Actualités

Pomme

Pomme dénonce les violences sexistes et sexuelles dans l’industrie musicale

« De mes 15 à mes 17 ans, j’ai été manipulée, harcelée moralement et sexuellement, sans en avoir conscience à cette époque évidemment. J’ai été l’objet de quelqu’un, façonnée selon ses fantasmes et déviances psychologiques. »

À quelques heures du Gala des Victoires de la musique, l’autrice-compositrice-interprète française Claire Pommet (alias Pomme) publie une lettre ouverte troublante sur les violences sexuelles et psychologiques dont elle a été victime alors qu’elle était mineure et en début de carrière. Vous pouvez lire le texte intégral ici.

Comme l’ont récemment rappelé l’affaire de Burger Records aux États-Unis, l’histoire toute récente de Marilyn Manson ou bien celle de Bernard Adamus chez-nous, la déferlante #MeToo secoue le milieu musical… Qui est loin d’être exemplaire lorsqu’il est question de violences faites aux femmes.

Celle qui fait partie des nommées dans la catégorie Meilleure artiste féminine pour son projet Pomme, tient à parler « pour que la vérité et la justice se fassent entendre. Pour que les corps, les cœurs, les âmes de nos filles, de nos sœurs, de nos mères, ne soient plus piétinées ».

Pomme met en lumière le fait que l’industrie ne prend pas au sérieux la présence des hommes abuseurs en son sein, ce qui favorise un sexisme systémique dans le milieu de la musique : « Ils sont exempts de la justice. Parce qu’ils sont des hommes, riches, puissants, assis sur des sièges de velours brodés de leurs noms en lettres d’or, desquels rien, pas même la justice, ne saurait les déloger », décrie-t-elle.

« Ils sont libres »

Elle demande au public de prendre conscience d’une chose : « Vous les voyez à la télé, vous les entendez à la radio, vous les applaudissez en concert (avant la pandémie). Vous les acclamez. Vous consommez leur musique, je la consomme aussi sûrement, sans le savoir. » Pomme fait remarquer à ses collègues de l’industrie : «vous les produisez, vous les abreuvez, vous les comptez parmi vos amis. »

« Parfois, je suis dans les mêmes loges, dans les mêmes salles, sur les mêmes scènes qu’eux. Ils sont libres. »

Nous suivrons de près les réactions suscitées par cette lettre ouverte lors du Gala des Victoires de la musique 2021. La cérémonie sera diffusée à 3h05 (HNE) ce vendredi 12 février.

Crédit photo: Photo de presse