Top Albums Archives - Page 3 sur 9 - Le Canal Auditif

Les 20 meilleurs albums de 2014 selon Mathieu Robitaille

À ma jeune époque, quand j’étais un mélomane menotté à sa collection de disques et à son lecteur Shockwave, j’avais remarqué une tendance chez moi à associer un certain effort d’écoute au prix que je payais pour un disque. Si quelques bons mots dans un magazine m’incitaient à dépenser 25,00$ pour un album, je m’obstinais à l’écouter encore et encore jusqu’à ce que je trouve des raisons de l’apprécier.

En 2014, avec une multitude de sources de musique en continu, le poids de cette vieille responsabilité commerciale n’existe à peu près plus. Je me sens libre comme l’air, sans grande loyauté à quelque artiste que ce soit. Je me force rarement à écouter plus de deux fois un album qui ne me convainc pas, à moins que j’aie promis d’en faire une critique. Là où je veux en venir, c’est que si ma liste vous semble déficiente, si elle manque d’albums qui vous semblent importants, c’est probablement parce que j’ai mal compris ces albums au premier contact et que je n’y suis jamais revenu. Et malgré cette flagrante paresse, j’ai été inondé de musique que j’aime, dont les albums suivants.
 

Noxagt

20. Noxagt – Brutage

Ces bruyants Norvégiens n’avaient rien lancé depuis huit ans, et ils ont compris que tant qu’à revenir, mieux vaut faire du neuf. Le groupe, qui était autrefois bref et dévastateur, s’étire cette fois en longueur pour le plaisir des amateurs de bruit brutal et répétitif.
 

homepage_large.792e0fb1

19. Golden Retriever – Seer

Duo de la côte ouest qui offre une curieuse et envoûtante combinaison d’ambiant, de post-rock et de soul en mariant synthés et clarinette.
 
 

MikeWeis140514

18. Mike Weis – Don’t Know, Just Walk

Sans que je le cherche, un album ambiant semble toujours s’imposer et obséder mes pensées. Cette année, c’était les sons trouvés oniriques du percussionniste Mike Weis.
 

andy-stott-cover_Image

17. Andy Stott – Faith In Strangers

Ce magnifique album mérite sûrement d’être classé plus haut, mais il est encore neuf à mes oreilles et j’ignore si je m’en fatiguerai vite ou non. Pour l’instant, il me dit que Stott n’a pas fini de nous éblouir.
 

9bcb510c

16. Iceage – Plowing Into The Field of Love

On souhaiterait que tous les groupes punk aient le même genre de fourmis dans les jambes qu’Iceage. Le groupe, qui frappait jusqu’à présent par son nihilisme, trouve de nouvelles façons de cracher son fiel.
 

white-suns-totem-295x300

15. White Suns – Totem

BLEED IT OUT! BLEED IT OUT! BLEED IT OUT! BLEED IT OUT! BLEED IT OUT!
 
 

pharmakon-320x320

14. Pharmakon – Bestial Burden

Difficile de trouver plus frappante et troublante que la musique de cette jeune New-Yorkaise (quoiqu’elle reprend certaines idées de Diamanda Galas). Le noise industriel n’avait pas eu de meilleur porte-étendard depuis Wolf Eyes.
 

Perfume-Genius-Too-Bright

13. Perfume Genius – Too Bright

En bon gauchiste, je suis sensible aux droits des homosexuels, mais je ne m’étais jamais senti aussi concerné que quand Mike Hadreas de Perfume Genius a réussi à me faire ressentir son sentiment d’aliénation comme si c’était le mien.
 

Young-Fathers

12. Young Fathers – Dead

Pour une fois, ce sont mes favoris qui ont remporté le Mercury Prize cette année. La sonorité de Young Fathers, très de son temps, ne pouvait que convaincre une majorité de juges.
 

spoon-they_want_my_soul-608x608

11. Spoon – They Want My Soul

Spoon semble ne déplaire à personne; c’est probablement parce que ses chansons sont toujours bien foutues. They Want My Soul est à mon goût leur meilleur depuis Gimme Fiction.
 

cst099cover_hiresRGB

10. Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra – Fuck Off Get Free We Pour Light On Everything

Titre de l’année, de un. De deux: c’est un autre grand album d’un groupe qui en a fait plusieurs. Si vous aimez l’idée d’une musique à la fois furieuse et en extase, en voici.
 

youngwidows-easypain

9. Young Widows – Easy Pain

C’est injuste pour les autres groupes, mais Young Widows est à peu près assuré d’une place dans mon top de fin d’année avec chaque album, à moins que le groupe se plante lamentablement, ce qui ne leur est pas encore arrivé.
 

