Faudrait Faire La Vaisselle - Frenches & dégoût à Almos - Le Canal Auditif

Faudrait Faire La Vaisselle – Frenches & dégoût à Almos

Faudrait Faire La VaisselleLe folk sale est officiellement devenu un genre qui mélange le folk, le country, le bluegrass et pas mal tous les gens qui rentrent dans la catégorie «roots». Ces jours-ci, on a droit à toutes les déclinaisons du genre. C’est là que tu te rends compte que les jeunes font pour la plupart du Bernard Adamus… mais avec l’expérience en moins. Ça fait une grosse différence. Faudrait Faire La Vaisselle rentre dans la catégorie folk sale, mais ne font pas l’erreur de copier les prédécesseurs.

Originaire d’Almos, est-ce Alma, Amos ou encore une alliance des deux villes? Nul ne le sait. N’en demeure pas moins que la formation adopte la formule trio comprenant un banjo, une guitare, un violoncelle et trois voix de bums. Frenches & dégoût à Almos est un bon premier album qui y va d’une approche minimaliste et simple par obligation, disent-ils. Je suspecte que la volonté a un petit quelque chose à voir là-dedans itou.

FFLV a un certain talent pour la mélodie. 8 ans de stock avec ses rythmes entraînants, son sujet déprimant et ses pleurs chantés, fait très belle figure. Les Autres porte sur l’absence de jugements face aux choix des gens. La désinvolture vocale, qui est maître sur ce Frenches & dégoût à Almos, est particulièrement efficace à ce moment-là. Accro chante la peine de l’alcoolo incapable de se défaire de son habitude autodestructrice avec une précision juste et impressionnante.

Après les fleurs, le pot… Avec toute cette désinvolture vocale, il y a un aspect qui écope. Les chœurs ne réussissent pas à créer un effet intéressant pour l’oreille. On est loin du Quebec Redneck Bluegrass Project ou de Dylan Perron. De plus, tout croche ne signifie pas relâchement total. Par moments, on sent que c’est une petite affaire trop «lousse». Ça contribue à éterniser la durée de l’album qui aurait bénéficié d’un peu de resserrement. Ces quelques petits points négatifs n’arrivent pas à rendre l’écoute déplaisante.

Frenches & dégoût à Almos est un album qui va faire plaisir à ceux qui affectionnent le folk sale marginal. FFLV est un nouveau venu qu’on suivra avec plaisir. Ils font partie de la relève de ce genre musical avec Le Winston Band, Sweet Grass et bien d’autres. Vraiment, la scène folk se porte très bien au Québec.

Ma note: 6,5/10

Faudrait Faire La Vaisselle
Frenches & dégoût à Almos
Indépendant
58 minutes

http://faudraitfairelavaisselle.com/

Exprimez-vous!

*