Concerts

FME 2020 jour 2 — Rosie Valland, Carla Blanc, Eman et Backxwash

Une deuxième journée de FME remplie de surprises, de nouveautés et d’une leçon signée Backxwash.

Pendant le FME, Eloïse et moi tenons une émission de radio où l’on invite des artistes à venir nous parler d’albums qui les ont marqués. Nous avions le plaisir de recevoir Backxwash hier. Bien qu’elle soit arrivée en retard, elle s’est rattrapée en faisant un freestyle sur un beat de MF Doom! C’était capoté. Vous pourrez écouter le tout lorsque le tout sera mis en ligne dans quelques semaines par le FME. Bref, la journée a bien commencé.

Une p’tit visite au camp

Il fallait faire un bon 20 minutes de char pour se rendre au camp Flavrian où Rosie Valland nous attendait en duo avec Frédéric Levac (Pandaléon). Ce sont donc des versions beaucoup plus intimes des chansons de son album Blue qu’elle nous a livrée. Le concert était un peu dans la même veine que son concert donné en janvier entièrement acoustique. Cela a donné l’envie à Rosie Valland de revisiter certaines de ses pièces pour en faire des versions piano-voix. Le résultat nous sera présenté sous forme de EP en novembre prochain.

Crédit : Dominic Mc Graw

De son dernier album, elle nous a interprétés Chaos, Sinon et La Plage qui ont toutes bien réussi le test de la version intime, mais Olympe est encore plus surprenante. Ajoutez à cela sa reprise de Désenchantée de Mylène Farmer et Forçons les tiges. Sur cette dernière, on s’ennuyait un peu des arrangements, mais règle générale, le rendu était bien bon.

Une première

Charles Lavoie lancera vendredi prochain son premier album sous le nom de Carla Blanc. L’auteur-compositeur-interprète qui fait partie de Dear Criminals nous arrive avec une pop-rock sensuelle, voire cochonne. Il s’est présenté entouré de ses Rubies, son groupe qui a livré une performance très solide étant donné que c’est leur premier show! On n’aurait vraiment pas pu le dire à l’écoute des pièces qui nous sont encore étrangères, à l’exception de Fretless et Emmanuelle. Son amie Frannie Holder (Dear Criminals, Random Recipe) avait fait la route avec lui à Rouyn-Noranda pour interpréter deux chansons en sa compagnie. La chimie indéniable de la paire a fait son œuvre une fois de plus.

Le bonheur de Charles Lavoie de livrer ses compositions à un public pour la première fois était indéniable. Il avait l’air d’un petit gars de 8 ans qui fait un récital pour la famille. C’était très touchant. Les chansons sont réussies et possèdent un groove qui donne envie de faire des choses d’adultes sous la couette.

Le gros stage

Reprenant le concept vu dans un festival aux États-Unis, les gens étaient placés dans des enclos (ce qui a mérité des moqueries de Lary Kidd qui a parlé de bétail) devant la scène. Ainsi, les déplacements étaient proscrits, mais le concert de rap pouvait se donner avec Eman en première partie de Lary Kidd. Eman est arrivé avec l’énergie du lion, accompagné de son fidèle acolyte Vlooper, pour nous présenter des pièces de 1036, dont On Run Things et 20 Ouest sur laquelle Lary Kidd est venu faire son passage. Surprise, Eman avait aussi emmené avec lui KNLO qui est débarqué pour notamment faire Mets du respect dans ton bac et Canidés d’Alaclair Ensemble. Difficile de ne pas aimer Eman qui arrive toujours avec une attitude positive. Il est attachant.

Crédit : Louis Jalbert

J’ai assisté par la suite à deux ou trois pièces de Lary Kidd, dont la pièce-titre de son dernier album, Surhomme. J’ai dû quitter la plage du lac Kiwanis pour rejoindre le Cabaret de la dernière chance où Backxwash était de service. Cependant, sa livraison sur ces trois pièces était impeccable.

Crédit : Louis Jalbert

Le privilège

Je pense qu’on profite en ce moment d’une chance inégalée. Comme les frontières sont fermées, l’international ne peut pas nous enlever Backxwash qui est en train de tout casser cette année avec son album God Has Nothing to do With This Leave Him Out of It. Elle est arrivée sur scène avec un gros sourire et nous a rapidement remerciés d’être là. Elle était même surprise de la quantité de monde. Elle nous a livré avec un aplomb impressionnant plusieurs pièces de l’album : la pièce-titre, Black Magic, Spells, Black Sheep, Into the Void et Redemption. Elle nous a aussi livré Stigmata de son plus récent EP ainsi que les excellents Don’t Come to the Woods et Devil In A Mosphit de Deviancy. La foule était sous le charme. Un premier rappel a été réclamé. Backxwash s’est prêté au jeu avec Black Sailor Moon. Puis, un deuxième rappel a été longuement réclamé devant une jeune femme qui se demandait quoi faire. Elle a fini par céder aux clameurs du public et a interprété F.R.E.A.K.S.

On est chanceux d’avoir pu la voir dans ce format avec une quarantaine de personnes et une grande intimité. C’était un privilège.

Voilà pour une deuxième soirée de FME 2020 marqué par le désinfectant à main et les règles strictement observées. L’organisation fait vraiment du beau travail pour assurer la santé de tous. Chapeau! On se revoit demain!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.