Actualités

Les chansons marquantes de mai 2022

Gros mois de bonnes chansons et jusqu’à la dernière minute, nous avons discuté avec nos consciences pour faire la sélection. C’est l’enfer… sauf pour les oreilles.

Anatole — Toune 2

Anatole est de retour sans fard et sans costumes! Notre personnage décadent préféré semble passer à travers un moment plus dur qui l’oblige à prendre un moment d’introspection. Malgré tout, il est toujours poursuivi par les paparazzis partout où il va. Et musicalement, ça se passe sur un moyen-temps. Les arrangements d’Alex Martel frappent la cible à tous coups.

Pour en lire plus sur la chanson

black midi — Welcome to Hell

black midi est en forme. Le groupe est sur une lancée incroyable et pendant que tout le monde se demandait quand allaient finir ces maudits confinements, le groupe en a profité pour passer beaucoup de temps en studio. Welcome to Hell est aussi peut-être la plus lourde pièce du groupe et possède des influences de thrash métal assez claires.

Pour en lire plus sur la chanson

Jonathan Personne — Un homme sans visage

Il y a quelque chose de complètement ensorcelant dans la voix éthérée et fantomatique de Jonathan Personne et l’Homme sans visage est un texte parfait pour être porté par celle-ci. La voix de Martin Blackburn de Jesuslesfilles et son timbre si particulier ainsi que celle de Dominic Berthiaume, son comparse dans Corridor, sont parfaites pour ponctuer le tout. Ça promet pour l’album à paraître en août!

Pour en lire plus sur la chanson

Kendrick Lamar — N95

Kendrick Lamar a lâché une bombe avec Mr. Morale & the Big Steppers en mai. Le clip de N95 qui accompagnait la sortie n’est pas anodin non plus. On y voit même Lamar en Jesus Christ pendant qu’il dispense des rimes avec une rapidité impressionnante. C’est un texte qui passe par le personnel pour exprimer des idées plus grandes qui touche l’ensemble de la société. C’est délicieux.

Pour en lire plus sur la chanson

Navet Confit — s’il vous plaît

Dans cette chanson, il y a des accords dissonants qui sont un festin pour les oreilles. Navet Confit continue d’explorer de nouveaux horizons et ici, ce sont les chœurs légers qui mènent le bal. C’est très réussi.

Pour en lire plus sur la chanson

pataugeoire — Supermonkeyball

Cette pièce de pataugeoire est tellement bonne! On note un petit côté grunge, une composition audacieuse et quand même un bon sens de la mélodie. Agathe Dupéré nous montre que le projet est plus que le vaisseau expérimental qu’il était au début. Et même si elle ose aller un peu plus dans un style conventionnel, elle est incapable de ne pas être en marge. Ça donne une bonne toune rock rafraîchissante et des mélodies surprenantes.

Pour en lire plus sur la chanson

Raccoon — Tout le monde a raison (avec Lounaire)

En voilà un autre qui est impressionnant avec sa plume. Raccoon livre des textes qui peuvent faire rougir de honte des vétérans. Il glisse sur les mots pertinents avec une agilité peu commune. Ici, il nous fait le coup du classique rappeur / refrain mélodieux des années 90 avec Lounaire qui est parfaite dans ce casting. Ça frappe dans le mille pendant qu’il rappe sur les questions de la droiture morale.

Pour en lire plus sur la chanson

Stella Donnelly — Lungs

Sous ses airs légers, Stella Donnelly trouve toujours le moyen de nous livrer des propos pertinents. Il y a un élan vocal tellement le fun dans le refrain alors que sa voix cristalline nous envoûte. Elle a pris du galon depuis son premier album qui était très bon. Ça promet pour la suite.

Pour en lire plus sur la chanson

Thierry Larose — Des noeuds dans les doigts

Thierry Larose est de retour avec un premier extrait assez intéressant qui montre une tangente un tantinet plus « claviers » que le passé. Par contre, on retrouve toujours ce même talent à composer de bonnes mélodies. La bande de musiciens a même fait du grabuge à Toronto pour les biens du clip.

Pour en lire plus sur la chanson

Wu-Lu — Blame / Ten

Parfois, je dois l’admettre, quand j’écoute Wu-Lu, j’ai un peu peur. Il y a quelque chose d’intimidant dans la dégaine de l’Anglais. Par contre, il y a aussi de la mélodie à travers la dissonance. C’est un peu comme un Death Grips, mais avec un tantinet plus de douceur. Ça fonctionne très bien.

Pour en lire plus sur la chanson