Waxahatchee - Cerulean Salt - Le Canal Auditif

Waxahatchee – Cerulean Salt

Waxahatchee-Cerulean-SaltWaxahatchee ça vous dit quelque chose? Voilà un projet solo mené par l’auteure-compositrice-interprète Katie Crutchfield qui, après la séparation de la formation punk P.S. Eliot, décida de voler de ses propres ailes. L’an dernier, la jeune dame avait fait paraître une première offrande intitulée American Weekend ; création claustrophobe qui avait été enregistrée dans une chambre à coucher. Originaire de Brooklyn, Crutchfield évolue dans une sphère musicale qualifiée de folk alternatif par certains journalistes musicaux. La semaine dernière, elle mettait sur le marché son deuxième effort titré Cerulean Salt.

Pour être un peu plus précis, la musique conçue par Waxahatchee constitue un mélange de Cat Power/Sharon Van Etten mais avec une approche mélodique avoisinant celle de Kim Deal (Pixies, The Breeders) ou encore celle de Bethany Consentino (Best Coast). Crutchfield préconise une écriture chansonnière aux structures assez simples, dont la durée dépasse rarement les trois minutes, alliées à des textes personnels, désarmants, vulnérables et authentiques. Au menu, des guitares acoustiques et électriques subtilement salopées, des melodies naïves mais diablement efficaces de même que des percussions sobres et minimalistes.

En plus de l’interprétation sans reproche, combinée au songwriting opérant de Crutchfield, la réalisation, elle, se veut élémentaire mais vigoureuse. En effet, les différentes guitares exploitées, la délicate batterie et la voix sont au premier plan dans le mixage, ce qui attribue à ce Cerulean Salt une profondeur insoupçonnée. Un réalisation en parfaite symbiose avec les incassables chansons offertes par Waxahatchee.

Cerulean Salt est une conception sonore d’une sobriété et d’une franchise qui honore grandement Katie Crutchfield. Là, où certains compositeurs tombent lamentablement dans le larmoiement et la complainte, Waxahatchee insuffle à sa musique une magnifique dose de luminosité qui bouleverse l’auditeur sans le metre à plat. C’est ce qu’on appelle jouer à l’intérieur de ses limites et c’est parfois tout ce que ça prend pour charmer un mélomane!

Aucune ritournelle superflue, simplement des morceaux infaillibles! Parmi les chansons de prédilection, nous avons noté l’excellent motif de guitare dans Dixie Cups And Jars, le riff principal animant Lips And Limbs, la dépouillée Blue Pt. II, la quasi Best Coast/Breeders nommée Coast To Coast, les abrasives Misery Over Dispute et Waiting, la naïve Swan Dive et la discrète You’re Damaged. Du très bon travail!

Réflexion faite, si vous affectionnez l’univers musical que prônait Chan Marshall à ses débuts, vous pourriez grandement apprécier la musique offerte par Katie Crutchfield, alias Waxahatchee. Une oeuvre touchante, alliant intelligemment le folk et le rock, exécutée adroitement et avec sincérité, par une musicienne de talent. Attendrissant!

Ma note : 7,5/10

Waxahatchee
Cerulean Salt
Don Giovanni Records
33 minutes

dongiovannirecords.com/product/81-cerulean-salt

Exprimez-vous!

*