Les Cowboys Fringants - Octobre - Le Canal Auditif

Les Cowboys Fringants – Octobre

Les Cowboys FringantsAh! Les Cowboys Fringants! Le groupe québécois qui a commencé comme une parodie country a fini par devenir un porte-étendard de la jeunesse indépendantiste qui s’inquiétait d’écologie et qui rejetait le consumérisme de masse dont le quartier Dix30 qui en est le symbole parfait; temple dédié à la surabondance. Cependant, depuis La Grand-Messe, le groupe a pris un virage vers la maturité. Voilà maintenant quatre ans qu’est paru le très ordinaire Que du vent. Karl Tremblay a fait deux enfants à Marie-Annick, le groupe a pris un peu plus de temps pour composer et il a fait appel à un duo de réalisateurs: Gus Van Go et Werner F.

On dirait que tout ce temps leur a permis de retourner à leurs vieux amours: les pièces engagées. Ce n’est pas aussi méchant et direct que dans le temps de Le gars d’la compagnie, mais ça reste tout de même un beau retour vers la dénonciation qui a fait lever le poing en l’air à une génération de jeunes adultes. La La La rentre au poste à coup de phrases assassines pendant que Jérôme Dupras fait son frais à la basse. Ce dernier ne l’a toujours pas perdu. Quel bassiste groovy! So So ramène sur le tapis un constat que la solidarité a pris le bord depuis un bon bout de temps.

Une certaine mélancolie se glisse un peu partout sur Octobre… qui sonne plus comme une journée de pluie d’octobre. Non seulement, La La La se termine sur un constat d’absence de changement, mais Pizza Galaxie et Les Feuilles Mortes portent toutes les deux une certaine lassitude. C’est gris, mais pas complètement, un peu comme une averse et une éclaircie en même temps. Le groupe revient avec une chanson à boire, Marine Marchande, chantée en duo avec Frannie Holder (Random Recipe et Dear Criminals) qui évoque l’homme qui se sauve de sa femme. Le petit côté léger et comique se pointe le bout du nez avec Mon Grand-Père.

Si vous êtes nostalgique du temps où l’on allait au Centre Molson voir Les Cowboys Fringants (avec Dumas en première partie) pis qu’on dansait dans les allées, vous risquez d’avoir un petit sourire en coin en écoutant le nouvel album de la bande. Octobre se défend très bien et Les Cowboys Fringants nous proposent un album de pop-rock-folk de qualité qui nous rappelle pourquoi l’amour s’est installé entre nous il y a plus de dix ans!

Ma note: 7/10

Les Cowboys Fringants
Octobre
La Tribu
51 minutes

http://www.cowboysfringants.com/

Exprimez-vous!

*