ottawa Archives - Le Canal Auditif

Critique : Hollerado – Born Yesterday

Au printemps 2013, j’avais fait la critique de l’album titré White Paint de la formation originaire d’Ottawa nommée Hollerado. Pas un disque mémorable, tant s’en faut. Beaucoup trop de compromis afin de plaire aux radios rock FM A Mare Usque Ad Mare. Par la suite, le quatuor a proposé 111 Songs; un projet où un fan pouvait envoyer ses coordonnées au groupe avec une ou deux histoires personnelles à raconter. Hollerado a ainsi créé 111 chansons qui s’inspiraient directement des confessions de leurs fervents admirateurs.

4 ans après White Paint, les Canadiens sont de retour avec un nouvel album que je qualifierais de proverbial retour aux sources. Sans être la révolution, on y entend un groupe totalement dynamisé. Ce Born Yesterday, malgré les références aveuglantes à Weezer (voire Brick Wall) et quelques incursions dans l’électro-rock à la Duran Duran (voire Grief Money) fait le travail.

Un bon album de cols bleus qui satisfera l’amateur de rock canadien. En char, les fenêtres baissées, avec une bonne boîte de Timbits sur la banquette arrière et un café un lait un sucre, ça se prend bien. Et pour apprécier votre « ride » de prolétaire, je vous invite à monter le son, lorsque s’entamera I Got You. Impossible de résister.

Cela dit, mon propos pourra sembler méprisant aux âmes qui n’en ont que pour la feuille d’érable, mais je suis sincère. Très peu de groupes détiennent cette capacité de créer du bon pop-rock radiophonique et, avec ce Born Yesterday, Hollerado s’élève au-dessus de la mêlée. La réalisation est léchée, comme il se doit, mais n’amenuise en rien l’explosivité des chansons. Chacun des refrains, sans aucune exception, est accrocheur et le groupe brasse juste assez la cage pour demeurer captivant, et ce, sans s’aliéner le mélomane à temps partiel qui a envie de fuir la réalité… les fenêtres baissées avec une boîte de Timbits !

En plus des chansons mentionnées précédemment dans le texte, Hollerado tire bien son épingle du jeu avec Éloise qui évoque le rock de Tom Petty & The Heartbreakers. If It Is Love est juste assez « fromagé » pour rassembler la multitude, sans perdre ce je-ne-sais-quoi de crédible. J’insiste sur le « je-ne-sais-quoi de crédible »…

De manière objective, Hollerado a conçu un album qui plaira à ses admirateurs et qui respecte parfaitement les codes du pop-rock mercantile. Bon. Est-ce que je prêterai l’oreille régulièrement à ce Born Yesterday ? Pas vraiment. J’ai des choses plus productives à faire que de me mettre à triper ma vie sur Hollerado. Donc, aucun danger que vous me rencontriez dans un Tim Horton près de chez vous.

Ma note: 6/10

Hollerado
Born Yesterday
Royal Mountain Records
37 minutes

http://www.hollerado.com/

Concours : Le gala des prix Trille Or

Le 5 mai prochain Centre des Arts Shenkman à Orléans en banlieue d’Ottawa aura lieu le gala des prix Trille Or. Cette soirée produite par l’APCM récompense le travail d’artistes francophones à travers le Canada. L’APCM et le Canal Auditif vous offrent l’occasion d’enfiler votre tenue de soirée et d’assister à cette remise de prix bisannuel. Pensez-y, la prochaine fois, ce sera en 2019. Pour gagner une paire de billets, vous n’avez qu’à nommer un des artistes en nomination dans l’une ou l’autre des catégories dans la section commentaire de la page.

Le concours est en vigueur du 27 mars au 10 avril 2017 à midi. Le tirage aura lieu le 10 avril 2017 avant 17 h. Les gagnants seront avisés par courriel.

Pour plus d’informations sur le gala des prix Trille Or, c’est par ici.

Bonne chance!

Archy The Cockroach – Lone And Longing Night

Archy The CockroachLe folk rockeur Archy The Cockroach, alias Éric Saint-Cyr, musicien basé à Ottawa, propose un nouvel album intitulé Lone And Longing Night. Quelques mois après Mehitabel’s Lullaby, Saint-Cyr poursuit sur sa lancée avec un disque évolutif où la musique semble s’enraciner pour de bon dans l’univers de Bon Iver. On est moins sage et on ose davantage. Ce qui est bien.