a2149328155_10

8. IDYLLS – A Prayer For Terrene

Ça me fait toujours un petit velours d’avoir le coup de foudre pour un jeune groupe dont presque personne ne parle (quoique parler de velours dans le cas d’IDYLLS n’est pas très juste, il faudrait plutôt parler de papier sablé no. 80).
 

beck-morning-phase-608x608

7. Beck – Morning Phase

Je n’avais pas envie d’aimer cet album, mais il m’a pris de court. Beck a toujours fait semblant d’être quelqu’un d’autre ou de ne pas savoir qui il est, mais il a livré cette année un vrai bel album à fleur de peau.
 

MorganDelt-LMC

6. Morgan Delt – Morgan Delt

Un mystérieux Californien qui semble avoir émergé d’une longue hibernation avec sa guitare et ses vieux micros des années soixante. Du rock psychédélique DIY du plus haut niveau.
 

yob5

5. Yob – Clearing The Path To Ascend

Le trio de Mike Scheidt fait dans le doom pas mal foncé, mais garde toujours une continuité mélodique. Clearing est ce qu’ils ont fait de plus varié et de plus maîtrisé.
 

gazelle

4. Gazelle Twin – Unflesh

Cet album de la Britannique Elizabeth Bertholm me fait énormément de bien, et pas seulement parce qu’elle me rappelle The Knife, qui a annoncé leur séparation cette année. De l’électro-pop angoissant explorant les thèmes de la mort et du malaise physique.
 

CVG_ShrinkDustLPJacket_Working

3. Chad VanGaalen – Shrink Dust

C’est du folk dépouillé, mais ne baissez pas votre garde pour autant: cet album fait si peur à ma fille de sept ans qu’elle en pleure.
 
 

f40a1fae

2. Run the Jewels – Run the Jewels 2

En plein la suite que j’espérais au premier album de l’an dernier: même énergie et même fougue, mais les sujets sont plus variés, passant des cris du coeur engagés aux absurdités vulgaires.
 

387826

1. Swans – To Be Kind

Que puis-je encore écrire au sujet de Swans? J’ai donné un 10 à l’album en mai, je lui donnerais encore un 10 aujourd’hui. Cet album me donne tout ce que je souhaite recevoir de la musique, voire de l’expression artistique en général.
 

MENTIONS HONORABLES:

Moodie BlackNausea, ProtomartyrUnder Cover Of Official Right, ClippingCLPPNG, Stephen Malkmus & The JicksWig Out At Jagbags, Flying LotusYou’re Dead!, Tanya TagaqAnimalism, WoodsmanWoodsman, Giant ClawDark Web, DVANipomo, Dope BodyLifer.

ALBUMS DÉCOUVERTS EN RETARD:

De 2013: Vibration Animal Sex Brain Music par Orchestra Of Spheres. Plusieurs disent que la musique n’est qu’un aspect parmi d’autres de cette troupe néo-zélandaise très théâtrale. J’aime déjà, sans même les avoir vus.

Des années 80 et 90: Skullflower, groupe noise-rock chaotique, a réédité plusieurs de ses vieux enregistrements à la fin de 2013. Inspirant.

De 1966: Spirits Rejoice d’Albert Ayler. Je ne connaissais toujours pas cette oeuvre majeure, mais je ne m’y connais que très peu en jazz. Ayler avait un lien privilégié avec le cosmos.

MOMENT MUSICAL DE L’ANNÉE:

Father John Misty à Letterman chantant Bored in the U.S.A. Le piano qui joue tout seul, le ton comico-dramatique, les rires en canne, et surtout le silence de mort qui suit ces derniers à la toute fin de la prestation.


 

Les 25 meilleurs albums de 2014 selon La Brute du Rock

war_on_drugs_lost_in_the_dream_album

25. The War On Drugs – Lost In The Dream

Lost In The Dream me suit depuis sa sortie en mars dernier. Il m’est impossible de mettre en mots clairs et précis les raisons pour lesquelles ce disque me plaît autant, mais disons simplement qu’il a résonné beaucoup dans mes oreilles depuis sa sortie.
 

spoon-they_want_my_soul-608x608

24. Spoon – They Want My Soul

Spoon figure parmi les groupes que j’ai le plus écoutés durant les années 2000. Ces Texans arrivent avec un huitième disque en carrière qui ne fera absolument rien pour diminuer mon intérêt envers eux.
 

moodie-nausea-cover_0

23. Moodie Black – Nausea

Un noise-rap minimaliste aux tempos lents, sales et lugubres. Par moment, cet album pourrait très bien servir lors d’un voyage cosmique intense.
 
