’an dernier, il y était avec Les Goules, cette année, Keith Kouna est de retour en solo. Il présentera la soirée d’ouverture en compagnie de Mon Doux Saigneur le 2 novembre au Club Soda. Canailles prendra la scène pour présenter un spectacle assurément festif alors que Les Dales Hawerchuk vont livrer leur gros rock. Martin Léon va se faire aller le piano et on fêtera les 20 ans du Verre Bouteille le 5 novembre. Le 6 novembre, c’est l’événement De tout cœur avec Petite-Vallée qui sera à l’affiche. Damien Robitaille sera suivi de DJ Janime Jeanine le 8 novembre au Lion d’Or pendant que Daran sera au Club Soda. Le lendemain, ce sera Julien Sagot au Lion d’Or et les Sœurs Boulay au Club Soda. Eman et Vlooper auront une grosse soirée le 10 novembre en faisant la première partie de… Alaclair Ensemble.

De la relève de qualité

Anatole reprend du service le 2 novembre à l’Esco alors que Fuudge sera à Vinyle Chope et Bermudes au Quai des Brumes. Paupière sera accompagné de la formation française Juniore le 4 novembre au Lion D’Or. Double Date With Death s’est francisé le nom et jouera en compagnie de Victime plus tard en soirée. Medora présentera les chansons du réussi Ï alors que Laura Babin et Mélanie Venditti seront dans le même spectacle en compagnie de Mathias Bressan. Samuele et Julie Aubé seront à la Sala Rossa le 8 On compte aussi sur Tendre, Pure Carrière, Le Winston Band, MCC, Mathieu Bérubé, Chassepareil, Matiu, Nicolet, De la Reine, Marie-Claire, Mat Vezio, Louis-Philippe Gingras, Look Sacré, Zouz, Loïc April, La Fête, Martel Solo, Valery Vaughn et Miss Sassoeur et les Sassys.

La marge a de la place

Une soirée Frimat sera organisé et compte sur des artistes intéressants de l’Abitibi : Geneviève & Matthieu, Nanochrome et Carapace. Ce n’est pas tout, la direction de CCF a osé en programmant la talentueuse Xarah Dion avec Automelodi et Ellemetue. On pourra aussi voir Violett Pi reprendre sa chaise épeurante alors que Guillaume Mansour donnera un 5 @ 7 en jouant ses coups de cœur francophones. La soirée à ne pas manquer est celle du festival de la musique énervante en compagnie de Navet Confit, Crabe, Le monde dans le feu et Cou coupé mais qui joue OH MISÈRE en même temps que PONI et Dany Placard. La délicieuse française Halo Maud sera en terre québécoise pour un spectacle avec Corridor. Les fans de country pas convenu seront servis avec Menoncle Jason et Sarah Dufour le 10 novembre alors qu’IDALG fermera le tout en beauté le 12 novembre.

Bref, ce sera une grosse édition pour CCF.

La programmation musicale de ZH Festival 2017

ZH Festival est le nouveau nom qu’arbore le fameux Zone Homa qui depuis des années est un pourvoyeur de relève artistique de qualité. D’abord centré autour du monde du théâtre, l’événement a ouvert de plus en plus ses portes à d’autres formes d’art, si bien que cette année, c’est 16 artistes musicaux qui vont fouler la scène dans des vitrines format plateau double. C’est une occasion parfaite pour découvrir ce qui se trame dans les souterrains de la musique québécoise et surtout rencontrer des artistes qui seront les grands de demain.

13 juillet

Les premiers à se présenter sur scène sont Jérôme St-Kant et Les Louanges. Le premier est originaire de Québec et son nom commence à circuler sur la scène indépendante. Peu de matériel est disponible sur internet, mais sa première chanson intitulée Skateboard démontre un talent pour la mélodie mélancolique. Avec sa poésie atypique, il trouve des chemins intéressants pour exprimer ses émotions. Vincent Roberge, mieux connu comme la bougie d’allumage du groupe Les Louanges, a connu un parcours réussi aux dernières Francouvertes. L’habitant d’Hochelaga pourra jouer à la maison et dispenser son rock plein de soul et de petites pépites d’or dans lors de cette soirée.

14 juillet

Caroline Savoie a le vent dans les voiles. Au dernier gala des prix Trille Or, elle a raflé le prix dédié au Nouveau-Brunswick. L’Acadienne fait de plus en plus parler d’elle et son charisme extraordinaire a tôt fait de convaincre les sceptiques. Maxime Auguste est aussi un des participants à la dernière édition des Francouvertes et de l’Étoile montante Ford. Bref, ça se passe pour le jeune homme. Avec sa poésie aux accents comiques, il complète à merveille son folk country mélodieux.


