Chroniques

Top album 2018 : 25 à 1

15. Dave Chose – Dave Chose

« On touche ici à la particularité de Dave Chose : la simplicité et la naïveté de ses textes, parsemés de régionalismes jeannois. »

– Rachel Saintus-Hyppolite

Lire la critique

 

14. Shame – Songs of Praise

« …leur premier album est rempli de promesses. C’est un bon mélange entre un punk dynamique, mélodieux, lourd et dangereux. »

– Louis-Philippe Labrèche

Lire la critique

 

13. Mitski – Be the Cowboy

« On retrouve très peu de structures de chanson typique chez Mitski. Et malgré tout, elle trouve le moyen de créer des moments suffisamment forts dans ses chansons pour marquer l’esprit. »

– Louis-Philippe Labrèche

Lire la critique

 

12. Iceage – Beyondless

« mais au fil des écoutes, l’impression de « lendemain de brosse » et de confusion qui se dégage fera place à un émerveillement assuré, tant les arrangements proposés sont subtils…»

– Stéphane Deslauriers

Lire la critique

 

11. Hot Snakes – Jericho Sirens

« C’est une réussite unilatérale. Une nouvelle dose convaincante de ce rock garage à saveur punk inimitable et instantanément accrocheur dont ils sont les seuls pourvoyeurs au monde. »

– Charles Laplante

Lire la critique

 

10. Idles – Joy as an Act of Resistance

« Rien d’autre à ajouter à part le fait que Joy as an Act of Resistance est un « fuck you » électrisant, enivrant et d’une sincérité incontestable. »

– Stéphane Deslauriers

Lire la critique

 

9. Hubert Lenoir – Darlène

« Décidément, Darlène est une œuvre marquante de ce début d’année. Plutôt que pasticher ses influences, Lenoir a réussi à parfaitement intégrer le tout avec bon goût et intelligence.  »

– Louis-Philippe Labrèche

Lire la critique

 

8. Car Seat Headrest – Twin Fantasy (Face to Face)

« Les références à une multitude d’échecs relationnels, à la dépression et au suicide pullulent. Malgré le côté « adolescent » des thèmes, le ti-cul de l’époque faisait preuve déjà d’un talent littéraire certain. »

– Stéphane Deslauriers

Lire la critique

 

7. Jean-Michel Blais – Dans ma main

« Dans ma main est une œuvre qui fait preuve d’une grande sensibilité, qui est émouvante… Cela reflète la curiosité, l’authenticité et l’absence totale de snobisme chez son compositeur.  »

– Louis-Philippe Labrèche

Lire la critique

 

6. Sleep – The Sciences

« Sleep se présente donc à nouveau comme étant le leader incontesté de cette religion auditive qui nécessite une contribution de l’auditeur pour atteindre son plein potentiel : un gros « bong » bien rempli. »

– Charles Laplante

Lire la critique

Pages 1 | 2 | 3

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.