 

a3035527357_10

22. Zig-Zags – Zig-Zags

Punk? Métal? Stoner rock? Garage rock? Une chose est sûre, c’est que c’est fuzzé en masse pis que c’est bon. À noter que c’est Ty Segall qui est derrière la console.
 

a1413086330_10

21. Perc – The Power And The Glory

Voilà une offrande qui contient une musique électronique déstabilisante et presque troublante. La musique qu’on y retrouve est idéale pour se sentir nerveux, angoissé et inconfortable. Voilà une excellente raison pour me ronger les ongles sans trop culpabiliser.
 

1796471_1470172116529758_1821547461_n-584x590

20. Killer Be Killed – Killer Be Killed

Les «supergroupes» me déçoivent souvent et il en est autrement de celui-ci. Constitué de membres de Mastodon, The Dillinger Escape Plan, Soulfly et The Mars Volta, ce groupe metal nous livre une musique à éviter lors d’une nuit de noces.
 

105948

19. The Skull Defekts – Dances In Dreams Of The Known Unknown

Quatrième album pour ce groupe de Suède. On y retrouve un post-punk expérimental un brin froid et hypnotique qui me brasse chaque fois que je l’écoute.
 

Bracket-Album-Cover-500x500

18. Bracket – Hold Your Applause

Déjà huit années se sont écoulées depuis leur album précédent. L’attente en aura valu la peine. Les mélodies ainsi que les harmonies vocales sont toujours aussi réussies.
 

yob5

17. Yob – Clearing The Path To Ascend

La musique doom metal m’accompagne depuis déjà de nombreuses années. La formation Yob m’a offert cette année une raison de plus de continuer d’en écouter.
 

a3295407777_10

16. Terronaut – Terronaut

Instrumental, ce post-rock progressif et atmosphérique provenant d’Espagne devrait plaire aux fans de Russian Circles et Mogwai.
 
 

Thurston-Moore-The-Best-Day

15. Thurston Moore – The Best Day

Cet artiste au jeu de guitare unique m’a toujours fortement plu et cette nouvelle parution de l’ex-leader de la défunte et mythique formation Sonic Youth est encore une fois une réussite.
 

bohren_and_der_club_of_gore-piano_nights

14. Bohren & Der Club Of Gore – Piano Nights

Leur musique à saveur jazz ambiant est idéale pour un souper romantique à la chandelle ou une fin de soirée avec lumière tamisée. Leur musique est aussi parfaite pour faire de la relaxation ou pratiquer la méditation. Elle pourrait aussi facilement pousser un dépressif au suicide!
 

8e7507d5

13. Ty Segall – Manipulator

Dès la première écoute, j’ai su que Manipulator ferait partie de mes albums préférés de l’année. Pas de doute, ce jeune homme est bourré de talent.
 
 

roll4

12. Roll The Dice – Until Silence

Ce duo suédois donne dans l’électro tantôt calme, tantôt tendu, mais souvent avec des allures orchestrales. Une musique qui pourrait aisément servir comme trame sonore de film.
 

off-wasted-years-vice-records-2014

11. Off! – Wasted Years

Vingt-trois minutes et vingt-quatre secondes de vrai punk. Rien à ajouter.
 
 
 

f698

10. Timber Timbre – Hot Dreams

Ce Hot Dreams est un superbe album folk imprégné de psychédélisme qui s’écoute du début à la fin. De superbes chansons qui me rappellent à l’occasion celles de Nick Cave And The Bad Seeds, Tom Waits ou Portishead.
 

a0999099105_10

09. Greys – If Anything

Située entre les univers de Hot Snakes, Fugazi, Nirvana et celui de Metz, leur musique me botte le cul solidement.
 
 

f40a1fae

08. Run The Jewels – Run The Jewels 2

Encore une fois, l’excellent duo constitué de Killer Mike et El-P nous en met plein les oreilles avec un disque de hip-hop magistral. Montez le volume!
 
 

a2804475114_10

07. Jesuslesfilles – Le grain d’or

Cet album est sans l’ombre d’un doute celui que j’ai le plus écouté en 2014. Un rock francophone qui ne révolutionne absolument rien, mais qui est suffisamment accrocheur et juste assez dissonant pour me rendre heureux à tout coup.
 

5021392904191

06. The Bug – Angels & Demons

Douze chansons au menu. Les six premières étant somme toute une musique dub assez calme et douce, pour ne pas dire introspective. Le but étant de nous faire sentir comme un ange. Par contre, les six dernières sont beaucoup plus nerveuses et agressives et cherchent clairement à faire ressortir le diable caché en nous.
 

