Flying Lotus - You're Dead! - Le Canal Auditif

Flying Lotus – You’re Dead!

flying-lotus-you-are-deadFlying Lotus est l’innovateur le plus en vue du hip hop, généralement reconnu comme le principal héritier de J Dilla dans le petit monde des beats avant-gardistes. Après quatre albums, dont trois à totalement maîtriser sa technique et son style bien à lui, FlyLo, de son vrai nom Steve Ellison, décide cette année de se distancer un peu de sa signature sonore pour s’aventurer dans un genre avec lequel il flirte depuis déjà plusieurs années: le jazz.

Le jazz rôde autour de Flying Lotus depuis même avant ses débuts. Son lien de parenté avec Alice Coltrane est le genre de chose qui nourrit le mythe du musicien, mais concrètement Ellison a seulement vraiment abordé le jazz dans ses collaborations avec d’autres musiciens, principalement avec son pote et collaborateur, le bassiste et chanteur Thundercat. Et l’empreinte de Thundercat est partout sur You’re Dead!, principalement dans ses avalanches de notes à la basse et dans son approche particulière aux mélodies vocales. On compte aussi parmi les collaborateurs un certain Herbie Hancock (!), iconoclaste du jazz et pionnier s’il en est un. Hancock est un assez bon indice des intentions de FlyLo cette fois-ci: l’album est jazzé sans se conformer aux standards du genre, quoique les relents de jazz fusion et de jazz rock sont plutôt forts.

Flying Lotus tisse ces passages jazz dans les ambiances lugubres, les rythmes enfiévrés et les sons feutrés qui ont fait sa marque de commerce. On le sent en parfait contrôle de son style dans les pièces les plus lentes et éthérées de You’re Dead!, celles où il combine voix fantomatiques et rythmes funk engourdis, comme Coronus, The Terminator, Siren Song et The Protest. Et quand FlyLo augmente la cadence, il frappe aussi de grands coups, notamment avec Turkey Dog Coma et Never Catch Me. Cette dernière est d’ailleurs ce qu’il a accompli de plus proche d’un succès hip hop conventionnel, grâce à la présence de Kendrick Lamar. Habituellement, Ellison traite ses chanteurs et rappeurs invités comme un instrument de plus à manipuler et à déformer, mais Lamar n’est pas le type de rappeur qu’on peut facilement étouffer dans un mix. Ellison le laisse prendre l’avant-scène, et les fans des deux artistes y trouvent leur compte. En comparaison, Snoop Dogg est aussi invité à collaborer, mais il semble un peu désarçonné dans une pièce beaucoup plus incongrue.

La mort semble peser sur les épaules de Flying Lotus depuis Cosmogramma, son génial album de 2010. Until The Quiet Comes était aussi plutôt lugubre, et même si You’re Dead! a un côté enjoué, il est totalement hanté par le sujet de la mort. FlyLo l’aborde d’un angle comique, comme on l’aborderait dans un dessin animé ou un jeu vidéo, mais l’apparence de bonne humeur n’arrive pas à totalement cacher l’angoisse de la mort qui semble occuper ses pensées. Si l’intention avec cet album était d’exorciser cette angoisse, et d’y trouver une source de motivation pour faire quelque chose de grand avant que son temps sur Terre soit écoulé, on peut parler ici d’une mission accomplie.

Ma note: 8,5/10

Flying Lotus
You’re Dead!
Warp
38 minutes

flying-lotus.com/youre-dead/

Exprimez-vous!

*