Critiques

Kurt Vile

Smoke Ring For My Halo

  • Matador Records
  • 2011
  • 46 minutes
8
Le meilleur de lca

Kurt Vile ça vous dit quelque chose? Signé sous étiquette Matador, il a lancé sur le marché en mars dernier Smoke Ring For My Halo. Kurt Vile, c’est le croisement entre un folk rock à la Neil Young, la nonchalance vocale d’un Jay Mascis de Dinosaur Jr. ou encore d’un Bob Dylan et une réalisation un peu « noisy » et brumeuse à la Deerhunter. Le bonhomme est originaire de Philadelphie et a fait parti de la formation rock indépendante The War On Drugs.

Ça débute avec Ghost Town et son introduction presque calquée sur I Am Trying To Break Your Heart du classique Yankee Hotel Foxtrot de la formation américaine Wilco. Dès les premières mesures, je me suis laissé séduire par cette voix paresseuse, cette réalisation noyée de réverbération, ces guitares électriques à la Neil Young et surtout, cette ambiance brumeuse, langoureuse et hypnotique. Society Is My Friend (titre qui me fait sourire), la très «cool man» Jesus Fever, la folk légèrement dissonante Peeping Tom, la très jolie Baby’s Arms, Runner Ups et la lancinante On Tour sont tous des chansons qui, sans être révolutionnaires, amènent assurément l’auditeur dans une transe assoupissante; pas besoin de fumer un gros pétard pour apprécier ce disque. Smoke Ring For My Halo est un album aux vertus narcotiques! Une galette que j’ai écoutée et réécoutée car une fois l’audition terminée, on a juste envie de recommencer le voyage.

La voix de Vile peut en laisser plus d’un perplexe mais la surprise passée, vous vous surprendrez à appuyer une nouvel fois sur le bouton « play » de votre IPod ou de votre système de son. Voilà, un excellent disque de folk rock avec un je-ne-sais-quoi qui donne envie d’y replonger à maintes reprises. Si vous aimez le vieux stock à la Dylan ou Young, mais qui sonne résolument contemporain, procurez-vous rapidement ce disque! Inévitable!

Ma note : 4/5

Kurt Vile
Smoke Ring For My Halo
Matador Records
46 minutes

kurtvile.com

Exprimez-vous!