Critique : Laura Sauvage - The Beautiful - Le Canal Auditif

Critique : Laura Sauvage – The Beautiful

Après l’excellent Extraordinormal, paru l’an dernier, voilà que Laura Sauvage (Vivianne Roy des Hay Babies) continue de faire voguer son projet solo en proposant un deuxième disque titré The Beautiful. En jouant sur plusieurs influences musicales du rock, The Beautiful reste une pépite d’or qui vous incitera à l’écouter en boucle.

De sa voix criarde et écorchée, Sauvage est fascinante à la base. Avec des chansons variées, la musicienne travaille plusieurs facettes de sa personnalité musicale et c’est dans le rock psychédélique qu’elle adore plus particulièrement se jeter. Sur Everything is in Everything, les riffs des guitares sont lourdes et absolument savoureuses. La chanteuse chante tout doucement : « The Best Things in Life/Aren’t Things/ It’s Life ». Par la suite, l’instrumentation explose sous des jets vocaux. Une sorte de jeu de questions/réponses. Puis, la pièce reprend son cours. L’attention est captée. On est curieux d’entrée de jeu. Sur Patio Living, piste qui englobe la thématique du bien-être, elle présente des ambiances douces juxtaposées à des ambiances fortes. Sauvage manipule les émotions par les motifs de ses guitares, je vous dirais. Son instrument de prédilection reste son exutoire le plus efficace. En le manipulant avec dextérité, l’artiste se défoule. Ça s’entend.

L’ensorcelante Alien (Anything Like It, Have You?) se pointe le bout du nez. Un peu moins stoner, la chanson présente l’ajout des synthétiseurs qui rappelle directement les années 80. Enfilez vos coats de jeans, crêpez-vous le chignon et lassez vos baskets. Vous planerez et… vous aurez rapidement les paroles sur le bout de vos lèvres. Puis, on dodeline de la tête sur Monkeys in Space où le son de Sauvage se fait de plus en plus tiraillé et brute. On aime particulièrement les batteries enflammées et l’utilisation de la distorsion. C’est dynamique et fichtrement efficace. Tout comme sur You’re Ugly When You Cry, futur hymne de vos voyages en automobile. Voilà ce qui est génial avec Laura Sauvage. Avec The Beautiful, elle nous invite à embarquer en voiture sans jamais nous arrêter. Mettez la clé dans le démarreur, tapez du pied, ouvrez vos fenêtres, sortez vos têtes et laissez vous aller. Sauvage vous montrera le chemin.

Ma note: 8/10

Laura Sauvage
The Beautiful
Simone Records
34 minutes

Site Web

Exprimez-vous!

*