Actualités

The Posies se séparent suite à des allégations d’inconduites sexuelles

Ken Stringfellow aurait agressé trois femmes, comme le rapporte la radio de Seattle KUOW. Le guitariste de The Posies nie catégoriquement ces accusations.

Mise en garde : cet article contient des détails à propos d’agressions sexuelles et d’inconduites sexuelles envers des femmes.

Suite à ces allégations dévoilées le 25 octobre visant l’un de leurs membres, le groupe d’indie-rock et de power pop fondé en 1988 a annoncé être « en processus de séparation ». Le reste de The Posies soutient qu’il croit les victimes.

Agression, violence physique et relation toxique

Les trois femmes dénonçant Ken Stringfellow ont fait connaissance cet été, a déclaré KUOW à la BBC, et ont décidé de raconter leur histoire dans l’espoir « que d’autres puissent reconnaître des signes d’abus dans leurs propres relations ».

L’une des présumées victimes aurait été forcée d’avoir une relation sexuelle avec Stringfellow dans les toilettes des hommes d’un hôtel à San Francisco.

Une deuxième femme, qui dormait dans une chambre du même hôtel au moment de l’incident décrit ci-haut, était en relation amoureuse avec Stringfellow depuis 2015 et a souligné avoir vécu une relation abusive avec celui-ci.

Une troisième femme affirme que Stringfellow lui aurait mordu le bras alors qu’elle tentait de le repousser. La morsure aurait laissé des marques et des hématomes à la présumée victime. Celle-ci a assuré qu’elle aurait aussi été sortie du sommeil par Stringfellow, alors qu’il était en train d’avoir une relation sexuelle avec elle.

Parmi les personnes interrogées, sept femmes ont déclaré avoir été intimes avec Stringfellow à un moment donné depuis les années 1990 et qu’il n’avait pas été violent. Parmi elles, quatre ont cependant déclaré que malgré cela, il les avait mordues et qu’il les contrôlait.

Stringfellow nie

Le guitariste dont la discographie compte plus de 200 albums nie les accusations contre lui, en soulignant qu’il « n’aime pas la violence ».

Je n’ai jamais été dans quelque chose de coquin, dans quelque chose de rude, a-t-il dit. J’ai vécu une violence extrême à l’adolescence. Je suis sensible à l’agressivité, et ce n’est pas quelque chose que je peux côtoyer. Je n’aime pas la violence. Je ne veux blesser personne, jamais.

Le consentement a été le fondement de toutes les relations sexuelles que j’ai eues, et la violence n’a jamais fait partie de ces relations. Ce n’est tout simplement pas qui je suis en tant que personne qui respecte les femmes.


Ken Stringfellow

KUOW a interviewé 20 personnes pour cette histoire, dont les trois femmes, leurs confidentes de l’époque, Ken Stringfellow, son ex-femme et des musiciens qui ont tourné avec lui. KUOW affirme aussi avoir examiné des dizaines de dossiers médicaux, des communications avec des médecins, des courriels et des SMS depuis le moment où ces incidents présumés ont eu lieu.

Le guitariste, auteur-compositeur-interprète et producteur américain Ken Stringfellow a aujourd’hui 52 ans et est encore actif à ce jour au sein de The Posies. On a pu le voir auparavant dans les groupe R.E.M. et Big Star.

En juin, Stringfellow a sorti Ten Years To Home: Ken Stringfellow Imagines Puleo, un album collaboratif avec Joe Puleo. The Posies ont joué pour la dernière fois à ZooTunes l’été dernier; Stringfellow devrait jouer en solo en Pennsylvanie et à Brooklyn le mois prochain.

Sources :

BBCThe Posies: Cult indie band split up amid sexual assault claims (26.10.21)
KUOWAs sexual misconduct allegations dog Ken Stringfellow of the Posies, the band breaks up (25.10.21)
PitchforkThe Posies Breaking Up as Ken Stringfellow Faces Sexual Misconduct Allegations (25.10.21)
Lojinx.com — Portrait de l’artiste Ken Stringfellow

Crédit photo: Photo de presse