Critiques

Hop Along

Painted Shut

  • Saddle Creek
  • 2015
  • 40 minutes
7,5

Hop AlongAu mois de mai dernier, le quatuor indie-rock originaire de Philadelphie nommé Hop Along faisait paraître son troisième album (son premier depuis 2012) titré Painted Shut. Menée par la charismatique chanteuse-guitariste Frances Quinlan, la jeune dame se fait également accompagner par son frère/batteur Mark Quinlan. Fort d’une signature avec la réputée maison de disques Saddle Creek en 2014, le groupe a fait appel aux services du réalisateur John Agnello (Kurt Vile, Dinosaur Jr., Okkervil River, etc.) afin de réaliser ce disque.

Sur cette offrande, Hop Along y va d’un rock qui va droit au but, sans aucune fioriture et qui fait penser quelque peu à ce que conçoit Speedy Ortiz; en moins touffue, il va sans dire. Ce Painted Shut est marqué du sceau de la forte personnalité de mademoiselle Quinlan qui, par son interprétation irréprochable (et bien sentie), parvient à hisser haut la musique somme toute un tantinet linéaire du groupe… comme si Agnello avait bien saisi quel était le principal attribut de Hop Along.

Musicalement, on est dans la plus pure tradition du rock alterno/indie américain: un batteur, deux guitares, une basse, une excellente chanteuse, trois accords… et la vérité! On exagère bien sûr, mais parfois il n’en faut pas plus que ça pour faire de la bonne musique. La bande à Quinlan a bien compris que pour mettre au monde un bon album rock, il faut y mettre beaucoup de cœur, d’intensité non feinte et d’amour. Sur ce plan, Hop Along peut se considérer comme un vrai de vrai groupe rock. On ne peut en dire autant de plusieurs artistes évoluant dans ce genre musical et qui se contente, disque après disque, du légendaire pilote automatique.

Cela dit, ce Painted Shut n’est pas sans défaut. Si l’aplomb de Frances Quinlan est indéniable, la musique, elle, tirerait avantage d’un peu plus de variations et d’arrangements plus étoffés. Bien sûr, tout réside dans la modération. Sans tomber dans la grandiloquence, les chansons de Hop Along auraient bénéficié d’une instrumentation plus diversifiée. On pense à l’ajout d’un orgue Hammond B3 et de claviers discrets ainsi qu’à quelques digressions guitaristiques dissonantes, mais ne boudez pas votre plaisir, c’est une solide parution. Pas de doute là-dessus.

Parmi les morceaux qu’on a affectionnés? L’explosion de guitares en fin de parcours dans The Knock, la performance vocale magistrale de Quinlan dans Horseshoe Crabs, le refrain cathartique de Waitress, le folk rock Happy To See Me et l’efficace Texas Funeral. Ça perd un peu de son efficacité à la tombée de l’album, mais rien qui diminue l’appréciation globale de cette sitedemo.cauction.

Hop Along est vraiment un groupe à surveiller. Si l’accent du prochain effort est porté sur un songwriting légèrement plus complexe et des arrangements plus bigarrés, on pourrait assister à l’émergence d’un ensemble rock de grande qualité. Une chose est claire dans notre esprit, Frances Quinlan aura une longue carrière. Elle possède tout le talent, le bagout et le magnétisme pour faire un bon bout de chemin. Du maudit bon rock tout simplement… même si la fille fait le band!

Ma note: 7,5/10

Hop Along
Painted Shut
Saddle Creek
40 minutes

https://hopalong.bandcamp.com

Exprimez-vous!