Critique : Patrice Michaud - Almanach - Le Canal Auditif

Critique : Patrice Michaud – Almanach

« Ton mascara qui coule sur tes futures pattes d’oie.
Ta vie est un château. Château de cartes de crédits. »
– Kamikaze

Patrice Michaud connait la recette des succès coup de foudre; Des Trous Dans Les Bas, Cahier Canada, Milles Et Toi (Le Triangle des Bermudes), ainsi que Mécaniques Générales et Je Cours Après Marie, Loin de Disneyland (Le Feu de Chaque Jour). Leurs mélodies se chantonnent facilement entre deux bonheurs de vie. Et bien, encore une fois, Patrice Michaud nous touche droit au cœur en nous livrant son troisième album Almanach, réalisé par le très talentueux Philippe Brault (Pierre Lapointe/Random Recipe).

Dix chansons magnifiquement écrites et composées ainsi qu’une courte narration forment un ensemble de onze trames touchantes, puissantes, mais toujours aussi humaines. Un album qui bouge dès la première pièce avec son charmant Cherry Blossom, ainsi qu’au son des cuivres dans la chanson Kamikaze. L’artiste, originaire de Cap-Chat en Gaspésie, nous donne envie de nous coller contre un corps chaud sous les couvertures d’hiver avec sa magnifique chanson L’Anse blanche.

Ce troisième disque folk rock est plus festif que ses précédents, car notre Michaud s’est merveilleusement bien entouré avec des cuivres dirigés par Antoine Gratton, une batterie signée Marc Chartrain, une basse Mark Hébert, plusieurs autres musiciens de grands noms et une Ariane Moffatt qui signe, selon moi, une des plus belles chansons de cet album Terre de la Couronne. Une chasse à la séduction accompagnée d’un piano qui tire ses notes comme des coups de fusil dans le cœur.

Fidèle à lui-même, il garde une place de choix pour sa trame narrative de Tout le monde saura, mais cette fois, livrée par son jeune garçon, Loïc, 4 ans. Rien n’est plus rassurant qu’un enfant qui nous dit que tout ira bien dans ce monde en désordre. Puis, s’ensuit Si près du soleil qui boucle le tout par sa finale instrumentale qui donne envie de gravir les montagnes.

Avec ses textes délicats, mais si puissants doublés d’images rentre-dedans, Patrice Michaud manie la plume à la perfection. Sa voix chaude et rassurante nous amène dans un récit chanté comme le roman que nous avons besoin de lire pour nous faire du bien.

Ma note: 7,5/10

Patrice Michaud
Almanach
Spectra Musique
44 minutes

http://patricemichaud.ca

Exprimez-vous!

*