Kendrick Lamar - Good Kid, m.A.A.d City - Le Canal Auditif

Kendrick Lamar – Good Kid, m.A.A.d City

Si une sortie était attendue dans le monde du hip-hop cette année, c’est bien celle du premier album de Kendrick Lamar. Celui qui a charmé avec ses quelques mix tapes dans les dernières années, membre du groupe Black Hippy, issu de Compton, quartier rendu populaire avec l’ascension de N.W.A, offre un opus à caractère très autobiographique. D’ailleurs, le jeune homme a signé avec Aftermath, la maison de disque de Dr.Dre qui n’avait plus eu de gros nom depuis 50 Cents. Bien qu’il se débrouille avec un mix tape, le jeune rappeur était-il en mesure d’offrir une œuvre originale digne de ce nom?

C’est sans difficulté que Lamar relève le défi. Le jeune homme offre un miroir sans verni des milieux défavorisés américains et de ses propres aspirations (parfois démesurées). Good Kid, m.A.A.d city montre d’ailleurs la dualité du personnage. Parfois, il est un homme sensible, capable de rendre poétique une situation difficile, alors qu’à d’autres moments, il devient un enjôleur aimant se comparer à Martin Luther King, qui assaille l’auditeur de rimes riches. Armé d’une production inventive et recherchée, Lamar est en pleine possession de ses moyens.

Good Kid, m.A.A.d city s’entame sur une prière qui a des airs de bénédicité. La famille détient une grande part sur l’album, on sent l’importance des racines; ces ancrages qui l’empêche sans doute de partir dans une vrille incontrôlable. Swimming Pools offre le plus bel exemple du talent de Lamar qui enfile les rimes à un rythme impressionnant sur une piste somptueuse, habitée d’une basse ronronnante. The Art of Peer Pressure livre le récit de ce qu’est la vie de communauté dans les milieux défavorisés sur une musique assez simple mais efficace. Poetic Justice est une confession de la relation entre Lamar et les mots; seuls exutoires où l’authenticité complète est possible, le tout appuyé par Drake. Enfin la galette se termine sur un ComptonDr. Dre revient chanté son « hood ».

Bref, Kendrick Lamar vient de montrer que l’attente en valait la peine. Good Kid, m.A.A.d city est un excellent album de rap qui promet un avenir brillant au membre de Black Hippy. Un opus où l’intelligence des textes, rejoint l’inventivité musicale.

Ma note : 8,5/10

Kendrick Lamar
Good Kid, m.A.A.d city
Aftermath Records
68 minutes

www.kendricklamar.com/splash/

Exprimez-vous!

*