Koriass - Love Suprême - Le Canal Auditif

Koriass – Love Suprême

KoriassKoriass fait beaucoup parler de lui depuis la sortie de Rue des Saules en 2013. Le rappeur s’est adjoint Philippe Brault à la production et c’est un excellent choix. Là-dessus, «Kory» envoie ses rimes qui mélangent français et anglais avec une fluidité pratiquement parfaite. Il a ouvert la voie pour un ensemble d’artistes, dont Dead Obies et Loud Lary Ajust.

Emmanuel Dubois, de son vrai nom, a fait paraître le simple Zombie au début décembre et c’était très prometteur. Est-ce que le reste de Love Suprême accote? Oui. Un gros oui. Je vais essayer d’écrire une critique pertinente puisque Koriass affirme que «les blogueux m’haïssent parce que j’écris mieux qu’eux» sur Nulle Part. Checke-moi ben writé une critique qui va te faire faire un backflip, qui te parle du trip, pas de tricks, juste honest comme Safia Nolin qui te chante Limoilou at best.

So… joke à part. Koriass y va de quelques phrases assassines qui démontrent de belles inclinaisons.

«La politique c’est mort, je rentre dans le parlement pis j’les kick dehors/J’viens spill le gaz sur les flammes pis partir un brawl/Un gros shout out à ma génération Watatatow/Ha! Michel Couillard over Philippe Couillard»

Zombies

«Journaliste de droit, Radio X de merde/Jeu de dards sur un 8×10 d’Éric Duhaime»

Nulle Part

Koriass n’y va pas nécessairement du côté politiquement correct de la chose, mais plus au niveau social. Il s’amuse à envoyer des droites à la police, l’autorité, PKP et le manque de solidarité sociale. Il faut dire qu’une des thématiques qui est très présente sur Love Suprême est les premières années en tant que rappeur. Les difficultés à payer le loyer prennent une place sur l’excellente Blacklight. Comme leurs contemporains, Koriass et Brault savent éloquemment échantillonner. L’utilisation d’Un trou noir au bout d’un appât des Sœurs Boulay est parfaite.

On retrouve aussi des collaborations bien savoureuses sur Love Suprême. Loud et Lary apparaissent respectivement sur la noire Pardon et Jolies Filles. La deuxième n’est pas mauvaise… mais… ça fait très Drake. Un peu trop même. On sent que l’inspiration est trop présente autant dans les paroles que la trame. On est très proche des chansons plus chantées du rappeur de Toronto. D’ailleurs, il est stipulé dans les crédits que Loud & Lary apparaissaient «grâce à l’aimable autorisation de leurs copines, mais doivent rentrer avant 11 h». On retrouve aussi Sabrina Halde et sa voix puissante sur ce Love Suprême. Un mélange savoureux. La chanson-titre aborde une thématique qui a été importante pour Dubois sur ce nouvel album. Il a senti la pression de plaire. Comme il le décrit lui-même ce monstre qui détruit tout sur son passage et qu’il faut tuer.

Love Suprême est une belle réussite. Les autres «hip-hopeux» québécois vont avoir une dure tâche pour réussir à surpasser cet album cette année. Ce qui est génial dans l’approche de Koriass c’est qu’en plus d’être extrêmement contemporain, il est à l’affût des derniers courants américains. Il est très accessible. Il va plaire autant aux fans de rap qu’aux mélomanes à l’affût des dernières tendances. Peace. Out.

Ma note: 8,5/10

Koriass
Love Suprême
Disques 7e Ciel
48 minutes

www.koriass.com

Commentaires

  1. LeChat a écrit : :

    Merci pour la découverte et bonjour de Paris !

Exprimez-vous!

*