Critiques

Vehemal

The Atom Inside

  • Indépendant
  • 2014
  • 35 minutes
7

a1951382296_10Dans le documentaire Montreal Underground, Martin Blackburn (Jesuslesfilles) répond (quand on lui demande quelle scène est la plus vivante à Montréal) que ce doit être assurément le métal parce qu’il répète à Cité 2000 et que c’est presque juste ça qu’il entend. Oui, Montréal possède une scène métal bien développée. D’abord un groupe entièrement féminin, Vehemal compte maintenant trois membres masculins. Sur l’album (précédant les derniers changements) seuls Martine Bourque (voix) et Marie-Josée Sévigny (guitares) sont toujours en poste.

Depuis 2008, Vehemal se sitedemo.cauit à droite et à gauche, mais voici que le groupe fait paraître un premier album titré The Atom Inside. Adoptant un black métal mélodique, le groupe pige dans des influences diverses pour construire sa propre voix brutale. On reconnaît parfois des ascendants provenant d’un autre groupe de métal bien québécois: Unexpect. La facilité avec laquelle Vehemal réussit à combiner les éléments mélodiques et ceux plus brutaux est impressionnante.

La chanteuse Martine Bourque possède une bonne voix, typiquement black metal, usant de sons gutturaux comme on peut l’entendre au tout début de la pièce-titre. La bête furieuse se fait rarement plus calme. À quelques endroits, sa voix revient vers un chant plus traditionnel comme c’est le cas sur l’excellente Progénitures échouées, mais c’est toujours de courte durée. Cette dernière pièce met aussi en relief l’utilisation des claviers qui ajoute à la profondeur du son de Vehemal. Rarement ces sons synthétiques sont à l’avant-plan, mais ils sont toujours présents, particulièrement dans les introductions.

Le groupe est particulièrement efficace dans les moments où il est plus lourd tel que sur Milky Way qui nous donne droit à une belle virtuosité à la basse. Univers zéro ne donne pas sa place non plus en ce qui a trait à la lourdeur alors que les guitares sont bien appuyées et abrasives.

Un premier album qui plaira aux métalleux. Vehemal est lourd et mélodique réussissant à trouver la parfaite balance entre les deux pôles. Un album qui laisse place à la nuance et qui se permet de chanter dans les deux solitudes; Bourque se débrouillant autant en anglais qu’en français.

Ma note: 7/10

Vehemal
The Atom Inside
Indépendant
35 minutes

vehemal.com/

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.