Critiques

Cheena

Spend The Night With…

  • Sacred Bones Records
  • 2016
  • 30 minutes
5,5

J’imagine que ça peut être difficile d’être un jeune musicien qui a grandi à New York. Le poids du passé musical de la mégapole est immense et intimidant. Soit on arrive à l’ignorer en tentant de tracer sa propre voie, soit on prend ces influences à bras le corps pour s’inscrire dans la lignée locale. Les musiciens qui se sont unis sous la bannière Cheena comptent sonner comme le groupe le plus new-yorkais qui soit.

Les membres de Cheena ont joué dans divers groupes punk hardcore et noise dans la scène new-yorkaise des dernières années (notamment la guitariste Margaret Chardiet qui œuvre en solo sous le pseudonyme Pharmakon). Pour le présent groupe, ils s’inspirent fortement des années qui ont précédé l’avènement du punk à New York. Pensez à un curieux mélange du Velvet Underground, des New York Dolls, de Television, de Sonic Youth et de Kiss, joué de façon très rudimentaire, et ça vous donne une idée.

Il ne faut pas s’attendre à une grande originalité, bien entendu. L’intention n’est pas de réinventer la roue, mais bien de resitedemo.cauire une idée du cool qui refuse de perdre tout son lustre. Le ton est effronté, mais bon enfant, le résultat est anodin sans être médiocre. Point de vue originalité, il y a la présence d’une guitare slide qui donne à l’ensemble une couleur légèrement différente de la masse sans la rendre particulièrement intéressante. Ces musiciens, lestés par l’attrait du cool, célèbrent la couleur locale, sans trop de prétention, mais sans effort notable non plus.

Somme toute, un album inoffensif qu’on oubliera vite, le fruit d’une scène musicale par ailleurs sitedemo.cauctive et intéressante en général. Espérons que ça aide Chardiet, à retourner à ses projets solos, rafraîchie et plus inspirée que jamais.

Ma note: 5,5/10

Cheena
Spend the Night With…
Sacred Bones Records
30 minutes

https://www.facebook.com/cheenanyc/