Olivier Bélisle - Une fois par jamais - Le Canal Auditif

Olivier Bélisle – Une fois par jamais

Olivier BelisleLe dernier album du grand Olivier Bélisle datait de 2012 et il était temps de lui donner une suite. Depuis, le grand roux à la chevelure généreuse a fait bien des choses dont rejoindre la joyeuse bande de Canailles. Celui-ci s’est gardé occupé en faisant des spectacles ici et là avec son projet solo à travers la province.

Ce qui frappe sur Une fois par jamais est la douceur de la voix de Bélisle qui nous envoie des rimes inusitées par les oreilles. Celui à l’imaginaire fertile et excentrique trouve le moyen de coucher sur papier ce qu’il voit comme image. Ça donne des petites perles comme «L’enfer c’est une shot de Jack dans un publi-sac en or». Le tout est couché sur des chansons où la guitare acoustique occupe le centre. C’est classique comme approche, mais efficace.

Ce n’est pas toujours très mollo sur Une fois par jamais. Gros tournoi brasse la patente avec une bonne dose de rock et une slide-guitar qui ne laisse pas sa place. Garde-malade qui suit a aussi un petit côté entraînant avec son banjo, sa guitare et son trombone joué par Benoît Paradis. On peut dire aussi la même chose pour la funky Chu fier qui a un petit quelque chose du big band.

Les moments les plus intimes de Bélisle font bien la job aussi. Le Score et sa douce simplicité montrent là où il est le plus efficace: le blues. Parce que ce qui ressort dans les paroles de Bélisle, c’est son don pour observer les moments du quotidien et en extraire de la poésie. Ce n’est pas égal sur Une fois par jamais. C’est charmant, mais ça manque parfois d’une petite explosion. On sent cependant tout le chemin parcouru depuis le premier album.

Une fois par jamais, c’est un album bien sympathique de ce qu’on pourrait classer dans la catégorie «folk sale» autant pour ses choix thématiques plus que pour sa facture auditive. C’est intéressant et si t’aimes Bernard Adamus et Canailles, tu risques de trouver que le grand Bélisle sait faire ça comme un champion.

Ma note: 6,5/10

Olivier Bélisle
Une fois par jamais
Production La Ligne Jaune
35 minutes

http://www.olivierbelisle.com/

Exprimez-vous!

*