Actualités

La programmation extérieure du Festival International de Jazz de Montréal 2018

L’an dernier, c’est Anderson .Paak qui était le clou final de la programmation. Cette année, les organisateurs récidives en y allant de The War On Drugs sur la Place des Festivals.

 

Et ce n’est pas tout! On pourra aussi y voir!!! le 28 juin!  Ça risque de danser sur un temps. Le groupe offrira deux spectacles, à 21 h et 23 h. Ce sera aussi l’occasion de découvrir Jesse Reyez, celle qui a été décorée « Révélation de l’année » aux derniers Junos. Le groupe québécois Nomadic Massive aura aussi l’occasion de jouer sur la scène principale le 2 juillet, tout comme Too Many Zooz et leur proposition éclectique.

Du talent de partout dans le monde

On reviendra aux locaux chéris dans quelques instants, mais prenons le temps de voir qui sera de passage à Montréal dans le cadre du festival. Il y a, entre autres, le groupe canadien Megative, le groupe néerlandais Altin Gün, qui fait dans la musique psychédélique à saveur turque et le rockeur/crooner David Myles. M. Ward, l’une des moitiés de She & Him officiera le 7 juillet à 20 h, juste avant The War On Drugs.  Delgres, du blues en créole, en partie en provenance de France tout comme leurs compatriotes de Lo’Jo. Ce n’est pas tout pour les Européens, ce sera aussi l’occasion de voir Gato Preto, les afro-futuristes en chair et en os.

Les musiciens de chez nous

Il y a aussi de nombreux artistes locaux qui seront en spectacle pendant les 10 jours du festival. C’est le cas notamment de Fredy V., jeune homme à la voix puissante et au groove contagieux les 6 et 7 juillet. Afrikana Soul Sister sera aussi de la partie le 2 juillet. Et côté « musique du monde », ce fourre-tout aux frontières perméables, on est gâté!  En commençant par Pierre Kwenders le 6 juillet à 22 h ou encore Boogat, le rappeur latino aux rythmes de merengue, le 28 juin. Côté rap, on verra aussi Wasiu qui réunit quelques Montréalais sous sa bannière. Pour les amateurs de pop, Sam Tucker sera en prestation le 28 juin.

Ce sera aussi l’occasion de voir Stéphane Moraille, celle qui anciennement « drinkait à L.A. » ou encore la chanteuse de blues Angel Forrest qui se fera aller les cordes vocales le 30 juin. On retrouvera aussi du jazz bien entendu avec Trio Jonathan Bergeron accompagné d’Alex Dodier (Bellflower), les vétérans de Papagroove et Les Royal Pickles, qui ont fait paraître Jouer dans l’trafic un peu plus tôt cette année. Charles Trudel sera aussi de la partie avec un nouveau projet. Finalement, TEKE::TEKE présentera son mélange délicieux de rock-eleki-surf-psychédélique.

Le FIJM se tient du 28 juin au 7 juillet et les spectacles extérieurs sont entièrement gratuits!

Pour tout savoir de la programmation du FIJM 2018, rendez-vous sur leur site web.

Bon festival!

Exprimez-vous!





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.