Les Indiens - Shaman UFO - Le Canal Auditif

Les Indiens – Shaman UFO

Les IndiensLe groupe de stoner-rock Les Indiens avait fait paraître le très bon Crâne il y a environ trois ans. Depuis, la formation a tout de même pondu La Chanson du Diable et Tomahawk Chopper en plus de se promener à travers la province pour partager la bonne nouvelle. Ils ont aussi été occupés par leurs nombreux projets. Le batteur du groupe n’est nul autre que le compositeur électronique Millimetrik alors que de son côté Guillaume Sirois a participé et remporté la palme à l’émission Un souper presque parfait grâce à une succulente queue de bœuf. J’aimerais inventer tout ça, mais la réalité (et la queue de bœuf) est encore plus juteuse que la fiction. Ah oui, et disons que Sirois est aussi le directeur du Festival OFF de Québec. Quand même…

Ce deuxième disque arrive avec toute la lourdeur à laquelle on peut s’attendre du groupe et même un peu plus. La formation semble avoir réussi à ralentir un peu plus Asselin à la batterie en plus de faire pousser des cordes vocales puissantes au bassiste Mike Groleau qui ponctue les ritournelles. Comme pour Crâne, on se retrouve avec une solide mixture de stoner-rock, de psychédélisme et de rythme évoquant la musique traditionnelle amérindienne.

Shaman UFO s’ouvre sur discours tenu par un type marginal pour ne pas utiliser le mot illuminé qui nous décrit une nouvelle porte de conscience qu’il est possible d’ouvrir. Ça prend des allures de X-Files avant que Sauvage nous tombe dans la face avec un gros riff lourd parfaitement appuyé. Le duo Sirois/Groleau fait vraiment la job lorsqu’il vient le temps de mélanger paroles chantées et «gueulées». Interférence, avec ses dix minutes dix-sept, annonce un voyage et c’est exactement ce que nous fait vivre la formation de Québec.

La passion pour certaines sonorités héritées du prog, gracieuseté du claviériste Alex Beaulieu, transparaît dans les nombreux moments instrumentaux de Shaman UFO. Le moment le plus éloquent étant Big Manitou et sa lente progression vers le riff qui tue. C’est lourd et le rock est entraînant, tout ce qu’on peut demander à une formation du genre.

Les Indiens ont des allures d’OVNI dans le paysage musical québécois avec son stoner-rock qui tire ses influences de groupes tels que Kyuss, Red Fang et même Hawkwind. Une rareté sur la scène provinciale qui a une petite tendance à être un peu plus conventionnelle dans son rock. C’est totalement plaisant pour les oreilles et ça mérite que tu lui donnes quelques écoutes si t’es un fan du rock qui crache.

Ma note: 7,5/10

Les Indiens
Shaman UFO
Sexy Sloth Records
40 minutes

https://lesindiens.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*