The-Juan-Maclean-In-A-Dream

05. The Juan Maclean – In A Dream

John Maclean est un artiste que j’apprécie depuis longtemps. Avec Nancy Whang à ses côtés, il semble inspiré encore plus qu’à l’habitude. Un superbe disque qui combine merveilleusement bien la musique électronique avec du rock, du soul, de la pop, du disco et du new wave.
 

youngwidows-easypain

04. Young Widows – Easy Pain

Voilà l’album que j’attendais le plus impatiemment en 2014. Leur quatrième offrande en carrière ne m’a guère déçu. Une noise rock sombre, dense, sale et exécutée impeccablement. J’adore le jeu de guitare d’Evan Patterson.
 

a1228489869_10

03. Big Ups – Eighteen Hours Of Static

Ce quatuor de New York semble ne pas avoir atteint son plein potentiel, mais il en résulte quand même quelque chose de fort intéressant. Ceux et celles qui aiment les groupes Minor Threat, Fugazi, Pissed Jeans, Shellac et Nomeansno devraient adorer.
 

20140525_228931

02. Clipping – CLPPNG

Définitivement mon album de hip-hop préféré depuis longtemps. On y retrouve un hip-hop expérimental et marginal, carrément génial. Celui-ci a servi de trame sonore principale pour mon été 2014. Impressionnant!
 

387826

01. Swans – To Be Kind

PERFECTION.
 
 
 

Mentions honorables à ces groupes:

Watter, Tanya Tagaq, The Notwist, Die Antwoord, Le Butcherettes, Melvins, Hookworms, Tombs, Helms Alee, The Vines, Silver Snakes, Shellac, Liars, Pilgrim, Fu Manchu, The OBGMs, Deerhoof, Tweak Bird, Dope Body, Mark Lanegan Band, Electric Wizard, Blonde Redhead, Lagwagon, Flying Lotus.

Déceptions:

Klaxons, Trans Am, Metronomy, Pulled Apart By Horses, Simian Mobile Disco, Mastodon, Whomadewho.

Chanson préférée de l’année:

The NotwistRun, Run, Run

Top 10 concerts 2014:

10. Jesuslesfilles – TBH-Bar – 20 Septembre
09. Mauves – Place des Arts – 21 Mars
08. Jimmy Hunt – Rouyn Noranda – 28 Août
07. The Ocean – Sala Rossa – 1 Avril
06. Ty Segall – Club Soda – 20 Septembre
05. Die Antwoord – Metropolis – 6 Juin
04. The Knife – Metropolis – 26 avril
03. Jim Jones Revue – Il Motore – 18 janvier
02. The Ding-Dongs – Rouyn-Noranda – 30 Août
01. Swans – Le National – 18 juin

En terminant, j’aimerais féliciter et remercier chaleureusement mes grands amis Stéphane Deslauriers et Louis-Philippe Labrèche d’être aussi passionnés, dévoués et efficaces pour Le Canal Auditif. Vous faites un travail colossal et sans vous rien de tout cela ne serait possible. Je me sens très privilégié d’être à vos côtés dans ce beau projet et de vous avoir dans ma vie.

J’aimerais aussi rendre hommage aux nombreux collaborateurs du Canal Auditif qui rendent ce blogue de musique si intéressant, intelligent et diversifié. Continuez votre bon travail, j’adore vous lire tous les jours.

Un gigantesque merci à tous nos lecteurs. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire quotidiennement et le précieux temps que vous nous accorder nous stimule et nous force à être encore meilleurs. Je vous souhaite à tous une magnifique année 2015!
 

Les 15 meilleurs EP de 2014 selon LP Labrèche

Au cours de l’année, je recense pour vous les maxis parus. Parmi les douze chroniques publiées, j’ai fait le cruel exercice de choisir quinze EP qui méritent votre attention et qui ont définitivement retenu la mienne. Sans plus de cérémonie, voici le top 15 des EP à LP!
 

moonface3

15. MOONFACE – CITY WRECKER

Spencer Krug nous a offert cinq pièces qui te rentrent complètement dans la peau. L’émouvante pièce-titre et son «Jenny Lee, Montreal was never the same once you were gone» feront surgir dans votre mémoire les absents. Une douce complainte d’une grande beauté.
 

