Car Seat Headrest - Teens Of Denials - Le Canal Auditif

Car Seat Headrest – Teens Of Denials

Car Seat HeadrestOnze albums autoproduits derrière la cravate plus tard, le jeune Will Toledo – 23 ans – a finalement trouvé en Matador une compagnie de disques prête à lui donner les moyens de ses ambitions.

Aux commandes de son nouveau groupe, Car Seat Headrest, l’auteur-compositeur et franchement bon musicien (on le retrouve derrière la guitare, l’orgue, le piano, et même le mellotron) nous démontre aujourd’hui l’étendu de son talent avec ce Teens Of Denial, premier « vrai » disque de l’Américain.

(Il est vrai qu’il avait offert Teens Of Style à l’automne dernier, mais il s’agissait d’un «best of» regroupant le meilleur de ses compositions antérieures).

Si musicalement le groupe de Toledo base son offre sur un passé musical pas si lointain (les années 1990, ça vous dit quelque chose? Oui, voilà: le grunge!), c’est au présent qu’il conjugue les thématiques de dépression, d’abus de drogue et d’alcool, de solitude, d’estime de soi et d’incompréhension, le tout avec une aisance déconcertante où ironie et humour noir se côtoient.

Suffit de consulter les titres pour sourire: (Joe Gets Kicked Out Of School) For Using Drugs With Friends [But Says This Isn’t a Problem]; Destroyed By Hippie Powers; Unforgiving Girl (She’s Not An).

Et pour ceux qui pousseront l’audace jusqu’à prendre le temps de lire les textes et d’écouter les propos du jeune auteur (voilà bien une activité qui se perd en cette ère de restauration musicale-minute!), vous y trouverez des perles de «punchlines».

Quelques exemples:

«What happened to that chubby little kid who smiled so much and loved the Beach Boys? What happened is I killed that fucker and I took his name and I got new glasses.» – Destroyed By Hippie Powers;

«You have no right to be depressed. You haven’t tried hard enough to like it.» – Fill In The Blank;

«Now we download all of our shit for free. It’s the new economy, we have nothing to offer and we sleep on trash.» – The Ballad Of The Costa Concordia.

Pour accompagner cette plume acérée, une musique rock bien graissée, électrifiée (excellente guitare mise à l’avant-scène), trempée, comme nous l’écrivions plus haut, dans un grunge rock actualisé. Mais pas seulement. On écoute et on pense à Franz Ferdinand, à Dinosaur Jr., à Sebadoh, à Weezer, à Green Day, à Bright Eyes, aux Pixies même (excellente intro à la Frank Black sur Not What I Needed), à Pearl Jam, à…. Bon, vous voyez le genre.

(À noter que la réalisation est signée Steve Fisk… Oui, le gars qui a accompagné les débuts musicaux de Nirvana, Soundgarden, Screaming Trees, entre autres.)

On fait le pari que ce Will Toledo, avec son groupe Car Seat Headrest ou en solo, ne sera pas l’histoire d’un seul bon disque. Un gars – groupe – à suivre.

Ma note: 8,5/10

Car Seat Headrest
Teens Of Denial
Matador
71 minutes

https://www.facebook.com/Car-Seat-Headrest-143033959103037/?ref=bookmarks

Exprimez-vous!

*