 

20 juillet

Zagata est le projet solo de Jesse Proteau qui a mis quelques années à préparer les chansons de son premier EP paru l’an dernier : Backseat. Préparez-vous à des chansons qui incorporent des synthétiseurs, des drum machines des années 80 avec une bonne touche de nostalgie et des airs pop. Tsé la pub de Barbies resto-bar grill? Ben c’est Choses Sauvages, sauf qu’à leur habitude, le quatuor est plus rock et chante dans les deux solitudes. Par moment, c’est un peu disco ou dansant ou encore un peu coloré de synthétiseurs, mais généralement, c’est très efficace.

27 juillet

Sainte-Rose est un groupe d’indie-rock avec de grosses mélodies pop. Si vous avez envie de vous laisser-aller sur des airs qui intoxicant pour les oreilles, ils sont de solides pourvoyeurs. Leur EP Sweet Talk paru l’an dernier en est un bon témoin de ce que la bande a à offrir. Fuudge n’est pas sucré, Fuudge ne contient pas vraiment de chocolat, mais il est délicieux. Fuudge en sont à un deuxième EP avec Man! sorti au début du mois de juin. Il confirme ce que nous pensions déjà, ils seront sur la scène québécoise pour un bon bout avec leur grunge qui flirte avec le stoner rock et le psychédélisme. C’est comme si ta grand-mère t’avait concocté des sucreries, mais en écoutant du Nirvana assez fort pour déranger ses voisins. Ça défrise!

Pages : 1 2

Les Francouvertes 2017: Demi-Finale #3

On termine cette ronde de demi-finale au Lion D’or, en ce mercredi frisquet et pluvieux. Le genre de soirée où l’on pouvait porter tricots et bas de laine, sans problème. Oui, on est en avril. Mais les gougounes, ce n’est pas pour tout de suite. Patience…

Voilà que Le Lion d’Or accueillait son fidèle public du concours en plus des participants de la soirée : Valery Vaughn, Renard Blanc et Shawn Jobin. C’est les garçons de Deux Pouilles en cavale, l’ex de la soirée, qui ont su réchauffer la foule avec brio. Pendant une quinzaine de minutes, la formation a défendu leurs chansons avec dynamisme et originalité. Un peu avant le début de leur performance, chose certaine, on s’est fait réveiller les tympans par ces notes grinçantes et distordues jouées à la guitare par Nicolas Gosselin. Chouette de les voir sur scène après avoir entendu que de bons commentaires à leur sujet.

La table était mise pour Valery Vaughn, groupe de rock stoner, qui s’est avéré encore une fois assez efficace sur scène. Avec une musique assez brute, Vincent Huard (basse, voix) et Victor Tremblay (batterie) nous ont représenté leurs chansons de leur EP Valery Vaughn avec beaucoup d’audace. Le duo ne se prenait pas au sérieux sur scène. Bien au contraire, on voyait très bien le plaisir de jouer, pour jouer. Sans réfléchir, sans faux mouvements. Même si leur proposition peut sembler répétitive et linéaire en rétrospective, les garçons possèdent un énorme potentiel en rock. Donnez leur un peu de temps pour préciser leur style, et croyez-moi, ça sera dans la poche pour la suite.

Après nous avoir fait donner des origamis de paroles en papier (merci, très apprécié!), on poursuit cette soirée électrisante avec ces Vulpes Lagopus touffus et dociles. Bon, blague à part. C’était au tour du groupe rock psychédélique Renard Blanc de monter sur la scène du Lion d’Or. La bande de Vincent Lepage (chanteur) a livré un spectacle efficace, convaincant et à leur image… authentique. D’ailleurs, on aura aussi compté sur la présence d’une saxophoniste qui donnait une couleur assez jazzy/krautrocky à l’ensemble de la performance. La chimie scénique était non seulement palpable, mais nous donnait aussi le goût d’enfiler nos plus beaux blousons sport, de porter des chapeaux vintages et de s’avancer près de la scène tout en se laissant planer sous ces éclairages colorés (et mêmes discos, à certains moments). On la sent cette réinvention du genre. On a affaire à un projet original, créatif et structuré. Comme ils vont aller loin ces petits canidés!

On clôt cette soirée avec le hip-hop engagé de Shawn Jobin. En rétrospective, le rappeur originaire de la Saskatchewan a su livrer la marchandise avec une présence moins statique et beaucoup plus dynamique. Accompagné de Mario Lepage (Ponteix) aux arrangements et de son batteur, Jobin propose un hip-hop bien exécuté… mais qui reste un peu trop sage et réservé dans l’ensemble. On tombe beaucoup dans le déjà vu, dans le conventionnel, dans le trop cadré. C’est bien dommage parce que la démarche en soi n’est pas mauvaise… ceci dit, ça manque de concision dans les interventions auprès du public et de peaufinage dans le travail lyrique et musical.

