The Acid - Liminal - Le Canal Auditif

The Acid – Liminal

theacidliminalSans la rencontre fortuite entre Ry X (artiste et DJ australien) et Adam Freeland (DJ et producteur anglais) dans un party chez un ami commun, The Acid n’aurait sans doute jamais vu le jour. Les deux créateurs se sont rapidement rendu compte que leur manière de composer avait des similitudes et le duo s’est mis au boulot. Pour créer The Acid, le tandem a décidé de s’adjoindre les services Steve Nalepa qui a travaillé précédemment aux albums de Drake et The Weeknd. Le résultat? La parution d’un maxi, il y a environ un an. Tout d’abord paru dans l’indifférence générale, l’intérêt s’est moussé jusqu’à ce que Mute intervienne et signe le groupe.

Voici donc, pratiquement un an plus tard, la parution de leur premier album intitulé Liminal, qui contient les quatre titres présents sur le maxi ainsi que sept nouvelles pistes. On peut placer The Acid quelque part entre Darkside et James Blake. Parfois, la voix de Ry X rappelle James Blake par sa façon de se réfugier dans les hauteurs de son registre, mais les mélodies prodiguées se distancient de cette voix de falsetto et rappellent plutôt le Justin Vernon de Bon Iver par leur penchant vaporeux. Red en est un très bon exemple tout comme Fame. Sur cette dernière, lorsque Ry X lance le «Fame» du refrain, c’est à se méprendre avec Vernon, même que cela agace légèrement.

Du côté musical, le travail du trio se rapproche beaucoup plus de James Blake et on sent l’influence du lauréat du Mercury Prize. Animal, pièce qui était présente sur le maxi et qui ouvre cette fois Liminal, est l’exemple le plus probant de la proximité qui existe entre les deux univers sonores. Ceci dit, The Acid se permet d’explorer différentes avenues sonores et de mixer les genres. Ra et sa guitare acoustique répétitive est loin d’être déplaisante alors que l’excellente Basic Instinct (qui met aussi la guitare à l’honneur) font partie des bons moments de ce premier album.

Liminal vous plongera dans une atmosphère légère et lourde à la fois. Autant The Acid présente un certain aspect aérien autant les inflexions vocales de Ry X nous ramènent dans un univers où la joie, le sourire et le soleil sont censurés complètement. Une galette vaporeuse qui vaut le détour pour les fanatiques de James Blake, car ils trouveront un groupe à suivre.

Ma note: 7,5/10

The Acid
Liminal
Mute Records
52 minutes

wearetheacid.com/

Exprimez-vous!

*