Concerts

Les Francouvertes: demi-finale 1

C’est reparti pour la 18e édition des Francouvertes! Hier soir, au Lion d’Or, avait lieu la première soirée des demi-finales de ce concours fort prisé de la relève musicale, mettant en vedette le talent de P.A.P.A (Pas d’Argent Pas d’Agent), Bobby One et Philippe Brach; tous trois ayant réussi à se classer parmi les neuf premiers des préliminaires. C’est P.A.P.A qui avait l’honneur (ou la contrainte, qui sait?) d’ouvrir cette séance.

Présentant une entrée en matière théâtrale, avec un faux premier ministre/président discourant convulsivement (qui émettait sarcastiquement un ramassis de clichés néo-libéralistes) P.A.P.A a fait une entrée sur scène remarquée… mais malheureusement, malgré la bonne volonté de l’artiste de créer un hip-hop salopé, un peu champ gauche, la performance n’était pas tout à fait au rendez-vous. Le flow semblait parfois confus/approximatif et l’acolyte qui accompagnait P.A.P.A semblait figé et un peu à la traîne. Nous ne sommes pas ici en face d’un créateur qui manque de talent, tant s’en faut, mais P.A.P.A aurait tout intérêt à resserrer son travail afin qu’on retrouve un peu plus de conviction et de hargne dans son art. Ce n’est que partie remise en ce qui le concerne.

Parlant de professionnalisme et d’assurance, on peut affirmer que Bobby One détient hors de tout doute ces incontournables attributs. C’était le deuxième homme de la soirée et il n’a pas déçu ses nombreux et bruyants partisans venus l’appuyer. Comme lors de sa première prestation, lors des préliminaires, Bobby One et son groupe (qui sonne comme une tonne de brique) ont offert une exécution infaillible, un flow cohérent et chirurgical, un charisme indéniable, une dextérité inégalée, une maîtrise absolue de la scène… mais on en est venue à la même conclusion que la fois précédente. Ce hip-hop est tout à fait générique, banlieusard et trop convenu pour les oreilles de votre dévoué scribe. Franchement désolé!

Le tour de piste se terminait par le digne héritier des Fortin (Fred et Dédé), le bien nommé Phlippe Brach. Si lors de la première soirée des Francouvertes, notre homme était légèrement déstructuré, cette fois-ci, il a réussi le tour de force de mettre le public présent dans sa petite poche arrière… et aisément à part de ça! Voilà un songwriter québécois dans la plus pure tradition keb, offrant un folk-rock encrassé, auréolé de textes absolument magnifiques. En plus d’être attachant, Brach sait jouer habilement avec les thèmes contrastés de ses chansons. Coup de cœur pour la superbe Ressac sur ta peau qui raconte la dernière baise avant la rupture irrévocable. Totalement prenant. Si ce jeune homme ne fait pas les frais de la finale, on sera complètement consterné.

C’était un excellent coup d’envoi aux demi-finales de cette 18e édition! Ça se poursuit ce soir avec Joëlle St-Pierre, Maritza et Julie Blanche et c’est l’acolyte LP Labrèche qui couvrira la soirée pour Le Canal Auditif. Le classement provisoire après cette première représentation se lit comme suit:

1. Phlippe Brach
2. Bobby One
3. P.A.P.A

francouvertes.com

www.philippebrach.com

www.bobbyone.ca

papaxtremecentre.bandcamp.com

Exprimez-vous!