Cloud Nothings - Attack On Memory - Le Canal Auditif

Cloud Nothings – Attack On Memory

Le son des nineties est bel et bien revenu à la mode… et les Cloud Nothings, formation originaire de Cleveland et mené par le jeunot Dylan Balzi, en sont assurément la preuve. Cloud Nothings, c’est du garage rock à l’esthétique lo-fi qui fait parfois penser à Pavement, parfois à Nirvana, parfois aux Pixies, avec des mélodies résolument punk. Une peu de shoegaze ici, un peu de noise rock là, et vous avez dans vos oreilles tous les ingrédients sonores de la recette musicale des Cloud Nothings. Sur Attack On Memory, Dylan Balzi et sa bande ont fait appel à un réalisateur d’envergure, à la signature distincte, en la personne de Steve Albini (Nirvana, PJ Harvey, The Wedding Present et plusieurs autres)… et ça s’entend!

L’album débute lentement avec la dissonante No Future/No Past dans laquelle les aboiements vocaux font penser à un Black Francis à son apogée. Suit Wasted Days, qui se conclut par une explosion de guitares bruyantes à souhait. S’enchaînent la presque pop Fall In, la très Strokes Stay Useless, la dynamique pièce instrumentale Separation, le rock carré de No Sentiment et le refrain fédérateur de Our Plans. La galette s’achève efficacement sur Cut You. Pas de remplissage, pas de chansons quelconques, simplement un trente-cinq minutes de rock indépendant fonctionnel.

Évidemment, Attack On Memory est loin d’être un album innovateur. La force de ce disque réside dans la qualité des compositions plutôt que dans l’inventivité des arrangements ou encore dans une réalisation époustouflante. Fidèle à son habitude, Steve Albini s’est contenté de positionner les microphones sur les amplificateurs et de laisser jouer les Cloud Nothings au meilleur de leur capacité. Le résultat est authentique et sans artifices superflus. Les nostalgiques de l’idéologie musicale lo-fi qui prévalait dans les années 90 seront comblés. Les jeunes sympathisants d’un rock indépendant aux guitares abrasives seront également ravis. Tout bonnement, un disque décent, bien réalisé et exécuté par un bon petit band.

Ma note : 6,5/10

Cloud Nothings
Attack On Memory
Carpark Records
37 minutes

carparkrecords.com/

Exprimez-vous!

*