Safia Nolin - Limoilou - Le Canal Auditif

Safia Nolin – Limoilou

Safia NolinSimple note d’un piano, lointain. Voix hors champ. Safia Nolin arrive, décalée, et nous offre Les excuses, les siennes, pour ouvrir son premier album, Limoilou. «J’ai appris à tort que les gens se déguisent, Ils attendent la mort sous le toit des églises, Que sur les montagnes se couchent le matin, Les années sauvages qui nous rendent humains.» – Les Excuses

Dès la première écoute des treize pièces, un élément s’extirpe de cette mer musicale – plutôt calme et tranquille, du moins en surface – proposée par l’auteure-compositrice-interprète: la force des textes. La jeune femme de 23 ans possède une plume aguerrie, mature, qui a déjà vécu mille et une aventures sentimentales. De nombreux sujets semblent hanter les nuits de Safia Nolin:

– Les départs: «Je sais même pas où j’m’en vais, Ça peut pas être pire qu’ici, Ici je meurs à petits cris, Ça peut pas être plus mauvais, J’irai là où il fait moins laid» (La laideur);

– Les échecs amoureux: «J’ai peur de comprendre à l’envers, De te voir valser par terre, J’ai cru entendre l’écho, D’un désir d’un peu haut, Tes lèvres rouges de vin, Et moi qui manque ta main» (Valser à l’envers);

– La quête identitaire personnelle: «Le vent comme un sale traître, S’amuse à me faire plier, Et tout bonnement, je perds la carte, Sans jamais vraiment retrouver ma place» (Igloo, pièce qui lui a permis de remporter le Prix SOCAN de la chanson au Festival international de la Chanson de Granby en 2012).

À l’écoute de la voix de Nolin et des arrangements concoctés par un Philippe Brault toujours aussi efficace – quoique ce Limoilou nous semble un brin trop linéaire et répétitif dans sa structure –, on pense aux premiers pas musicaux de Marie-Pier Arthur et d’Ariane Moffatt. On pense aussi à Forêt, et pour cause: Émilie Laforest et Joseph Marchand, les deux protagonistes de ce duo, se retrouvent attachés au projet.

On pense aussi et surtout à Karkwa. Nolin reconnaît l’influence de ce groupe phare québécois: «Merci à Karkwa pour avoir été la raison pourquoi je fais de la musique en français», écrit-elle dans son livret. On sort de Limoilou avec le sentiment que Safia Nolin sera dans le portrait musical québécois pour longtemps.

Ma note: 7,5/10

Safia Nolin
Limoilou
43 minutes
Bonsound

http://www.safianolin.com/fr/

Exprimez-vous!

*