Critiques

Julie Aubé

Joie de vivre

  • Les disques de la cordonnerie
  • 2017
  • 37 minutes
7,5

Une autre Hay Babies se lance dans une carrière solo. On connaît déjà Laura Sauvage, l’alias solo de Vivianne Roy, qui remporte un beau succès auprès de la critique comme du public. Pour Julie Aubé, c’est un premier essai officiel à la carrière solo. Elle avait tout de même fait un EP en anglais en 2011. Joie de vivre se décline surtout dans la langue de Molière, mais en version acadienne avec tout ce que ça comporte de charme.

Joie de vivre pige dans le rock des années 60 et l’actualise avec simplicité et bon goût. Joie de vivre est une collection de chansons aux mélodies efficaces, aux arrangements sublimes et à la guitare juste assez méchante, pour s’exciter un peu. On découvre surtout la plume de Julie Aubé qui plonge dans les tracas du quotidien avec un regard léger, intelligent et poétique.

Seras-tu là, baby
À m’attendre après mon show
Après les fêtes et les photos?
Tu sais, mes chansons sont
Juste des mots
Seras-tu là?

Il y a une mélancolie qui accompagne les troubles amoureux dans les paroles d’Aubé. Plutôt que de tomber dans le mélodramatique, elle nous livre le tout avec une simplicité et une authenticité bien appréciable. La chanson-titre donne le ton avec cette question : « Ta joie de vivre/Ou ce que tu l’as mis? » Est-ce une question tournée vers l’autre ou vers soi-même? À travers les tournées et la vie trépidante de musicienne, il y a tout de même des moments où le poids de la chose devient lourd. On retrouve sur cette chanson et quelques autres la voix de Garrett Mason, un musicien originaire d’Halifax qui donne dans le blues. L’alliance des deux fonctionne à merveille.

Quand j’dors pas nous plonge dans une atmosphère aérienne et lourde à la fois, comme les nuits d’insomnie où les tracas garde réveillé. Ça se transforme en pièce d’une sensualité débordante :

J’pense à tes lèvres
J’pense à toi quand j’me lève
J’pense à tes yeux
J’pense à toi quand j’fais un vœu
J’pense à tes mains
J’pense à toi quand ça va pas bien
J’pense à ta voix
J’pense à toi
Quand j’dors pas
Quand j’dors pas

Ce n’est pas sans évoquer Lana Del Rey qui sait aussi créer ce genre d’atmosphère onirique. Aubé démontre aussi sa capacité vocale. Parfois, elle nous susurre ses mots à l’oreille comme une confidence alors que sur Tu veux savoir elle se laisse aller les cordes vocales sur un temps. On salue aussi la réalisation de Marc Pérusse qui rend ses chansons sans fioritures inutiles.

Julie Aubé est une autre voix qui s’ajoute à la plénitude de voix acadienne pertinente de la péninsule. Comme sa comparse Roy, elle offre une proposition différente des Hay Babies qui possède sa couleur unique, mais qui puise dans les mêmes inspirations.

Ma note: 7,5/10

Julie Aubé
Joie de vivre
Les disques de la cordonnerie
37 minutes

Site Web

Exprimez-vous!