a1600944220_10

14. DEAR CRIMINALS – CRAVE

Dear Criminals a offert une prestation mémorable au FME sur le bord du lac Osisko. Crave, leur deuxième EP, ressemble beaucoup à cette performance. Très intime et tout en subtilité. Si vous aimez The XX, vous allez raffoler de Dear Criminals.
 

a4270511241_10

13. TECHNICAL KIDMAN – A STRANGER VOICE

Non seulement la formation donne un spectacle digne de ce nom, mais en plus, ça se traduit bien en studio. Pour ceux qui sont fans de groupes qui mélangent électro et rock à la manière de Suuns, mais en plus rassembleur au niveau mélodique et moins tourné vers l’instrumental.
 

a3548156507_10

12. LES DEUXLUXES – TRAITEMENT DEUXLUXES

Ils l’ont prouvé encore au GAMIQ, ces deux-là savent rocker pas à peu près. Anna Frances Meyer a une voix rare, le genre qu’on ne rencontre pas souvent. Sa versatilité et son énergie ajoutée à la musique inspirée d’Étienne Barry, ça donne tout un mix!
 

a2577290596_10

11. MOSS LIME – JULY FIRST

Les trois filles lo-fi de Moss Lime font bien ça. July First est contagieux, donnant le sourire rapidement avec ses mélodies entraînantes et efficaces. Pis des fois je me dis que je suis tout seul, mais le Calabria 2014… wow! Une belle façon de me faire capoter sur une toune qui me laissait de marbre.
 

Pandaleon-A-chacun-son-gibier-Bible-urbaine-Cover-300x300

10. PANDALÉON – À CHACUN SON GIBIER

Les gars de l’Ontario ont démontré tout un aplomb sur ce premier maxi. À chacun son gibier qui ouvre la galette est un bon indice que les gars sont déjà très matures musicalement. Toune de chasse clôt le débat. On a déjà hâte à un premier album!
 

a0346790680_10

9. HEAT – EP

Le quintette a fait parler de lui un peu partout autour du monde cette année et avec raison! Heat est à la fois hypermélodique et complètement nonchalant. Cinq grosses chansons, dont l’enivrante Rooms.
 

a0173270751_10

8. JESSE MAC CORMACK – CRUSH

Jesse Mac Cormack a livré deux maxis cette année. Mon coeur a définitivement choisi Crush qui est dans son ensemble moins propre. Peu importe, le jeune homme a livré deux EP de qualité cette année. Du bon folk un peu bluesy.
 

tumblr_n5o7c8L3sD1trzkz9o1_1280

7. AUTOBAHN – 2

Le groupe de Leeds porte habilement son nom que ce soit pour personnifier musicalement l’expression qui signifie une autoroute allemande ou tout simplement pour le classique de Kraftwerk. Trois pièces c’est court. Ça veut aussi dire que tu peux les écouter plus souvent. Fun de même.
 

ad36c85c26c4325ede0ab64701d93909168c090a

6. GIRLPOOL – GIRLPOOL

Parfois, tout ce qui est nécessaire c’est deux filles, une guitare et une basse. Tout le reste devient superflu alors que le duo de demoiselles te pitchent par la tête leurs textes avec une attitude punk tout en demeurant mélodiquement captivant.
 

LesEclatspx

5. QUEEN KA – LES ÉCLATS

Une autre belle découverte cette année. La parole franche, poétique et puissante d’Elkahna Talbi qui est mise ici en musique par Blaise Borboën-Léonard et Stéphane Leclerc. Ces mots souverains peuvent bien se faire dictatoriaux… je m’en fais sujet avec joie.
 

a1818636644_10

4. WEAVES – WEAVES

Petite découverte de fin d’année suite à leur performance à M pour Montréal… et c’en est toute une! La formation fait une mixture délicieuse des genres et offre des mélodies noyées dans le son. Mes oreilles frétillent.
 

speedy-ortiz-real-hair

3. SPEEDY ORTIZ – REAL HAIR

Mea culpa, je n’avais pas accordé beaucoup d’écoutes à Major Arcana paru l’année dernière. Ai-je regretté? Oh que oui! Mon coeur saigne encore, mais je me console avec la voix délicieuse de Sadie Dupuis. Un maxi garage qui rentre en masse pis à bonne place!
 

a2485628065_10

2. LISA LEBLANC – HIGHWAYS, HEARTACHES AND TIME WELL WASTED

Est-ce que je vous ai déjà dit que j’aime Lisa LeBlanc? Je l’aime dans les deux solitudes. Préférablement avec une pinte au Quai des Brumes. Dépêche-toi d’en profiter avant qu’elle devienne une «international superstar» mon chum.
 

a0685785717_10

1. PHOTAY – PHOTAY

Tu veux savoir ce qui risque d’arriver si tu mets en contact de jeunes enfants avec Aphex Twin? Voici la réponse et c’est intéressant en ti-péché. Vivement un premier album!
 

