Julia Holter - Have You In Wilderness - Le Canal Auditif

Julia Holter – Have You In Wilderness

Julia HolterEn 2013, l’auteure-compositrice-interprète Julia Holter avait mis sur le marché l’excellent Loud City Song qui voyait l’artiste arpenter des sentiers éthérés, mais somme toute assez contrastés pour demeurer captif. Un album éclectique, mais qui annonçait admirablement bien cette nouvelle parution titrée Have You In My Wilderness. Enregistré avec le collaborateur Cole M. Greiff-Neill qui a œuvré sur le précédent effort, Julia Holter a passablement souffert avant d’accoucher de cette création. La dame a dû réécrire et réenregistré plusieurs chansons; la satisfaction n’étant manifestement pas au rendez-vous…

Dans la plupart des cas, ce genre de valse-hésitation n’annonce absolument rien de bon. Cette fois-ci? Eh! Bien! On ne niaisera pas avec la puck… Voilà le grand disque de Julia Holter! Have You In My Wilderness fait le pont entre son habituel univers vaporeux/onirique et une pop orchestrale, somptueuse, subtile et étonnamment accessible. Du gros stock! Beaucoup plus droit au but que tous ses efforts antérieurs (mais tout aussi inventif), la chanteuse y va d’une performance émouvante, susurrant ses superbes ritournelles avec grâce et éloquence.

Le ton est intimiste, jamais plaignard, et ne tombe jamais dans la surenchère émotive. Cette retenue est largement compensée par ces cordes, ces programmations synthétiques et ces innombrables superpositions instrumentales qui propulsent la pop de Holter à un niveau d’excellence inégalé. Un périple aussi contemplatif qu’émouvant. Et que dire de la réalisation? Le nec plus ultra de l’année en ce qui me concerne. D’une limpidité absolue, malgré les arrangements splendides et touffus qui symbolisent l’ADN de ce disque. La voix de Holter manifeste fortement sa présence, est parfaitement positionnée dans le mix et c’est juste parfait! Un travail d’orfèvre, il va sans dire!

Mélodiquement parlant, Holter s’est attelée à la tâche présentant des inflexions vocales nettement plus concises et ramassées, ce qui accentue le penchant intelligible de cette production. À cheval entre pop rêveuse un brin jazzistique et poésie sonore, ça demeure toujours émouvant. La référence ultime de ce mélange des genres est la superbe Sea Calls Me Home; pièce construite sur une charpente assez élémentaire, mais qui touche le cœur grâce à son refrain accrocheur. La chanson la plus «pop» du répertoire de Julia Holter.

Pour bien apprécier le voyage, ce Have You In Wilderness s’écoute du début à la fin sans interruption. Bien sûr, quelques ritournelles se démarquent, mais il n’y a rien de mieux que de s’immerger complètement dans cette magnifique création. En plus de Sea Calls Me Home, on a eu un faible pour l’entrée en matière Feel You, les frissonnantes How Long? et Night Song, la ballade pianistique Betsy On The Roof, la jazzée Vasquez de même que l’intimiste pièce-titre Have You In My Wilderness.

Pas de doute, vous verrez apparaître cette conception sonore dans de nombreuses listes de fin d’année. Avec pertinence et intégrité, Julia Holter fait un immense bond en avant, mais je ne suis vraiment pas surpris. Pourquoi? Tout simplement parce que tout ce qu’elle a fait paraître en carrière porte le sceau de l’excellence. Il se pourrait que le rayonnement de l’artiste s’amplifie et elle le mérite amplement… même si la dame n’est pas toujours commode, semble-t-il. Une réussite absolue.

Ma note: 8,5/10

Julia Holter
Have You In My Wilderness
Domino Recordings
46 minutes

http://www.juliashammasholter.com

Exprimez-vous!

*