Concerts

Francos de Montréal 2024 : Témé Tan, Marie-Annick Lépine, Raccoon, Québec Redneck Bluegrass Project et VioleTT Pi

Devant une marée humaine, Québec Redneck Bluegrass Project a prouvé ce qu’on savait déjà : sa popularité est immense.

Photos par Charles-Antoine Marcotte

Avant toute réguine, les Francos offraient de nombreux concert pour cette soirée d’ouverture qui s’est avérée un succès. Le temps était doux et le quartier des spectacles fourmillaient de monde.

Témé Tan

Témé Tan

Le Belge Témé Tan n’en est pas à son premier passage aux Francos. Le chanteur a commencé sa performance seul avec ses séquenceurs et sa guitare. Ça augurait pour une prestation honnête, mais quand même plutôt simple. Sans autres musiciens, il manquait la dimension qu’on attend à un concert de cette envergure. Puis, il a invité sur scène Félix Petit (FELP) et Steeven Chouinard (Le Couleur) à l’accompagner. À trois, ils ont rendu justice aux titres pop du Belge. Il a aussi invité Pierre Kwenders pour venir interpréter son simple paru en juin : Pancake. C’était une prestation bien sympathique pour mettre dans une bonne ambiance.

Marie-Annick Lépine

Marie-Annick Lépine

La Cowboy Fringante était sur scène pour présenter ses pièces bien entourée! À ses côtés, Mara Tremblay et Catherine Durand (ou le duo Hauterive) et Pierre Fortin (Galaxie, Dales Hawerchuck) qui jouait avec les Cowboys Fringants. Elle a livré les balades country folk de son dernier album, Entre Beaurivage et l’Ange-Gardien. Puis, Marie-Annick Lépine a plongé dans les dernières compositions de son groupe, principalement des pièces tirées de Pub Royal. Qui ne vient pas la rejoindre sur scène : Jean-François Pauzé! Le duo a même chanté Les étoiles filantes, ce grand succès du groupe.

Raccoon

Le rappeur Raccoon était sur la scène Desjardins pour présenter des pièces de son répertoire, mais aussi quelques nouveautés puisqu’il nous a avoué d’emblée qu’il travaillait sur un nouvel album en ce moment. Quelques amis rappeurs sont venus le rejoindre sur scène, Greezy pour Led Lights et son frère Houdini pour Cobra Kai. Les bouts chantés étaient inégaux, par moment ça se passait très bien sur Univers parallèle, mais à d’autres moments c’était un peu plus bringuebalant. Ça demeure que Raccoon est un des rappeurs les plus intéressants de la scène en ce moment avec son écriture incisive et sur scène, il livre la marchandise. Black Card était un bon moment de cette prestation.

Québec Redneck Bluegrass Project

Québec Redneck Bluegrass Project

Partout où j’ai vu Québec Redneck Bluegrass Project, c’était toujours plein. Et hier soir, le concert sur la Place des Festivals n’a pas fait exception. C’était noir de monde alors que QRPB a pris la scène pour lancer Bombe météo en entrée de jeu. Après celle-ci, JP « Le Pad » Tremblay a pris un moment pour s’extasier : « Côlasse Montréal, t’as amené tes chums! » Il n’y avait pas de figurants dans la salle puisqu’à chaque fois que le groupe a demandé à la foule de taper des mains, ça tapait jusque sur la rue Sainte-Catherine.

Ça n’a pas pris de temps pour le mosh pit de se faire aller la vareuse. Même que lors d’un moment de silence avant de chanter Le Cœur sua main l’foie dans l’autre, il y avait un circle pit bien parti. Ç’a tiré un gros sourire des membres du groupe qui prenaient peut-être la mesure de la grosseur de cet événement. En tout cas, une chose est sûre, QRBP a livré une prestation solide pendant que la foule était en liesse.

Québec Redneck Bluegrass Project

Passant à travers sa discographie, le groupe s’est amusée à mélanger les époques en livrant les grosses tounes comme Tsé quand ça va bien sur Sweet Mama Yeah! tout comme Bleu diésel sur J’ai bu. Le groupe a feinté de terminer sa prestation après Pantera Artic Cat Triple 800 qui a mis le feu à la Place des Festivals. Puis, le groupe est revenu pour livrer Mange moé l’Pad, Joue avec ta vie, Chu ben plus cool sua brosse et J’relève de brosse.

Une consécration? On peut dire certainement que ceux qui n’avaient pas encore compris l’ampleur du groupe auront de la misère à l’ignorer.

Violett PI

Violett Pi

Charles-Antoine Marcotte nous dit : pendant que La Bottine souriante envoyait ses dernières notes, la foule se rassemblait autour de la scène Spotify. Sous les airs de Baloney suicide, Karl Gagnon aka Violett Pi faisait une entrée remarquée avec des vêtements de sport alors que ses musiciens portaient individuellement des costumes tout aussi fous et libres que les paroles de son interprète.

Si la dernière tournée de Violett Pi a construit le mythe de son dernier album, ce spectacle des Francos était une déconstruction complète de ce qui a été fait en changeant l’interprétation des chansons et laissant plus de place au musicien Sylvain Deschamps d’y apporter des arrangements électroniques.

Crédit photo: Charles-Antoine Marcotte

Inscription à l’infolettre

Ne manquez pas les dernières nouvelles!

Abonnez-vous à l’infolettre du Canal Auditif pour tout savoir de l’actualité musicale, découvrir vos nouveaux albums préférés et revivre les concerts de la veille.