Mehitabel’s Lullaby était campé dans univers folk, un peu répétitif, qui laissait un peu l’auditeur sur sa faim. Sur Lone And Longing Night, on modifie le son, on le rafistole. D’ailleurs, sur les pièces Street Corner et Long And Lonely Night, on opte pour une facette un peu plus rock où la guitare électrique et les batteries occupent une place prépondérante dans la structure des chansons. On rajoute même un violon déchaîné. Chose certaine, on est loin du petit gratouillage folk issu directement du dernier disque. On sort du délicat et ça brasse. C’est plus rythmique et plus harmonieux, au fait. Quant aux ballades, on joue davantage avec le piano pour donner une couleur et une empreinte différentes à la voix et aux instrumentations d’arrière-fond. Bien efficace.

Par contre, on baigne dans le déjà vu et même le cliché sur certaines pièces. Oui, le son est moins pur, moins acoustique. Probablement plus brute à certains endroits dans l’album. Sur Lullaby, Fade Into The Sky, Reverie et Curtains, les arrangements demeurent vaporeux, ennuyeux et le rythme est un peu trop lent. Par moments, l’auditeur se questionne sur l’aboutissement de ces titres. C’est lassant et on cherche quelque chose de plus pétillant, de plus fluide, de plus captivant. Aussi, on demeure perplexe quant à la modification de la voix de Saint-Cyr. Elle ressemble beaucoup trop à celle de Bon Iver (un quasi copier-coller). Il aurait été intéressant de mettre de côté les effets vocaux pour accéder à un côté plus personnel et accessible dans le timbre vocal de l’artiste.

Somme toute, même si Lone And Longing Night ne réinvente pas la roue, on peut dire qu’il y a eu une certaine amélioration dans la démarche artistique du musicien. On se démarque avec un côté plus pop tout en s’éloignant du côté délicat et introverti de Mehitabel’s Lullaby et c’est pour le mieux.

Ma note: 6/10

Archy The Cockroach
Lone And Longing Night
Indépendant
43 minutes

https://www.facebook.com/Archy-The-Cockroach-415285678623937/timeline

Mehdi Cayenne – Aube

Medhi CayenneLe chanteur algérien Mehdi Cayenne (dit Mehdi Hamdad) faisait paraître récemment un troisième album titré Aube dans les bacs. Presque deux ans après la sortie de la seconde proposition Na na Boo boo, l’Algérien d’origine (mais Canadien de corps et d’esprit) réitère l’expérience en offrant à son public une galette plutôt douce, simpliste où les chansons d’amour occupent une place importante dans la démarche artistique du musicien.

Aube reste un disque où l’auditeur apprécie ces variations de styles musicaux. Les pièces Ta solitude, Je te vois ou même Rivière illustrent ces propos. La guitare, instrument de prédilection de l’artiste, fait voyager le public par des envolées mélodiques, feutrées et diversifiées. Ces fameux riffs colorent l’ambiance et rendent le disque bien sympathique à l’écoute de la très blues Minuit Arrive, par exemple. Ceci dit, les arrangements deviennent un peu boiteux à quelques reprises. On a l’impression qu’il y a eu un manque de structure concernant la réalisation. Justement, les titres Crève-cœur et Ton corps le démontrent. Les sonorités vont dans plusieurs directions sans suivre la nature essentielle de l’album proposée en début de disque. Ces éléments deviennent donc superflus.

Malgré cette problématique, la voix du chanteur possède un grain particulier qui donne un charisme intéressant aux chansons de Aube. Même si des fois, elle peut s’avérer utilisée d’une manière excessive, il y a toute une dynamique dans le timbre vocal de l’artiste. Comme dans la pièce La Pluie, c’est le cas de le dire, Mehdi Cayenne donne le ton au titre et c’est tant mieux. D’un rock tout à fait assumé, la piste est agréable et devient rapidement un incontournable de l’album Aube.

Somme toute, même si Mehdi Cayenne signe un troisième disque réalisé un peu rapidement, les pièces demeurent charmantes. Par contre, il aurait été intéressant de revoir certains aspects toujours dans un but de surprendre l’auditeur tout en l’amenant vers une proposition efficace qui se distingue davantage et qui ressort des sentiers connus du mouvement pop.

Ma note: 6/10

Mehdi Cayenne
Aube
Indépendant
36 minutes

mehdicayenneclub.com

https://www.youtube.com/watch?v=DXGSyiUsRwc