Toshi Kasai Archives - Le Canal Auditif

Critique : Dale Crover – The Fickle Finger of Fate

Dale Crover est le batteur de la mythique formation The Melvins. Ceux-ci viennent de lancer le pas très réussi A Walk With Love & Death, un écueil rarissime dans une discographie impressionnante et foisonnante. Malgré les albums qui se succèdent, Buzz Osborne avait trouvé le temps d’accoucher d’un album solo : This Machine Kills Artists. Crover a attendu un peu plus longtemps avant de lancer un album solo en bonne et due forme. Oui, oui, il y a eu les EP dans les années 90, mais ce sont surtout des chansons de Melvins. De plus, il a fait partie de plusieurs autres groupes dont un certain… Nirvana! Bref, il se garde assez occupé. Mais à quoi ressemble The Fickle Finger of Fate?

C’est essentiellement une collection de courtes pièces expérimentales où la batterie tient une place importante, entrecoupées de chansons un peu plus touffues qui touchent à plusieurs genres. Ce n’est pas non plus un album qui est centré sur les partitions de tambours. Crover y joue de la basse, de la guitare et chante. Ici et là, des musiciens prêtent main-forte comme Toshi Kasai, Steven McDonald (Melvins) et même sa fille Scarlet qui y joue du violon, des percussions et ajoute des voix. Bref, c’est un peu une grosse gang de chums qui se rejoignent pour faire de la musique avec Crover.

Le résultat donne aussi un peu ça. Des pièces qui tiennent plus ou moins entre elles, mais qui prisent chacune en solitaire se débrouillent relativement bien. C’est même parfois assez accrocheur. Une surprise venant de Crover qui ne s’est pas spécialisé en musique facile d’approche dans les dernières années. Par exemple, Hillbilly Math est une chanson de rock’n’roll assez efficace qui n’est pas sans rappeler les Supersuckers. Par contre, Little Brother est acoustique et avec un power refrain. Comme du Smashing Pumpkins… mettons. Et entre les deux, on retrouve un duo de titres étranges qui tiennent de l’exploration plus que du produit fini.

C’est un peu ce qui fait que The Fickle Finger of Fate est un album qui tient plus ou moins la route. Il nous fait tout de même plaisir avec ses œuvres plus achevées. Notamment la chanson-titre qui est lente et mélodieuse à souhait. Mais bon, c’est le genre d’album qu’on ne va malheureusement pas revisiter parce que ça manque de chair autour de l’os.

Ma note: 5,5/10

Dale Crover
The Fickle Finger of Fate
Joyful Noise
37 minutes

https://www.joyfulnoiserecordings.com/collections/dale-crover