Chroniques

Les EP à LP de mars 2022

black midi — Cavalcovers

Avec la précommande de Cavalcade l’an dernier, les fans pouvaient avoir un flexi-disque avec une reprise interprétée par black midi. Maintenant, trois des titres sont disponibles sur cet EP : 21st Century Schizoid Man de King Crimson, Love Story de Taylor Swift et Moonlight on Vermont par Captain Beefheart. Et si jamais vous êtes vraiment trop curieux des deux autres reprises : Nothing Compares 2 U de Prince et Psycho Killer des Talking Heads, j’irais faire une petite recherche sur Vimeo à votre place.

Grim Streaker — MIND

Amelia Bushell a peut-être déménagé au Canada, mais son groupe new-yorkais Grim Streaker est toujours actif. La formation lance l’EP MIND, une première sortie depuis l’album No Vision en 2019. On y retrouve les traces du mouvement punk de Brooklyn des années 2010 et ça fait penser à des groupes comme Big Ups et ce qui est signé chez Warf Cat Records.

Maxime De Wilde — Mauvais temps

Maxime De Wilde est un nouvel auteur-compositeur-interprète qui arrive de l’Outaouais. Il s’inscrit dans la grande tradition de la chanson française qui met le point de mire sur les mots. Malgré le côté conventionnel de la musique, il décloisonne quand même un genre qui est trop souvent beige. Mauvais temps, est le fun à écouter avec ses détours par le rock’n’roll et ses textes poétiques qui racontent les questions existentielles avec une certaine légèreté.

Babehoven — Sunk

Le duo Babehoven est de retour avec Sunk, un EP où Maya Bon continue de livrer de la chanson folk rock mélancolique efficace. Parmi les meilleurs coups de ce nouvel EP, on retrouve Get Better qui offre un bon équilibre entre des envolées aériennes et des moments posés, l’intime The Way that Things Burn et la surprenante Twenty Dried Chilies qui s’étale sur plus de sept minutes. C’est très réussi encore une fois.

Junk Drawer — The Dust Has Come to Stay

Il y a chez Junk Drawer un côté Car Seat Headrest qui n’est pas déplaisant. Le groupe d’art-rock de Belfast présente l’EP The Dust Has Come to Stay, deux ans après la sortie de son premier album, Ready for the House. C’est très convaincant encore une fois avec un rock qui mélange les influences, où une pointe d’humour se fait sentir et où les textures audio sont travaillées.

Pages 1 | 2