Après une soirée riche en émotions, le classement y va comme suit

1. Les Louanges
2. Lydia Képinski
3. Laurence-Anne

On se donne rendez-vous à la grande finale de cette 21e édition au Club Soda le 8 mai prochain!

http://francouvertes.com/

https://valeryvaughn.bandcamp.com/

https://renardblanc.bandcamp.com/

https://shawnjobin.bandcamp.com/

Les Francouvertes 2017 : Soirée #3

En ce lundi de mars où les trottoirs étaient dégagés (pour peu de temps avant que la patinoire soit en place), nous étions conviés pour la troisième soirée des Fancouvertes. Au menu : Bermudes, Vulvets et Valery Vaughn. Pour nous ouvrir l’appétit, c’était à Violett Pi de nous livrer quelques chansons. On se rappellera que le palmarès était dans l’ordre : Shawn Jobin, Antoine Lachance, Mélanie Venditti, Juste Robert, Projet Coyote et finalement Maxime Auguste.

Violett Pi était l’ex de la soirée et nous a présenté un aperçu de ce qui attend les gens qui seront au spectacle de dimanche soir prochain au Verre Bouteille. Il nous présentait des chansons en versions acoustiques et solos. On doit dire que c’est très convaincant, Karl Gagnon prend des allures de Jean Leloup lorsque la distorsion laisse place aux sonorités naturelles de la guitare. Il a entamé avec une Hors de la portée des humains totalement réussie pour ensuite nous envoyer une Bulbe tout aussi efficace. Même que pendant un silence, quelqu’un qui parlait s’est fait servir un juste : ta yeule. Finalement, il a terminé avec une nouvelle chanson qui parle d’une Annie qui a vécu quelque chose de pas plaisant. Un Smooth Criminal beaucoup plus trash. Mettons. En tout cas, ça donne envie d’être au Verre Bouteille dimanche.

Pour le concours officiel, c’était à Bermudes de briser la glace. Le quatuor a donné une bonne performance ponctuée de moments intéressants, dont deux nouvelles chansons : Message subliminal et une chanson initiée par leur passage au Coup de Cœur francophone, le soir où Donald Trump a été élu. Dans l’ensemble, le groupe a offert une bonne performance peuplée des chansons de leur EP Filles allégoriques. On a remarqué le brio d’Étienne Galarneau qui se débrouille derrière les tambours. Ce qui fait mal à la longue est le manque de variation dans leurs sonorités. Ça joue contre eux et donne un peu l’impression d’écouter une longue chanson entrecoupée de silence plutôt qu’une suite de propositions. Loin d’être un désastre, la performance est tout de même tombée un peu à plat.

Puis, c’était au quatuor tout féminin de Vulvets de prendre la scène. Formé de femmes avec une certaine expérience, le quatuor a offert une performance enlevante. Isabelle Ouimet (Buddy McNeil & The Magic Mirrors), Marie-Claire Cronier (Marie-Claire), Dorothée Parent-Roy (ex-Ultraptérodactyle) et Marie-Ève Bouchard sont des guerrières. De bons refrains accrocheurs, des guitares surf rock efficaces et une bonne dose de dynamisme donnent envie de se mettre à se shaker le popotin immédiatement. La mort a été un moment fort tout comme la chanson sur laquelle Bouchard se faisait aller les cordes vocales avec une violence bien appréciable.

Le mandat était lourd pour le duo Valery Vaughn. Les deux jeunes hommes se sont lancés tête première dans leur performance avec un laisser-aller exemplaire. C’est brutal et mélodieux à la fois à l’instar de Death From Above 1979. Ce duo basse — batterie ramasse comme un train et nous ont livré avec aplomb les chansons francophones de leur EP Valery Vaughn. Du gros son qui fait du bien. Mes oreilles se sont fait rincer avec plaisir pendant que le duo s’échangeait des sourires complices sur scène. Un groupe marquant, le meilleur dans une forme audacieuse depuis Deux pouilles en cavale. Leur courage me donnait des sueurs froides, allaient-ils vraiment se classer à une position décente avec ce genre de rock puissant?

Eh bien, après trois étapes et un retour sur une patinoire, voici le palmarès :

1- Vulvets
2- Valery Vaughn
3- Shawn Jobin
4- Antoine Lachance
5- Mélanie Venditti
6- Juste Robert
7- Projet Coyote
8- Bermudes
9- Maxime Auguste

La semaine prochaine, ce sera au tour de Kyra Shaughnessy, Les Louanges et Van Carton de faire leur preuve sur la scène du Lion D’or. À lundi prochain!

http://francouvertes.com/

https://bermudes.bandcamp.com/releases

https://vulvets.bandcamp.com/releases

https://valeryvaughn.bandcamp.com/