Holy Fuck - Congrats - Le Canal Auditif

Holy Fuck – Congrats

Holy FuckDepuis ses débuts en 2004, Holy Fuck montre tous les signes d’un groupe qui laissera sa marque. La formation s’est organisée autour de deux surdoués, Brian Borcherdt et Graham Walsh, qui ont touché à une multitude de projets au cours des dernières années, séparément et ensemble, comme réalisateurs ou comme compositeurs et musicien, dans des styles variés (Lights, Alvvays, METZ et Viet Cong notamment).

Pas les derniers venus, autrement dit. Leur groupe Holy Fuck est né d’une volonté de couper les liens avec leur passé indie rock pour faire de la musique dansante sans les outils habituels du techno. Ils comptaient plutôt se fier à des synthés cheap et des sources sonores bizarres, poussées à travers un paquet de pédales d’effets, et accompagnées d’une section rythmique redoutable qui fait d’eux une imparable machine à groove.

Les revoici avec Congrats, le quatrième album, et le groupe n’a rien perdu de ce qui l’avait rendu si attrayant dès le départ. L’entrain est totalement irrésistible, les rythmes font remuer l’arrière-train, et la facture sonore légèrement abrasive plaira au public qui a besoin que tout ne soit pas trop propre pour se laisser prendre au jeu.

Holy Fuck a toujours su concocter des brûlots entraînants, et c’est encore le cas avec Congrats, mais ce qui arrive à captiver pendant tout l’album, c’est la variété des compositions et des nuances. On passe par des rythmes soutenus et tout en retenue dans une pièce, par des arpèges mélancoliques et poignants dans une autre, et par des apothéoses énergiques judicieusement placées ailleurs.

Ce que Holy Fuck n’avait presque jamais fait jusqu’à présent, c’était inclure des voix à sa musique. Peut-être que le détour folk de Borcherdt dans son projet Dusted lui a été inspirant, car il ajouté sa voix à plusieurs des chansons de Congrats. Elle est traitée comme le reste des sons: pour les textures et les couleurs qu’elle apporte à l’ensemble.

Clairement, 12 ans après ses débuts, Holy Fuck n’est pas à court d’inspiration. C’est un réel plaisir de les retrouver.

Ma note: 8,5/10

Holy Fuck
Congrats
Innovative Leisure
37 minutes

www.holyfuckmusic.com

Exprimez-vous!

*