Mentions honorables:

Mat VézioMat Vézio, The Scrap DealersThe Scrap Dealers, DookoomA Gangster Called Big Times, OughtOnce More With Feeling, About:Marga, Dear DenizenDear Denizen, Hudson MohawkeChimes, Panda BearMr Noah, Seasick MamaTip Top Shape, Brave RadarMessage Center, Chantal ArchambaultL’amour ou la soif et Mas YsaWorth.
 

Les 20 meilleurs albums de 2014 selon Marie-Ève Muller

Difficile exercice que celui de faire un palmarès, alors que de nouveaux albums sortent encore chaque semaine. 2014 aura été une année faste, surprenante par de petits nouveaux et d’excellents retours. Mon palmarès ne contient pas de hip-hop, ni de métal, deux grandes classes musicales auxquelles je ne connais absolument rien! Disons plutôt que je préfère l’électro, l’indie et le folk. Voilà mon parti pris, toujours en mono (j’entends d’une seule oreille).
 

251656

20. Monogrenade – Composite

Si Monogrenade a pris un certain temps pour s’affranchir de leurs inspirations, ils y sont parvenus avec Composite; album orchestral et planant, puissant. Soulignons la valeur des textes qui sont bercés par une magnifique musique.
 

a1555194509_10

19. Music For Money – Toro

Excellent album que ce Toro! Un album instrumental avec juste assez d’espace pour imaginer quelques lignes mélodiques supplémentaires, pour le plaisir de la création. Très groovy, très vivant, Music For Money peut devenir une trame sonore de vie.
 

TanyaTagaq-Animism

18. Tanya Tagaq – Animism

Chant de gorge et électro: un mélange étonnant et pourtant efficace. Tanya Tagaq a réussi, pour ce quatrième album, à séduire un public plus large, obtenant une reconnaissance accrue grâce au prix Polaris. Un tour de force.
 

a9163ed7

17. Metronomy – Love Letters

De la pop minimaliste efficace, vraiment accrocheuse. Le succès Reservoir figure parmi mes pièces préférées de la présente décennie. Je ne m’en lasse pas.
 

a2904717255_10

16. Julien Sagot – Valse 333

Album ovni à l’image de Julien Sagot, voilà ce qu’est Valse 333. Sa voix langoureuse lèche les parois de notre imaginaire. Un bijou à multiples facettes.
 

a3666153609_10

15. Pierre Kwenders – Le dernier empereur bantou

Le défi relevé par Pierre Kwenders: amener au Québec des brins de musique congolaise et africaine pour les remettre au goût du jour. Le dernier empereur bantou se construit sur l’électro, le hip-hop et les langues autochtones. Pour voyager en musique.
 

PoB-15-SG-WOW-front-jacket-web

14. Steve Guun – Way Out Weather

Amateurs de folk, de Kurt Vile et de John Vanderslice seront ravis par Way Out Weather de Steve Gunn, chaleureux comme un feu à regarder en amoureux. Un disque qui vieillira à merveille.
 

Iamamiwhoami_-_Blue

13. Iamamiwhoami – Blue

Le groupe suédois Iamamiwhoami a lancé sur la toile par petits morceaux l’album Blue; album concept encore une fois qui allie musique, chorégraphie, arts visuels et arts cinétiques. Un voyage électro-disco addictif.
 

Antoine-Corriveau-Les-Ombres-Longues-300x287

12. Antoine Corriveau – Les Ombres Longues

Après avoir apprivoisé la surprise de croire entendre Daniel Lavoie, Antoine Corriveau sait se tailler une place directe au cœur. Ses textes précis et aguerris, sa belle langue et son folk mordant forment un album d’une très haute qualité.
 

1927284

11. Martin Lizotte – Pianolitudes

Découverte du FME 2014, Martin Lizotte propose un album néo-classique où le piano droit se fait caméléon (à notre grande surprise, on croyait entendre du violoncelle, mais non, ce n’est que l’exploitation totale de l’instrument!). Un album doux comme une première neige.
 

