Chroniques

Les EP à LP de mai 2018

 

Carl-Éric Hudon – Je ne danse pas

Je trouve que Carl-Éric Hudon possède tout un cran de titrer un EP comme ça… J’atteste qu’il peut être une bête de danse sur un dancefloor. Anecdote de fin de soirée à part, Carl-Éric Hudon lance un nouvel EP, une première sortie depuis Nous étions jeunes en 2014. Il revient avec des pièces construites avec des synthétiseurs et des échantillons. Une œuvre un peu à côté de la track comme le démontre éloquemment la chanson La morte est morte.

Jenny Hval – The Long Sleep

Jenny Hval est une artiste fascinante. Il y a deux ans, elle lançait Blood Bitch, un album aussi particulier que convaincant. Puis, cette année, elle a lancé le premier EP de son projet Lost Girls. En octobre prochain, elle lancera son premier roman, Paradise Rot. Et voilà un EP. Elle est créatrice, la Hval! The Long Sleep est surprenant par le choix de sonorités et de mélodies peu communes pour Jenny Hval. On dirait son essai à faire de la pop. Mais comme Hval est marginal à l’os, ce n’est absolument pas convenu et tout à fait délicieux. Les cuivres, les chœurs et la mélodie vocale de Spells sont magnifiques et valent le détour à eux seuls. The Dreamer Is Everyone in Her Dream est plutôt intime avec un piano doublée de textures intéressantes. Bref, c’est bon.

Failure – Your Body Will Be

Failure continue sa trajectoire de sorties avec Your Body Will Be. Un peu plus tôt cette année, la formation américaine lançait In the Future. Ce nouvel EP est le deuxième d’une trilogie. À date, on peut dire que c’est réussi pour le groupe culte qui continue de pondre des riffs efficaces et des mélodies aux accents grunge et rock alternatif. Le groupe verse aussi dans un rock plus tourné vers le folk réverbéré sur la chanson What Makes It Easy. Bref, le retour de Failure est franchement le fun pour les tympans.

Labelle – Post-Maloya

Le Franco-Réunionnais Labelle lance Post-Maloya, quelques mois à peine après la sortie de l’excellent Univers-Île. Ce nouvel EP continue dans la veine de l’album précédent avec toujours autant de rythmes contagieux qui pigent dans la musique traditionnelle de l’Île de la Réunion. Très rythmées, les quatre pièces de cet EP sont idéales pour danser, faire son jogging ou tout simplement s’asseoir sur un banc et regarder les gens de la ville et leur rythme effréné de vie déambuler sous nos yeux.

Century Thief – Deaf Beneath the Waves

En avril, Century Thief lançait l’excellente 406 avec ses cuivres épiques et ses montées magnifiques. Century Thief est en train de se tailler une belle esthétique sonore qui accompagne bien leurs compositions indie-rock. Science of Solace fait aussi la job avec sa mélodie vocale sympathique et ses ponctuations instrumentales intéressantes. Un groupe canadien à suivre!

Pages 1 | 2

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.