Critiques

Beach House

Bloom

  • Bella Union / Sub Pop Records
  • 2012
  • 50 minutes
7,5

Voilà un album attendu, autant de la part des critiques que des fans et je fais référence, bien sûr, à la quatrième parution de la formation américaine Beach House intitulée Bloom. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Beach House, le duo formé de Victoria Legrand (voix et orgue) et de Alex Scally (guitares et claviers) est originaire de Baltimore, et crée une musique qualifiée de «dream pop» par les journalistes musicaux. La musique de Beach House se caractérise par un tempo lent, une atmosphère éthérée, de même que par des mélodies mélancoliques et poignantes. La voix de Legrand subit souvent les comparaisons avec celle de Nico, chanteuse mythique du Velvet Underground.

Chris Coady (Blonde Redhead, Yeah Yeah Yeahs), l’homme derrière la console du précédent et acclamé Teen Dream, reprend du service, ce qui confère à ce Bloom un air de déjà-vu. En effet, la recette demeure inchangée; les rythmes simples soutiennent toujours les guitares aériennes, de même que les claviers vaporeux, et l’ensemble est magnifié par la voix et les mélodies singulièrement tristes de Victoria Legrand… et pourtant, la magie continue d’opérer sur cet effort!

L’opus regorge de chansons pop de haut niveau! Que ce soit la superbe Myth qui donne le ton à l’album, la typique Beach House titrée Lazuli, la touchante Other People, la pianistique On The Sea et l’une des plus belles pièces du corpus chansonnier du groupe, la tragique Irene, qui constitue la conclusion idéale à ce petit bijou d’album; Beach House frappe encore une fois dans le mille!

Avec ce disque, Beach House solidifie sa réputation de grand manitou de la «dream pop», demeure à son summum en égalant le glorifié Teen Dream, et n’a rien perdu, ni de son charme, ni de sa fraîcheur. Bloom est envoûtant, touchant et ira aisément se loger parmi les meilleures parutions de 2012. Certains reprocheront à Beach House, un manque de créativité, et principalement, une récidive de la même recette musicale… mais cette approche fonctionne encore drôlement bien! Encore combien de temps? Je ne connais pas la réponse mais Beach House, avec ce Bloom, brille de tous ses feux. Du bonbon!

Ma note : 7,5/10

Beach House
Bloom
Sub Pop/Belle Union
50 minutes

www.beachhousebaltimore.com/

2 commentaires

  1. Feltyboy, le 2012-05-30 à 12:01

    Hmm… yé tannant le Feltyboy, mais encore une fois, un de mes albums les plus attendus de l’année me déçoit. effectivement pas beaucoup de créativité ici, on demeure dans la recette Beach House sans pour autant y aller de pièce mémorable à la Silver Soul… Dommage…

    Autre déception d’album très attendu… The Walkmen… 🙁
    J’attends votre critique cher Canal!

    • Stéphane Deslauriers, le 2012-05-30 à 20:35

      J’ai eu un effet de recul aux premières écoutes mais au fur et à mesure des auditions, c’est un disque qui a fait sérieusement sa place! Pas aussi prenant que Teen Dream mais très efficace.

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.