ERATP062_cover_index

10. Kiasmos – Kiasmos

De l’électro pour stimuler la créativité! Voilà ce que propose le duo Kiasmos avec leur premier album homonyme. Composé de l’Islandais Ólafur Arnalds et du Féroïen Janus Rasmussen, Kiasmos s’inspire des grandeurs des paysages de leur île natale et d’une passion commune pour l’électro minimaliste et expérimentale.
 

nikki_nack

9. tUnE-yArDs – Nikki Nack

Univers éclaté, album éclectique, tUnE-yArDs mélangent hip-hop, musique du monde et pop électro avec génie. Un album pour danser et pour peindre des arcs-en-ciel, et pour crier parce que c’est bon! Le simple Water Fountain? Du bonbon hallucinogène.
 

warpaint-album-cover

8. Warpaint – Warpaint

Deuxième album du groupe Warpaint paru en janvier dernier, le groupe garde son côté torturé grungy délicieux et sa sensibilité, en diminuant la cadence par rapport à The Fool. Un incontournable californien.
 

3610154302188_600

7. Alexandre Désilets – Fancy Ghetto

Une belle pop dansante, accrocheuse, de haute qualité, comme il s’en fait trop peu au Québec. Attention: plusieurs vers d’oreille risquent de se loger dans votre cerveau après. Vous êtes avertis.
 

a2607221371_10

6. Alden Penner – Exegesis

La voix androgyne d’Alden Penner sert le son folk rock d’Exegesis avec brio. Le chanteur des Unicorns a prouvé qu’il mérite son statut d’incontournable de la scène montréalaise.
 

f698

5. Timber Timbre – Hot Dreams

Hot Dreams est de ces albums sensuels à écouter couché sur une peau d’ours, un scotch à la main, en sous-vêtements de dentelle, mais avec des bas de laine. Un fin mélange de blues, de psychédélisme, de rock à la sauce Tarantino, burlesque et fin à la fois.
 

hundred-waters-moon-rang-like-a-bell

4. Hundred Waters – The Moon Rang Like A Bell

The Moon Rang Like A Bell, d’Hundred Waters est un album fluide, sublime, auquel on reviendra assurément. L’électro du groupe états-unien nous fait planer dans des univers clairs-obscurs. Un album qui mérite d’être écouté pour découvrir toutes les surprises cachées dans les couches sonores.
 

53ce88bc8391f

3. Salomé Leclerc – 27 fois l’aurore

Avec 27 fois l’aurore, Salomé Leclerc quitte l’épuration du premier album pour un style plus arrangé, comptant sur les claviers électroniques ainsi que sur les rythmes quasi dubstep mêlé à des partitions de cuivres. Un album à apprivoiser qui ensuite ne nous quitte plus jamais.
 

a3762416444_10

2. Adult Jazz – Gist Is

Gist Is fait partie des albums de musique indie intellectuelle, surprenante sans être opaque. Un album à écouter d’un trait, plusieurs fois, pour bien apprivoiser toute la complexité et la subtilité de leur musique. La pièce Spook gagne le titre de chanson de l’année, pour moi.
 

a2725443708_2

1. Ludovic Alarie – Ludovic Alarie

Du pur délice! Voilà ce qu’est le premier album indie folk de Ludovic Alarie. Des orchestrations soignées, une voix maîtrisée, des guitares intelligentes et des paroles délicates. Sans contredit mon incontournable de 2014.
 

Mentions honorables pour des maxis prometteurs (évidemment, c’est non-exhaustif):

HarfangHarfang, Rosie VallandRosie Valland, JunioreJuniore.
 

Les 15 meilleurs albums de 2014 selon Charles Laplante

Cette année, j’ai revisité des classiques en masse (Patti Smith, Gun Club, Stone Roses) et j’ai renoué avec de grands oubliés (Unwound, Low, Fudge Tunnel). Vous pouvez appeler ça vivre dans le passé, mais le rattrapage a un peu pris le dessus sur la nouveauté. Peut-être que c’est un peu ça devenir vieux finalement. N’empêche. À travers un paquet de trucs passables et de cochonneries aussi louangées que pas écoutables, voici ce qui a retenu mon attention pour l’An de grâce 2014.
 

5a266580

15. Grouper – Ruins

Un disque qui porte très bien son nom et qui donne vraiment l’impression que les morceaux se font recoller après l’explosion d’une bombe. Aussi profondément beau que sombre à l’excès.
 

trr234-233x233

14. United Nations – The Next Four Years

Projet très agressif du groupe de Geoff Rickly, ancien chanteur de Thursday. C’est du pesant. Le groupe s’est fait poursuivre par les vraies Nations Unies au début de son existence. Ça, c’est punk pas à peu près.
 

