Chroniques

Top 25 EP 2018

5. Boygenius – Boygenius

Sur papier, c’était déjà alléchant : Julien Baker, Lucy Dacus et Phoebe Bridgers qui se rejoignent pour composer des chansons ensemble. Trois figures de proue féminines américaines, trois jeunes femmes avec des propositions artistiques de qualité qui font front communes. Et c’est exactement ce qui est arrivé. Boygenius est à la hauteur de ce qu’on pouvait s’imaginer avec des chansons comme Bite the Hand et Me & My Dog.

 

4. Voyou – On s’emmene avec toi

Simplement pour l’excellente chanson Seul sur ton tandem, ça vaut le détour. Mais sur cet EP de 5 titres, il n’y a pas de pièces décevantes. D’ailleurs, Voyou lancera en début d’année 2019 son premier album et ça augure très bien. Avec sa pop mélodieuse qui aime s’aventurer un peu hors des sentiers battus, le jeune homme charme rapidement l’oreille. On y trouve une petite touche de spleen parisien et surtout de l’instrumentation intelligente.

 

3. Antoine Corriveau – Feu de fôret

Trop souvent quand j’écoute ce qu’Antoine Corriveau fait, mon cœur se gonfle d’un mélange de mélancolie et d’amour indescriptible. La noirceur qui habite son œuvre ne peut qu’exister si l’amour a précédé le déchirement. Ce déchirement, on l’a tous connu à un moment donné, ce sentiment de vide ou de spleen éternel. Corriveau est fort avec les mots, les mélodies et il refuse de faire du surplace d’un projet à l’autre. Souvent, il me fait penser à Richard Desjardins. En plus, Mon cœur paré passera partout est l’une des plus belles chansons de l’année, si ce n’est de la décennie. On doit aussi un high five à Fanny Bloom sur cette dernière.

2. Tierra Whack – Whack World

Tierra Whack est une artiste fascinante. Sur Whack World, elle nous envoie 15 chansons en 15 minutes. Comme des échantillons. Le problème, c’est que chacun de ces aperçus est totalement réussi. En 15 minutes, elle nous percute avec des mélodies puissantes et nous embarque sans préambules. Elle nous envoie tout ça directement dans le pif. Et c’est parfait. Avec cet EP, Tierra Whack a fait signe qu’elle existait et on va la suivre de très près.

 

1. TEKE :: TEKE – Jikaku

Faire un revival de surf rock japonais des années 60 était une excellente idée. Mais TEKE::TEKE, ça ne s’arrête pas non plus là. Le groupe plonge dans le son et crée 4 chansons complètement folles qui n’ont pas d’égal dans le paysage musical québécois. Ce n’est pas l’exotisme qui frappe dans la musique de TEKE::TEKE, mais plutôt la bonne dose de bruit qui est ajoutée aux compositions et qui vient bonifier la solide job que le groupe a fait. Vivement un album!

Pages 1 | 2 | 3