Concerts

Les Francouvertes 2020 — Demi-finales 3 : Jessy Benjamin, Vendou et Valence

Troisième et dernière soirée de demi-finales virtuelles pour le concours Les Francouvertes 2020, opposant la soul rauque de Jessy Benjamin, le hip-hop doux de Vendou et la pop rétro de Valence. Le palmarès à jour se trouve au bas de cet article.

Outre les prestations magistrales des concurrents de ce soir, on a appris que l’animateur de la soirée Louis-Philippe Labrèche est jaloux de la pilosité de Jessy Benjamin : il y avait effectivement de la moustache (et de la saucisse) à revendre au Lion d’Or… Passons maintenant aux choses sérieuses — avant que je ne dise d’autres niaiseries. Non mais, quel alignement de feu, ce soir!

Jessy Benjamin

On va se le dire : Jessy Benjamin (oui oui, de Mixmania) c’est le genre de spectacle auquel tu emmènes ta date, parce que l’énergie qu’il dégage est 100% sexy, décontractée et franchement feng shui. Le chanteur a entonné pas moins de quatre titres tous bien groovy avant de s’adresser à la «foule», tellement il semblait dans « la zone ». On sent vraiment que l’artiste a développé une personnalité bien à lui qui s’éloigne des sentiers pop défrichés. Il a une superbe voix, toujours rauque, mais juste, et ses textes sont chouettement ficelés. Comment ne pas se déhancher sur Floria Room, hein? Points bonis pour le choix des musiciens, spécialement Karolanne Carbonneau (NOBRO, Comment Debord) qui déborde de talent à la guitare. Encore quelques spectacles derrière la cravate et Jessy Benjamin sera cuit à point. Bravo!

Vendou

Pour le soutenir sur scène, le rappeur Vendou (La Fourmilière, l’Amalgame) a choisi une formule full band — et quel bon choix, parce que l’inverse aurait donné un set hip-hop légèrement redondant. «J’suis un peu stressé», a-t-il avoué après avoir livré sa première chanson. On sentait effectivement un manque de laisser-aller dans son énergie, comme le MC cassait presque l’entièreté de ses compositions ce soir. Justement, on ne connaissait que le simple Comme une étoile, paru il y a quelques semaines à peine sous l’étiquette de disques L’Ours. Puisque la vulnérabilité est aussi une marque de force et qu’il avait à performer dans le cadre d’un concours, il serait inapproprié d’accrocher là-dessus. Son flow était impeccable et l’humeur était à la victoire. On apprécie la petite touche reggae et R&B qui se dégage des beats de Vendou, qui a offert une prestation remarquable.

Valence (!!!)

Malgré un saxophoniste unijambiste (Mystério, alias Antoine Bourque!!!) et une foule de péripéties en amont du spectacle de ce soir, l’auteur-compositeur-interprète Valence natif de Québec-Cité a mis le feu aux planches du cabaret montréalais. C’est en saluant la région métropolitaine, son coin de pays, le reste de la province et même la francophonie au grand complet que le musicien a entamé sa prestation. Vincent Dufour, de son vrai nom, a testé autant de nouveau matériel savoureux que des succès réchauffés tels Sophie, Cristobal, Jupes Aquarium et Pruneau. Point négatif ; on aurait aimé que le chanteur réchauffe davantage sa voix avant d’entrer en scène. Dufour s’en est très bien tiré à l’aide de choeurs chaleureux et de son énergie contagieuse, son charisme et son assurance béton. Pour tout dire, la bande de Valence tient un spectacle bien rodé.

Points bonis ; son plaisir coupable pour les points d’exclamation en grande quantité, c’est drôle en svp, ça.

++ Points bonis ; voyons donc, deux flûtes traversières? Ça va pas la tête? C’était très cool.

Voici le palmarès final:

  1. Ariane Roy
  2. Valence
  3. Narcisse

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.