TanyaTagaq-Animism

13. Tanya Tagaq – Animism

Lauréate du prix Polaris 2014. C’est la deuxième fois que je suis content de l’issue de ce gala (après Fucked Up en 2009). Un disque animal qui varge d’une manière très différente de ce à quoi nous sommes tous habitués.
 

f40a1fae

12. Run The Jewels – 2

La récidive de l’union entre mes deux rappers favoris (El-P et Killer Mike) frappe encore plus fort que la première fois. On peut même y entendre l’ermite Zach De La Rocha, leader de Rage Against The Machine sur un titre. BOOM.
 

iron-reagan-the-tyranny-of-will

11. Iron Reagan – Tyranny Of Will

Imaginez un hybride parfait entre Slayer et DRI mené de main de maître par les barbares de Municipal Waste. Ça donne le goût, non? C’est encore meilleur dans les oreilles que sur papier.
 

melvins-hold-it-in

10. Melvins – Hold It In

La collaboration, entre les Melvins et deux des Butthole Surfers, s’est avérée être mon disque favori du groupe depuis un bon moment déjà. Je suis déjà relativement vendu d’avance à tout ce que touche Buzz Osborne. L’addition de Paul Leary au mélange ne fait que titiller davantage mon fanatisme.
 

nothing-guilty-of-everything-relapse-records-2014

9. Nothing – Guilty of Everything

Premier LP de ce band shoegaze accrocheur et bruyant mené par l’ancien leader du groupe hardcore Horror Show. Il faut aimer les grosses guitares et les effets. Un grand disque.
 

a2047223946_10

8. Jet Black – In Paradox

Il aura fallu attendre longtemps avant d’affirmer qu’il se fait de l’excellent shoegaze qui n’a rien à envier à personne au Québec. Qu’à cela ne tienne, c’est désormais chose faite. Ce deuxième album de Jet Black, groupe qui débarque directement de la capitale, en est bien la preuve.
 

lament_s

7. Einstürzende Neubauten – Lament

Premier album de la formation allemande depuis 2007. Un peu comme Nick Cave And The Bad Seeds, le bébé de Blixa Bargeld est tout simplement incapable de médiocrité.
 

Thurston-Moore-The-Best-Day

6. Thurston Moore – The Best Day

Les fans de Sonic Youth se réjouiront d’entendre l’album le plus Sonic Youth-esque de monsieur Moore depuis la dissolution du groupe.
 
 

homepage_large.33d9b491

5. …And You Will Know Us By The Trail of Dead – IX

Un sacré bon disque très satisfaisant pour les fans. Il pourrait même s’agir d’une excellente introduction pour explorer la discographie des Texans qui commence à être pas mal imposante.
 

small_RGB-KY-cover-4.6-CMYK_400_400_s_c1

4. Kristeen Young – The Knife Shift

Je l’avais perdue de vue et elle est revenue me botter le cul. Une artiste féministe qui représente le meilleur de toutes celles qui l’ont précédée dans ce créneau.
 

387826

3. Swans – To Be Kind

En 2014, on ne termine plus un album de Swans avec la vague impression de s’être fait violer, comme à l’époque de Filth. Ça reste quand même un groupe qui s’adresse aux mélomanes qui en ont vu (ou plutôt entendu) d’autres. Ceux-ci ont été fort bien récompensés cette année.
 

520600ea

2. Trash Talk – No Peace

Légèrement plus accessible que ses prédécesseurs, le nouveau Trash Talk demeure quand même viscéralement enragé et est hautement addictif. De loin l’album de l’année que j’ai écouté le plus souvent.
 

Electric-Wizard-Time-To-Die-Artwork

1. Electric Wizard – Time To Die

J’aime bien quand de vieux routiers débarquent et prouvent que l’énergie de la jeunesse n’est pas forcément liée à l’intensité de ta musique. Ce rinçage de tympans en règle est mon album de l’année. Une vraie de vraie grosse tape sur la gueule.
 

Mentions honorables:

Femme AccidentHum, InterpolEl Pintor, Hôtel MorphéeRêve américain, Mark Lanegan BandPhantom Radio, Odonis OdonisHard Boiled Soft Boiled, Old Man GloomThe Ape Of God, The RaveonettesPE’AHI, Angel OlsenBurn Your Fire For No Witness, Blonde RedheadBarragàn, Aphex TwinSyro, Ariel PinkPom Pom, Ty SegallManipulator.

Navets de l’année:

Les derniers U2, Rancid, Atari Teenage Riot, Coldplay, Pink Floyd, AC/DC et surtout Foo Fighters.

Spectacles de l’année:

Slowdive au National, Swans au National, Nick Cave And The Bad Seeds à Osheaga, Whores. à Heavy Mtl, She Serpent au Quai des Brumes.