Gabriella Hook - Build A Storm - Le Canal Auditif

Gabriella Hook – Build A Storm

Je suis la carrière de Gabriella Hook depuis maintenant près de deux ans. La première fois que je l’ai rencontrée, elle officiait en première partie d’une formation que je connais très bien: Les Chics Clochards. J’ai vu la petite fille aux allures punk monter sur scène et sortir… un accordéon. À ce moment, elle et ses musiciens, ont cassé la baraque avec cinq ou six chansons. La fougue qui se dégageait d’elle m’a fortement frappé. En deux ans, elle a mis sur pied Build A Storm, son premier album signé Godfrey Diamond, un réalisateur qui a notamment a donné du corps à des albums de Cream, Lou Reed, Kool & The Gang et Aerosmith.

L’album s’entame avec la timide San Francisco, aux accents jazz, qui rappelle l’ambiance feutrée d’une Cat Power. L’opus nous offre une fenêtre ouverte sur plusieurs tranches de vie de la chanteuse. Hook nous montre qu’elle peut tout aussi bien se débrouiller en français qu’en anglais, avec Moon Thirty et La Fille Aux Bas Rouges qui sont des ritournelles bilingues. Le premier extrait de l’album, Don’t Put Your Hands Down est de loin le plus pop. On y entend le travail de Diamond qui polit efficacement les chansons de Mlle Hook. Cependant, le réalisateur ne dénature en rien l’œuvre de la jeune auteure-compositrice-interprète. Cela a de bons effets, la voix est plus posée et les points forts des pièces ressortent de façon plus prononcés. Par contre, on a parfois l’impression que la théâtralité de la chanteuse en concert est quelque diluée dans le processus d’enregistrement studio.

Cool, Calm, Collected, Barrels & Bears et Save The World constituent un excellent reflet du côté plus rock’n’roll de Hook. Il faut noter la déchirante Silly Thoughts, où le fiel guide la voix de Gabriella Hook. Et bien que moins vindicative qu’en concert, No More est tout aussi lourde et chargée. Une pièce qui illustre très bien la personnalité de la chanteuse: «You wanted me to explain / You wanted me to justify why / Oh I don’t need to justify / To anyone but I»

Bref, Gabriella Hook fait partie de ces jeunes artistes québécoises qui connaîtront sans doute le succès très prochainement. Un cheminement artistique approfondi sera de mise, mais la lancée est très bonne. Un petit détail à noter, l’album est produit par Hook elle-même. Je vous le conseille vivement. La voix de la chanteuse saura vous captiver. Une mention spéciale aux musiciens de studio qui ont contribué à l’album: Christian David, François-Michel Beauchamps et Alexandre Pépin.

Ma note : 7,5/10

Gabriella Hook
Build A Storm
Indépendant
32 minutes

gabriellahook.bandcamp.com/

Exprimez-vous!

*