... And You Will Know Us By The Trail Of Dead - IX - Le Canal Auditif

… And You Will Know Us By The Trail Of Dead – IX

homepage_large.33d9b491Alors qu’il était vice-président de l’A&R (Artists & Repertoire) de l’étiquette Interscope, Fred Durst a eu ce qui est probablement la meilleure idée de sa carrière: faire signer un contrat à ces champions incontestables de l’acronyme que sont …AYWKUBTTOD. C’est d’ailleurs ce premier album sur un «major label» qui constitue encore aujourd’hui la pierre d’assise de leur discographie. Pour cette seule raison, je me dois de remercier le leader de Limp Bizkit. Source, Tags And Codes se range tout en haut de ma liste personnelle des meilleurs albums de la première décennie du siècle actuel.

Selon plusieurs parutions musicales un brin pompeuses, le groupe se serait écrasé tout de suite après avec Worlds Apart, disque soi-disant extrêmement prétentieux croulant sous le poids de ses trop nombreux arrangements et blablabla. Pour moi, il n’en est rien et je considère que le principal défaut de Worlds Apart a été de sortir les trames narratives, les cordes et les interludes à une époque où la mode en était à la simplicité des Strokes, White Stripes, etc.

Mais bon, toutes ces critiques négatives eurent tôt fait de jouer avec les nerfs de Jason Reece et Conrad Keely. Ceux-ci ont depuis réduit considérablement les concepts trop élaborés pour laisser une place prédominante au côté plus punk et urgent de leur musique, particulièrement sur leur avant-dernier album, le fringant Lost Songs, génial retour à la forme.

Avec ce neuvième album (en chiffres romains s’il vous plaît), Trail Of Dead se relance en territoire plus conceptuel en exercant toutefois une retenue qui empêche le quatuor de trop s’éloigner de cette vibrante furie qui est encore aujourd’hui sa signature. Lie Without A Liar marque le retour des refrains mélodiques très emo qui ont fait les beaux jours des premiers albums du groupe. Je parle bien sûr du emo des années 90 et pas du recyclage du terme pour désigner des coupes de cheveux de matantes sur des ados maquillés dans les années 2000. Tout ce qu’on nous propose ici est très riche en émotions fortes et très avare de temps morts. Même les arrangements de cordes de Like Summer Tempests Came His Tears n’empêchent pas la pièce de rentrer au poste comme un taureau dans l’arène et on ne s’ennuie pour ainsi dire jamais à l’écoute de cet album fortement inspiré.

L’édition spéciale de deux disques offre, sur sa seconde galette, une pièce de vingt minutes intitulée Tao Of The Dead Part III, pièce qui flottait probablement quelque part dans le studio depuis que les gars ont décidé, par souci de concision, de mettre juste deux parties à l’album du même nom en 2011. Un autre petit bijou prog comme il ne s’en fait que trop rarement à notre époque.

Les fans ne seront vraiment pas déçus. Au contraire. Le temps des listes de fin d’année à proche. Je tâcherai de me rappeler d’eux. Ce ne sera pas trop difficile.

Ma note: 8,5/10

…And You Will Know Us By The Trail of Dead
IX
Richter Scale Records
73 minutes

www.facebook.com/andyouwillknowusbythetrailofdead

https://www.youtube.com/watch?v=9CC6uQ9X5Lg

Exprimez-vous!

*