Diamond Rugs - Diamond Rugs - Le Canal Auditif

Diamond Rugs – Diamond Rugs

Le 20 avril dernier, apparaissait dans les bacs, le premier album d’un projet piloté par John McCauley (Deer Tick) nommé Diamond Rugs. Ce qui devait être un album solo s’est vite transformé en un combo constitué, outre McCauley, des pointures suivantes: Steve Berlin (Los Lobos), Robbie Cronwell (Deer Tick), Ian Saint Pé (Black Lips), Hardy Morris (Dead Confederate) et Bryan Dufresne (Six Finger Satellite). Comment qualifier la musique de Diamond Rugs? Je dirais que c’est un amalgame de garage rock, de country, de soul ensoleillé et de folk; un joyeux fourre-tout étonnamment intelligible et cohérent.

Ça démarre avec vigueur avec la très velvetienne intitulée Hightail et ses guitares à la Sterling Morrison, de même que cette voix ressemblant à s’y méprendre à un jeune Lou Reed en verve. Suit Gimme A Beer, un titre qui veut tout dire et qui affirme dangereusement les intentions artistiques de cette création… Suivent les quelconques Big God, Call Girl Blues et Out Of My Own, pour finalement obliger votre humble critique à s’arrêter sérieusement sur la pièce maîtresse de cet album titrée Country Mile. Une chanson qui traduit à la perfection l’univers musical dans lequel évolue Diamond Rugs. Une ritournelle de garage rock psychédélique au refrain imparable, d’un country rock déjanté irrésistible. Une grande chanson rock’n’roll!

Après quoi, survient Totally Lonely, morceau aux effluves de lendemain de veille évoquant habilement la voix de Roy Orbison. Un pastiche de première qualité! Par la suite, l’efficacité chansonnière tend à décliner avec un alignement de morceaux discrètement faiblards. À part quelques exceptions, telles que la déclamée Blue Mountains, l’excellent rock’n’roll vintage que constitue Hungover And Horny et la magnifique ballade pianistique et dylanesque Christmas In A Chinese Rstaurant, le premier effort de Diamond Rugs perd peu à peu de sa force d’attraction en fin de parcours.

Ça demeure, malgré ces minuscules incartades, une création rock d’un fort niveau. Est-ce simplement un arrêt pour John McCauley afin de revenir avec un véritable album solo? Peu importe, l’amateur de rock’n’roll en moi y a trouvé son compte. À vous mettre dans les oreilles, si vous aimez les Velvet Underground, Black Lips et Deer Tick de ce monde. Intéressant!

Ma note : 7/10

Diamond Rugs
Diamond Rugs
Partisan
46 minutes

diamondrugs.net/

Exprimez-vous!

*