Salomé Leclerc - Sous les arbres - Le Canal Auditif

Salomé Leclerc – Sous les arbres

Elle a marqué les dernières éditions des concours Cégep en spectacle, Ma Première Place des Arts et du Festival international de la chanson de Granby. Salomé Leclerc risque maintenant de marquer le paysage musical québécois pour quelques années avec la sortie de son premier disque Sous les arbres. À l’écoute, on remarque d’abord le professionnalisme des compositions de la jeune chanteuse. Alors que certains nouveaux venus sur la scène québécoise jouent à fond la carte du « beat » pour se démarquer et faire parler d’eux, c’est plutôt sur les textes et les arrangements que mise Salomé pour faire sa place au soleil.

Sous les arbres est un album folk, avec quelques touches électriques, où la voix douce légèrement cassée de la chanteuse trace la ligne directrice du disque réalisé par la chanteuse Émily Loizeau. À l’écoute, on pense à Ariane Moffatt, Marie-Pier Arthur, Cat Power et Feist. Oui, les arrangements sont « karkwaiens » et font souvent penser aux chansons du groupe de l’heure au Québec; mais d’une chanson à l’autre, notre oreille accroche d’abord et avant tout sur les textes de miss Leclerc. Des compositions fortes, imagées et pertinentes.

De l’ouverture avec Partir ensemble où elle chante, sous les coups clairs des baguettes et le son sec et lourd d’une batterie: « Si on nageait ensemble quand se glaceront les eaux / Quand on portera l’hiver sur le dos / Tu me diras que l’on tremble / Moi, je soufflerai les mots / Qui réchaufferont la plage de ta peau », jusqu’à la douzième et dernière chanson Volcan, où elle conclut le disque, accompagnée d’une simple et lugubre guitare en arrière-plan, par les paroles: « D’un coup je dérape sur un volcan / Et le vertige me prend / Et si je restais dans mon lit / À espérer que tout autour de moi devienne plus petit / Et que s’éternise la nuit / Je resterai ici, je resterai ici, je resterai ici », on perçoit chez l’auteure-compositrice-interprète, une forte attention portée à la composition de ses textes.

Ce premier disque marque donc l’arrivée de Salomé Leclerc dans nos écouteurs. Reste maintenant à voir comment elle réussira à recréer son univers musical, si refermé sur lui-même, une fois sur scène. Pour le savoir, la voici qu’elle s’amène à L’astral le 9 novembre prochain.

Ma note : 3/5

Salomé Leclerc
Sous les arbres
Audiogram
47 minutes

salomeleclerc.com

Exprimez-vous!

*